Comment utiliser la racine d’ortie pour la prostate ?

Comment utiliser la racine d’ortie pour la prostate ?

Comment utiliser la racine d’ortie pour la prostate ? Quelles sont les différentes pathologies de la prostate ? Quelles sont les bonnes recettes que nous recommandons ? Quelles sont les contre-indications de la racine d’ortie ? Et quels sont ses éventuels effets indésirables ?

I- Les pathologies de la prostate

On parle généralement de prostate pour évoquer une glande qui se trouve sur l’appareil génital de l’homme. Elle se trouve entre le rectum et le pubis, et entoure une partie de l’urètre.

Elle joue un rôle très important dans le système reproductif masculin, puisqu’elle participe à la production de l’une des principales composantes du sperme, à savoir le liquide séminal.

Dans la plupart des cas, les troubles qui affectent la prostate sont la prostatite, l’hypertrophie, mais également le cancer de la prostate.

Il est cependant possible d’observer une manifestation de symptômes similaires pour ces trois pathologies, mais les conséquences ne sont généralement pas les mêmes.

La prostatite :

La prostatite se manifeste par une importante inflammation de la prostate, suite à une infection très souvent due à la bactérie E Coli.

Au rang des symptômes liés à cette pathologie de la prostate, on peut citer la fièvre, des envies fréquentes d’uriner, des douleurs au niveau du pubis, de l’urètre, du pénis, voire du rectum. Malaise général, douleurs musculaires et des douleurs à la prostate au toucher rectal.

L’hypertrophie :

Un autre trouble de la prostate à savoir l’hypertrophie ou hyperplasie bénigne de la prostate, se caractérise par un énorme grossissement de la prostate. Elle touche beaucoup plus les hommes âgés de plus de 50 ans (un homme sur deux).

Dans la plupart des cas, les symptômes de ce trouble sont assez sournois et ne se manifestent pas.

Cependant, cette augmentation du volume de la prostate peut obstruer l’urètre et ainsi créer des troubles urinaires, notamment des envies fréquentes et urgentes d’uriner, des difficultés à uriner, diminution de la force du jet de votre appareil urinaire…

Dans tous les cas, le toucher rectal reste le meilleur moyen de diagnostiquer ce trouble.

Le cancer de la prostate

Pour ce qui est du troisième trouble majeur, il s’agit du cancer de la prostate qui dans près de 95 % des cas, se caractérise par une tumeur des cellules de la glande. Les cellules cancéreuses sont alors présentes dans la prostate.

prostate schéma

II- Comment utiliser la racine d’ortie pour la prostate ?

La racine d’ortie est une plante naturelle à laquelle on reconnaît des vertus thérapeutiques contre la prostate.

1. Substances actives de la racine d’ortie

Selon une étude scientifique publiée en 2005, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la commission E ainsi que l’ESCOP sont unanimes sur la question, les principes actifs de la plante d’ortie (fer, calcium, potassium, phytostérols, flavonoïdes…) et plus précisément ses racines ont des effets bénéfiques sur les troubles de la prostate.

L’essai clinique a été mené sur près de 620 patients atteints de troubles de la prostate, plus précisément du trouble d’hypertrophie bénigne.

Les patients ont été séparés en 2 groupes distincts dont le premier recevait un traitement à base d’extraits de racines d’orties, tandis que le deuxième groupe recevait un traitement conventionnel à base de placebo.

Au terme de ces essais, les résultats étaient sans appel : 91 % des patients du groupe soumis au traitement à base d’extraits de racines d’orties ont abouti leur traitement, contre 86 % chez les patients soumis au placebo.

En gros, les chercheurs ont constaté une impressionnante amélioration des symptômes chez les patients traités à base d’extraits de racines d’orties.

2. Posologie

Pour un traitement efficace des troubles de la prostate, il est recommandé de combiner 240 mg d’extraits d’ortie avec 320 mg d’extrait de palmier nain par jour.

Pour les extraits normalisés, il est plus indiqué de suivre les indications du fabricant.

Et pour les tisanes et les décoctions, boire un verre de 150 ml environ 3 à 4 fois par jour suffira. Et pour atténuer le goût parfois amer de la plante on peut lui rajouter un peu de miel bio.

3. Extrait de la racine d’ortie

Entre 40 et 70 ans chez l’homme, la testostérone baisse d’à peu près 1 % chaque année, et avec les années, un déséquilibre se crée entre le niveau d’œstrogène et le niveau de testostérone.

C’est ainsi que les extraits de racines d’ortie constituent un facteur qui contribue à réguler et assurer un équilibre de ces différents éléments pour lutter contre un quelconque trouble prostatique.

4. Recettes à base de racines d’orties

  • Tisanes : Dans 50 cl d’eau bouillante, faire une infusion d’une cuillère à soupe de racines d’orties.

Pour un extrait normalisé sous forme fluide, les fabricants recommandent le plus souvent de verser entre 30 et 60 gouttes dans un verre d’eau.

Pour les racines d’orties séchées, il faut préparer une décoction d’une cuillère à café pour une tasse d’eau. Donc pour 5 tasses par exemple, on verse 5 cuillères à café. Le tout devra ensuite être porté à ébullition pendant 5 minutes, après quoi il faudra laisser infuser pendant 10 minutes.

  • Soupe : dans une cocotte on fait chauffer de l’huile d’olive. Ensuite, il faudra émincer les oignons qu’on fera revenir dans l’huile à feu doux pendant 5 minutes, tout en remuant continuellement. Maintenant on y ajoute les orties découpées. Après avoir ajouté une quantité d’eau adéquate (environ 1,5 l) et du sel, porter le mélange à ébullition 20 minutes à petit feu.

Pour obtenir une soupe veloutée il est conseillé de mixer la soupe et d’y ajouter du poivre et des pommes de terre (ou des carottes) selon votre convenance.

  • Jus : vous aurez besoin de pommes, de carottes, des orties que vous devrez laver dans une eau légèrement vinaigrée, des filaments ou de la poudre de spiruline. Mettre tous ces ingrédients dans un extracteur de jus. Il ne vous restera plus qu’à filtrer, et ce sera prêt.
Comment utiliser la racine d’ortie pour la prostate 2

III- Racine d’orties et contre-indications

Les extraits à base de racines d’orties ne sont pas indiqués pour les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Son utilisation est également déconseillée aux personnes asthmatiques, ainsi qu’à celles qui souffrent de problèmes cardiaques.

Il est également indiqué de consulter auprès d’un expert en médecine traditionnelle ou de prendre conseil auprès de votre médecin avant de se lancer.

IV- Effets secondaires de la racine d’ortie

Il existe très peu d’effets indésirables dus à la consommation d’extraits de racines d’orties.

Cependant, les essais cliniques menés sur cette plante ont révélé quelques effets secondaires notables, notamment des nausées, des ballonnements, des diarrhées, des allergies de la peau pour certains, et aussi très rarement des troubles d’érection…

Liens utiles:

Nettle root extract beneficial for prostate health

The Efficacy of Stinging Nettle (Urtica Dioica) in Patients with Benign Prostatic Hyperplasia: A Randomized Double-Blind Study in 100 Patients

Can Stinging Nettle Help Treat Prostatitis?

Comment utiliser l’ortie pour la chute des cheveux