Effets indésirables et contre-indications des feuilles d’ortie

Effets indésirables et contre-indications des feuilles d’ortie

Quels sont les effets indésirables et contre-indications des feuilles d’ortie ? Quels sont ses dangers s’il y en a ? Quelles sont ses interactions médicamenteuses ? Et quels sont ses bienfaits ? Et en fin comment utiliser les feuilles d’ortie pour une meilleure efficacité ?

I- Dangers des feuilles d’ortie

Présente sur presque tous les continents du globe, notamment en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe, la plante d’ortie a longtemps été prisée pour ses propriétés tonifiantes. Mais aussi pour ses effets bénéfiques sur la santé.

Cependant, cette plante présente certains inconvénients qu’il faut bien prendre en compte avant de se lancer dans sa consommation.

Au rang de ces dangers se situent des risques de démangeaisons et d’éruptions cutanées. Des problèmes d’ulcère et de digestion, des contractions utérines, des saignements, mais aussi des problèmes de pression artérielle et bien d’autres.

II- Effets indésirables et contre-indications des feuilles d’ortie

Bien que la plante d’ortie, de par ses nombreux principes actifs ait beaucoup d’effets bénéfiques sur la santé des individus, il faut cependant prendre en compte certaines contre-indications pour éviter de faire face aux effets indésirables de cette plante.

1. Contre-indications

La plante d’ortie a certes beaucoup d’avantages sur la santé, mais il est important de rappeler qu’elle n’est pas indiquée pour un certain nombre de personnes.

Pour commencer, l’un des conseils primordiaux en rapport avec la consommation de cette plante est d’éviter le surdosage.

  • Par ailleurs, l’ortie n’est pas indiquée pour les personnes qui ont des problèmes de santé d’ordre cardiaques (hypotension chronique) et d’ordre rénale (insuffisance rénale). Il est toutefois possible d’en consommer en petite quantité dans ces cas précis, mais il faudra pour cela prendre conseil auprès d’un spécialiste.
  • La plante d’ortie est très riche en fer, et donc contre-indiquée pour les personnes qui ont des problèmes d’hémochromatose, c’est-à-dire un excès de fer dans leur organisme.
  • Il n’est également pas indiqué de consommer cette plante en cas d’un traitement anti-vitamines K, puisque l’ortie a une forte composition en vitamine K.
  • Les personnes souffrant d’hypoglycémie ne doivent pas consommer des produits à base d’ortie.
  • La consommation d’ortie est prohibée pour les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi que pour les enfants de moins de 12 ans, puisque cette plante aurait un effet abortif.
  • Il existe également des risques de réactions allergiques à la consommation de la plante d’ortie pour certaines personnes sensibles.
  • En cas de traitement diurétique, de traitement anti-inflammatoire, de traitement anticoagulant, ou de traitement contre l’hypertension, il est recommandé de prendre conseil auprès de votre médecin avant de commencer à consommer des produits à base d’ortie.
effets indésirables et contre-indications des feuilles d’ortie 2

2. Effets indésirables des feuilles d’ortie et de sa racine

Pour ce qui est des effets indésirables relatifs à la consommation de la plante d’ortie et de sa racine, ceux qui jusqu’ici ont déjà été constatés sur des patients sont des allergies cutanées, des diarrhées, des ballonnements, mais aussi des nausées.

Chez certains patients masculins, des troubles de l’érection peuvent survenir suite à une consommation disproportionnée des produits à base de plante (racines et feuilles) d’ortie.

Des études ont montré que certains patients manifestent des effets indésirables suite à la consommation des feuilles d’orties, des effets qui sont généralement d’ordres Urogénitaux, notamment l’impuissance et la diminution de la libido.

D’autres cas rapportés font état d’un risque d’œdème grave causé par la consommation des feuilles d’ortie fraîches.

3. Interactions médicamenteuses

De par ses nombreux principes actifs, il est possible que la plante d’ortie entre en interaction avec des traitements menés sur la base d’un certain nombre de médicaments.

D’un point de vue théorique, les effets de l’ortie peuvent interagir avec des suppléments médicaux à effets antiplaquettaires, hypotenseurs ou même hypoglycémiants.

Des faits ont prouvé que les feuilles fraîches d’ortie combinées à l’acide acétylsalicylique contenue dans de l’aspirine augmenteraient les risques d’œdèmes graves chez certains patients.

D’après un essai clinique sur des patients atteints d’arthrite, l’on a constaté que les feuilles de la plante d’ortie peuvent augmenter l’effet anti-inflammatoire d’un médicament appelé Diclofénac.

III- Les bienfaits de la feuille d’ortie

Dans plusieurs domaines médicaux, on reconnaît à la plante d’ortie et surtout à ses feuilles un certain nombre de bienfaits sur la santé humaine.

En phytothérapie traditionnelle par exemple, la plante d’ortie est très prisée pour ses effets bénéfiques notamment contre l’arthrite, la toux (ou la tuberculose), ainsi que contre les douleurs musculaires.

D’après les études menées par le célèbre médecin anglais Nicholas Culpeper, les remèdes à base de la plante d’ortie sont capables de venir à bout des affections des vaisseaux sanguins et des voies respiratoires.

Dans la médecine moderne, des études scientifiques ont montré que les propriétés des feuilles et de la racine d’ortie sont efficaces pour soigner les différentes manifestations de la maladie de la prostate chez les hommes, surtout en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate.

D’autres études se sont penchées sur le cas de la plante d’ortie et de ses feuilles, mais cette fois-ci, elles ont prouvé que cette plante est capable de lutter contre la maladie d’alopécie ou de chute de cheveux dont l’une des formes les plus avancées est la calvitie.

Il est également conseillé d’avoir recours aux produits à base d’ortie pour venir à bout de certains problèmes cutanés tels que l’eczéma, l’acné ou encore les boutons dues à certaines piqûres d’insectes.

IV- Comment utiliser les feuilles d’ortie ?

Plusieurs utilisations possibles peuvent être faites de la plante d’ortie et plus précisément de les feuilles d’ortie :

  • La feuille d’ortie est le plus souvent consommée sous forme d’infusion ou de décoction. Pour une bonne infusion ou décoction des feuilles d’ortie, il est recommandé d’en utiliser 60 grammes par litre d’eau. Faire bouillir la décoction environ 15 minutes et jusqu’à diminution d’au moins 1/3 de la quantité d’eau fera l’affaire.
  • La feuille d’ortie peut aussi se présenter et s’utiliser sous une forme déjà prête à l’emploi. Il s’agit notamment des gélules de poudre simple, des extraits concentrés en gélules, dont la fréquence de consommation sera fonction du degré de concentration.
  • En frictionnant les cheveux avec une décoction (et parfois un macérât) à base de racine ou de feuilles d’ortie, il est possible d’éviter la prolifération des pellicules, mais aussi de lutter contre la chute des cheveux. Pour ce faire, il est indiqué d’utiliser 100 g d’ortie pour 1 litre d’eau.

Liens utiles:

Herbal Medicine: Expanded Commission E (nettle root)

Nettle Root Dry Extract

Risks and Benefits of Commonly used Herbal Medicines in México

What Is Nettles?

Comment se soigner avec l’ortie et ses racines ? [Bienfaits et recettes]

Les Bienfaits Des Orties Pour La Santé (racines et feuilles)