L’ortie, un antihistaminique naturel contre les allergies

L’ortie, un antihistaminique naturel contre les allergies

Peut-on utiliser l’ortie comme un antihistaminique naturel contre les allergies ? Comment agit-elle dans l’organisme ? Quelles sont les différentes manières de sa consommation ? Comment préparer une simple tisane d’ortie ? Et enfin quelles sont les autres plantes que nous recommandons contre toutes sortes d’allergies ?

I- C’est quoi les allergies ?

L’allergie est une pathologie. C’est une réaction défensive du système immunitaire d’un individu, lorsque celui-ci entre en contact avec certains éléments qu’il considère comme nocifs (pollen, lait, etc.).

Ces éléments sont encore appelés des allergènes. Les manifestations aux allergies varient selon le type d’allergie.

  • Une rhinite allergique par exemple provoque un écoulement nasal, des éternuements persistants, des picotements aux yeux.

  • Dans le cas d’un choc anaphylactique dû par exemple à une piqûre d’insecte, on peut avoir un gonflement des yeux, ou des difficultés respiratoires pouvant mener jusqu’à une crise d’asthme.

  • Alors qu’une allergie au lactose peut provoquer des maux de ventre ou des vomissements.

On distingue deux types d’allergies : les allergies externes et les allergies internes.

1. Les allergies internes 

Ce sont des allergies dites alimentaires. Globalement, ce type d’allergies est lié à des substances ingurgitées, que l’organisme rejette en interne.

Il peut s’agir ici de médicaments (ce sont d’ailleurs les plus courants allergènes internes), mais aussi d’aliments. Les allergies au lactose, au gluten ou aux fruits de mer sont assez récurrentes.

2. Les allergies externes 

Dans le cas des allergies externes, l’allergène n’est pas consommé. Le contact est externe, l’allergène peut donc être touché ou respiré.

On pense ici en premier à l’allergie saisonnière. C’est un type d’allergie qui se manifeste pendant la période de pollinisation.

Le pollen est un des allergènes les plus connus, et provoque chaque année de nombreuses rhinites allergiques sur l’ensemble du territoire.

On peut aussi citer l’allergie à la poussière, à l’humidité ou aux poils d’animaux.

L’ortie un antihistaminique naturel contre les allergies

II- L’ortie, l’antihistaminique naturel contre les allergies 

Les antihistaminiques sont des médicaments luttant contre les effets négatifs que peuvent avoir une substance naturelle dans le corps. On les retrouve en quantité dans les pharmacies.

Mais comme nous l’avons vu plus haut, les allergies médicamenteuses sont les allergies internes les plus nombreuses dans le monde.

Aussi, pour soigner leurs allergies, de plus en plus de gens se tournent vers les produits plus naturels.

Il existe de nombreux antihistaminiques dans la nature. Parmi eux, il y a l’ortie.

1. L’ortie, un antihistaminique naturel 

Encore appelée Urtica Dioïca, l’ortie est une plante extrêmement riche.

Elle permet de lutter contre les réactions allergiques. Comment ? Parce qu’elle contient de la quercétine, un pigment qui aurait la propriété de réduire la production des histamines dans le corps.

L’ortie est ainsi très efficace pour lutter contre les difficultés respiratoires liées aux rhinites allergiques. Elles permettent une nette diminution des allergènes dans les voies respiratoires.

2. Tisane d’ortie 

Pour permettre à l’ortie de libérer ses capacités dans l’organisme, on peut la consommer en infusion. C’est l’un des moyens privilégiés pour lutter contre les allergies.

Voici d’ailleurs une recette de tisane d’ortie facile à réaliser.

Ingrédients :

Préparation :

  • En premier, mettez l’ortie et l’eau dans un récipient et portez l’ensemble à ébullition.
  • Une fois cela fait, laissez la décoction se former, pendant environ une dizaine de minutes, à feu doux
  • Une fois ce laps de temps écoulé, laissez la préparation au repos pendant un certain temps.
  • Enfin, vous pourrez la consommer jusqu’à deux fois par jour.

Point important : cette décoction peut être dangereuse pour toute personne sous médicaments pour pression artérielle ou pour toute femme enceinte.

Il est aussi possible de faire des mélanges avec d’autres plantes. Par exemple, le thym ou le cassis, réputés pour leurs vertus antihistaminiques, peuvent être infusés avec des feuilles d’ortie.

