Comment préparer et utiliser la racine d’ortie ?

Comment préparer et utiliser la racine d’ortie ?

Comment préparer et utiliser la racine d’ortie ? Quels sont les principes actifs de la racine ortie ? Quels sont ses bienfaits pour l’organisme humain ? Et enfin quelles sont les contre-indications quant à son usage ?

Voici un article qui répond à toutes ces questions, ainsi qu’à d’autres qui sont non moins intéressantes.

I- C’est quoi la racine d’ortie ?

De la famille des Urticacées, la racine d’ortie est une sorte de plante, considérée comme médicinale. Pour mieux comprendre de quoi on parle lorsqu’on évoque le sujet des racines d’orties, il est d’abord impératif de savoir que la plante d’ortie regorge tellement de vertus.

Parmi la trentaine d’espèces que compte cette plante, l’ortie brûlante et la grande ortie sont celles qui sont couramment utilisées en médecine.

On la retrouve généralement dans les régions à climat tempéré, et dans les zones très peu fréquentées.

Les racines de la plante d’ortie permettent ainsi d’améliorer la pousse des cheveux, stimuler la pression artérielle et sont beaucoup utilisées en phytothérapie.

II- Principes actifs de la racine d’ortie

La racine d’ortie est notamment concentrée en :

Calcium : grâce à sa forte concentration en calcium, la racine d’ortie est indiquée pour fortifier, voire soigner les os et muscles. Mais il aura également une action significative sur la pression sanguine.

Magnésium : cet élément agit sur la santé des os et des muscles en y facilitant l’action du calcium. De sorte à réguler le stress, les risques d’accidents cardio-vasculaires, l’insomnie, les allergies, mais aussi les troubles d’ordre immunologique.

Fer et sels minéraux : de par ces deux composantes, la racine d’ortie est efficace pour améliorer la formation des globules rouges dans l’organisme.

Ainsi que le transport de l’oxygène dans le sang. Prévenant dès lors, contre les risques d’alopécie, de fatigue et de mauvaise régulation de la température du corps.

On y retrouve également une forte concentration des composés tels que le potassium, le zinc, les phytostérols et les composés phénoliques.

III- Comment préparer et utiliser la racine d’ortie ?

La racine d’ortie est une plante qui se prépare et s’utilise sous plusieurs formes, que ce soit en gélule, en tisane ou en décoction.

1. Tisane avec racine d’ortie séchée

Ici, la racine d’ortie se présente généralement sous forme de poudre.

Pour ce qui est de la préparation, il faut prévoir environ ¼ de litre ou 150 ml d’eau dans lequel on va verser 1,5 g de poudre de racine d’orties.

Il faudra ensuite mettre le tout en ébullition pendant près d’une minute avant de retirer du feu. Pendant 10 minutes, laisser la décoction s’apaiser.

Il est indiqué d’en prendre trois, voire 4 tasses par jour.

2. En complément alimentaire (gélules)

Il s’agit de la forme la plus répandue de racines d’ortie. Reconnue pour ses effets curatifs et préventifs sur la prostate, les problèmes et inflammations urinaires, les problèmes cutanés, etc.

Les gélules de racines d’ortie sont généralement prêtes à l’emploi et s’utilisent la plupart du temps en complément alimentaire.

Pour ce qui est de la posologie, tout dépendra de la concentration du produit. Cependant, pour une gélule de 300 à 700 g, il est recommandé d’en prendre entre 2 et 3 fois par jour.

3. Décoction

Pour une décoction de racines d’ortie, il faut prévoir à peu près 1 litre d’eau dans lequel il faudra ajouter 50 g de racines qu’on va mettre au feu pour faire bouillir. L’ébullition devra durer environ 3 minutes.

Après ébullition, il faudra à présent laisser la décoction en infusion pendant près de 20 minutes avant de pouvoir être consommée.

Il est possible de prendre cette décoction plusieurs fois par jour.

Comment préparer et utiliser la racine d'ortie 2

IV- Les bienfaits de la racine d’ortie

Tel que cela a été évoqué plus haut, la plante d’ortie ou plus particulièrement sa racine est largement convoitée du fait de ses nombreuses vertus sur la santé.