III- C’est quoi les histamines ? (Un petit rappel)

L’histamine est une protéine qui provoque une inflammation, une rougeur et une irritation. Elle est produite en réponse à des protéines environnementales ou alimentaires, également appelées antigènes.

Lorsque l’antigène entre en contact avec l’organisme, le système immunitaire l’enregistre comme un intrus et produit des anticorps contre lui. Ces anticorps provoquent une libération d’histamine dans le sang, où ils peuvent s’accumuler en cas d’exposition répétée et augmenter la sensibilité.

le cassis

IV- Autres plantes contre les allergies 

La nature regorge de plantes aux riches propriétés. Bon nombre d’entre elles ont la faculté de réduire, voire même de stopper les symptômes des allergies. Voici quelques-unes d’entre elles :

  • Le plantain : le grand plantain (plantago major), est une herbe aux nombreuses vertus. Cette plante est, entre autres, un excellent antihistaminique.
    Pour cela, il peut être utilisé en infusion, mais aussi en jus. Avec un extracteur de jus, on peut consommer du jus de plantain jusqu’à trois fois par jour, pour réduire les effets de l’allergie. À noter qu’il s’allie parfaitement avec les orties.

  • Le Ginkgo Biloba : cet arbre originaire de Chine contient, lui aussi de la quercétine. Si cet arbre est surtout connu pour ses propriétés vasodilatatrices (permet de dilater les vaisseaux sanguins), et son impact sur la circulation sanguine ; il est aussi un antihistaminique naturel.
    Pour consommer le Ginkgo biloba contre les allergies, il faut le boire en décoction. Avec deux cuillères à café de feuilles séchées bouillies dans un litre d’eau, on peut boire 2 à 3 tasses par jour et sentir ses effets.

  • Le Cassis : le bourgeon du cassis peut être une excellente alternative aux antihistaminiques de pharmacie, mais sans les effets secondaires. Pour cela, il peut être consommé à l’état de teinture. Une à deux fois par jour, selon l’âge de la personne, pour une cure allant d’un à trois mois.

V- Autres bienfaits de l’ortie et de sa racine 

Les propriétés de l’ortie ne se limitent pas à ses capacités antihistaminiques. Toutes les parties de l’ortie recèlent de grandes vertus. Il faut dire qu’il s’agit d’une plante particulièrement riche.

  • Le fer et les sels minéraux dont elle est pourvue en font un excellent remède contre la fatigue chronique. Ces deux éléments sont essentiels dans la formation des globules rouges.
  • La présence de calcium dans l’ortie en fait une plante de référence pour aider au renforcement osseux. Le calcium est, comme on le sait, un minéral important pour les os. En plus de cela, il permet aussi d’améliorer la pression sanguine et la coagulation.
  • La racine d’ortie quant à elle peut être utilisée pour l’arthrite aussi bien que pour lutter contre la calvitie.

Cette plante, utilisée depuis l’époque des civilisations grecque et romaine, aide à lutter contre de nombreuses maladies.

Sans que les scientifiques ne sachent comment, il apparait clair que la racine d’ortie permet de lutter contre les manifestations des troubles de la prostate. Elle réduirait ainsi le gonflement progressif de la prostate.

Liens utiles:

The 4 Best Natural Antihistamines

Efficacy of Supportive Therapy of Allergic Rhinitis by Stinging Nettle (Urtica dioica) root extract: a Randomized, Double-Blind, Placebo- Controlled, Clinical Trial

Natural Antihistamine Herbs

How can nettle help your allergies? Find out more about this natural ingredient

Comment préparer et utiliser la racine d’ortie ?

Comment utiliser l’ortie pour la chute des cheveux

Bienfaits de l’huile d’ortie pour les cheveux et la calvitie

Effets indésirables et contre-indications des feuilles d’ortie

Bienfaits de l’ortie et poudre d’ortie pour les poules et les volailles

Comment cuisiner les orties sans se faire piquer ?

Vertus de l’ortie blanche et ses utilisations

Cure d’orties pour les chevaux [bienfaits et utilisation]

Comment utiliser la plante d’ortie contre la cellulite et la peau d’orange

Soupe d’ortie à l’ancienne [recettes & bienfaits]

L’ortie pour calmer l’arthrose et les douleurs articulaires