Elle est, entre autres, utilisée pour pallier aux problèmes de prostate, d’alopécie ou chute de cheveux et aussi de rhinite allergique.

1. Racine d’ortie contre maux de prostate

La prostate est un problème de santé qui s’attaque principalement aux hommes d’un certain âge, 50 ans pour être plus précis.

Selon des statistiques récentes, on estime qu’environ 1 homme sur 4 dans la tranche de la cinquantaine est atteint de cette maladie.

Elle se manifeste généralement par une obstruction de l’urètre, qui est due à un grossissement de la glande qui l’entoure (prostate).

Lorsque l’obstruction arrive à son terme, il devient impossible pour l’homme d’uriner convenablement. Le mal se fait encore plus ressentir en pleine activité intime, où cela se traduit également par l’incapacité à éjaculer.

Grâce à ses principes actifs que sont les stérols, la racine d’ortie contribue à traiter cette inflammation de la prostate, et à atténuer toutes les gênes qui en résultent.

2. L’alopécie ou perte de cheveux     

C’est scientifiquement prouvé, la plante d’ortie est efficace pour atténuer la perte de cheveux et en favoriser la pousse.

En 1996, Hartmann R. et son équipe mènent un certain nombre d’expériences sur un ensemble de 500 sujets dans le but de prouver l’efficacité de la plante d’ortie dans la pousse des cheveux.

Dans les résultats publiés par les chercheurs Suisses, ces derniers constatent que la proportion de patients guéris à l’aide de l’ortie est bien plus considérable que celle des patients traités par un autre moyen, à savoir le placebo.

En effet, les expériences menées sur l’ortie ont été concluantes.

3. Les racines d’ortie contre la rhinite allergique

La rhinite allergique ou rhume des foins est également une maladie pour laquelle la racine d’ortie constitue une solution curative.

En effet, des études scientifiques ont été menées afin de prouver que les souches d’ortie auraient des effets curatifs sur la rhinite allergique.

Sur les plus de 98 sujets participants à l’expérience, environ 48 % se sont dits satisfaits de cette forme de traitement, en comparaison avec le mode de traitement habituel qu’ils suivaient.

Ces expériences ont ainsi prouvé que la plante d’ortie et plus particulièrement ses racines sont efficaces dans les traitements de l’allergie.

V- Contre-indications

Il est fortement déconseillé d’avoir recours à un traitement à base d’ortie pour les personnes qui ont des problèmes rénaux ou des problèmes de vessie, surtout lorsque le problème est accompagné d’œdème.

Pour les femmes qui allaitent, les femmes enceintes, les enfants de moins de 12 ans, les personnes asthmatiques et les personnes atteints de troubles cardiaques, il n’est pas indiqué d’avoir recours à des traitements à base d’ortie.

VI- Comment éviter que les orties ne vous piquent

Portez des gants lorsque vous cherchez des orties. (Certaines personnes choisissent de ne pas le faire. Elles disent que la piqûre aide leurs mains arthritiques).

Déshydrater les plantes. Une fois que les feuilles et les “aiguilles” ont suffisamment fané, elles ne vous piqueront plus lors de leur manipulation. C’est un excellent moyen de faire des tisanes avec des orties sèches.

Faites bouillir les orties. Une fois que vous aurez fait cuire les feuilles dans de l’eau bouillante, les aiguilles ne pourront plus vous faire de mal.

C’est parfait pour les recettes qui utilisent des orties cuites et pour faire des infusions fraîches. Les orties cuites peuvent être utilisées à la place des épinards cuits dans de nombreuses recettes.

Écrasez les orties. Une fois que les aiguilles des orties ont été écrasées, elles ne vous piqueront plus. Cela permet d’utiliser les orties crues dans les smoothies et les pestos.

Liens utiles:

Harvesting Nettle Root: Uses For Stinging Nettle Root

How to harvest and use stinging nettle root

How to Harvest, Dry, Freeze and Use Stinging Nettle

Harvest Stinging Nettle Root in the Fall for Men’s Health