L’ortie pour calmer l’arthrose et les douleurs articulaires

L’ortie pour calmer l’arthrose et les douleurs articulaires

Comment faire usage de la plante d’ortie pour calmer l’arthrose et les douleurs articulaires ? Est-elle vraiment efficace ? Quels sont ses éventuels effets indésirables et contre-indications ? Et enfin quelles sont les autres plantes que nous recommandons pour soulager les douleurs articulaires en général ?

I- Arthrite arthrose et douleurs articulaires

L’arthrite composé du préfixe « Arthro » qui signifie Articulation et du suffixe « ite » qui signifie inflammation (inflammation des articulations), est la maladie rhumatismale la plus fréquente.

Elle touche généralement une population d’un certain âge et se caractérise par une altération du cartilage qui va peu à peu s’user et disparaitre.

Cette disparition laisse les os, les uns au contact des autres sans protection ni zone tampon. Ce qui entraine la sécrétion des quinines (substance qui détruit l’articulation petit à petit et occasionne des douleurs surtout au repos, notamment la nuit) et concerne principalement les articulations des mains et pieds.

L’arthrite peut être causée majoritairement par une réaction auto-immune qui est un mécanisme d’autodéfense de l’organisme qui s’attaque à ses propres tissus. Ou par une problématique de mécanique articulaire résultant d’un stress inhabituel, prolongé et inapproprié.

Elle englobe plus d’une centaine d’affections différentes telle que : la bursite, la tendinite, l’arthrite juvénile, l’arthrite psoriasique, l’arthrite rhumatoïde, la fibromyalgie, etc…

Ces affections sont regroupées le plus souvent sous les termes de polyarthrite rhumatoïde et d’arthrose.

L’arthrose quant à elle est la plupart des fois confondues à l’arthrite, car toutes deux liées à l’articulation et pourtant sont différentes l’une de l’autre.

Cependant, pour mieux faire la différence, l’arthrose est souvent associée à une mécanique articulaire inadéquate ou à une blessure articulaire (genu varum, entorse ligamentaire ou lésion méniscale) et se développe habituellement sur plusieurs années.

Le cartilage peut alors difficilement absorber les forces de mouvement sur son articulation et il en résulte douleurs, rougeurs, enflures et parfois même des déformations de l’articulation.

En ce qui concerne la polyarthrite rhumatoïde, elle désigne l’arthrite rhumatoïde. Elle touche plusieurs articulations et est aussi causée en général par une réaction auto-immune, ce qui cause un dérèglement du système immunitaire qui attaque à son tour ses propres tissus pour provoquer une réaction inflammatoire.

L’ortie pour calmer l’arthrose et les douleurs articulaires 2

II- L’ortie pour calmer l’arthrose et les douleurs articulaires

Vous ne le savez peut-être pas mais l’ortie a des propriétés rhumatismales en dehors d’autres propriétés (reminéralisante, Anti-anémique, hémostatique, prévient l’artériosclérose, antiallergique et dépurative, etc…) riches en minéraux, calcium, potassium et en fer.

En raison de ses vertus anti-inflammatoires, elle aide le cartilage à se reconstruire et à diminuer ainsi les douleurs liées à l’arthrose.

L’une des méthodes la plus simple pour soulager les douleurs articulaires avec l’ortie est la suivante : appliquez l’ortie piquante fraîche sur les endroits douloureux pendant environ 30 secondes. (il faut seulement savoir que la douleur des piques d’ortie reste plusieurs heures, voire jours)

La seconde méthode consiste à la consommer fraîche dans des préparations, à faire infuser en déposant une dizaine de feuilles d’orties dans de l’eau bouillante et de laisser chauffer ce mélange pendant 10 minutes.

Cette infusion peut être consommée en raison de 03 tasses par jours afin de vous soulager. Pour un traitement plus rapide et efficace, vous pouvez ajouter à cela d’autres plantes et épices comme le gingembre, le curcuma et le citron.

Les cataplasmes d’argile verte ont aussi un effet revitalisant sur les parties du corps atteint d’arthrose.

En plus, l’ortie est une plante qui se retrouve presque partout, dans les jardins, les endroits à fortes humidités ou même dans les prés.

Toutefois, faites attention ! Une utilisation abusive peut interagir avec le traitement du diabète et de la pression sanguine. Ainsi qu’avec les médicaments inflammatoires et sédatifs, est également contre-indiquée en cas de rétention d’eau causée par une fonction cardiaque ou rénale déficiente (car peut causer une déshydratation).

III- Effets indésirables et contre-indication de l’ortie

Eh oui, malgré les bénéfices apportés par l’ortie au corps humain, elle a aussi des effets secondaires. Ses effets sont le plus souvent liés à plusieurs facteurs.

Premièrement, elle peut être contre-indiquée, chez les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou rénaux (car connue pour augmenter la tension artérielle), avec ou sans formation d’œdèmes (gonflements).

Déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes, de même que pour les enfants de moins de 12 ans.

Deuxièmement, sa combinaison avec d’autres médicaments (anti-coagulant, diurétique, le lithium, les sédatifs, les AINS et les médicaments pour hypertension).

Comme effets indésirables en fonction de votre organisme et de comment vous le consommez, on peut avoir : des nausées, diarrhées, ballonnements et allergie de la peau.

Sa racine peut aussi créer des problèmes d’ordres urogénitaux notamment des troubles de l’érection chez les hommes.

Sur les peaux fragiles, elle peut causer une vive sensation de piqûre généralement passagère et sans conséquence sérieuse.

l'ortie

IV- Comment consommer l’ortie ?

L’ortie peut être consommée de plusieurs manière et par tous, du moment qu’il n’y a pas d’excès et de risque d’interactions médicamenteuses (en poudre, séché, fraîche, en infusion ou même en complément alimentaire), le choix dépend de vous.

Si vous voulez l’utiliser en poudre vous pouvez les sécher à l’air libre ou au soleil, jusqu’à ce qu’ils deviennent bien sec. Et les rendre en poudre très fine et volatile, difficilement soluble dans les liquides.

Pour cette raison, il est préférable de l’incorporer à une préparation semi-liquide : une compote, un yaourt, une soupe ou une purée ou directement dans un blender pour réaliser un smoothie.

Avec des feuilles séchées ou fraîches, il est possible de juste les laver et les consommer directement ou en faisant bouillir de l’eau et laisser infuser quelques minutes avant de boire.

Et il existe également des compléments alimentaires à base d’ortie qui peuvent être achetés dans des magasins pour plantes naturelles.

ortie et arthrose

V- Autres plantes pour soigner l’arthrite et l’arthrose

En dehors de l’ortie, d’autres plantes tout aussi efficaces peuvent soigner les douleurs articulaires, causées par l’arthrite et l’arthrose. Telle que la plante de Cassis, utilisée en médecine traditionnel. Qui a une action anti-inflammatoire, analgésique mais aussi diurétique, où les concentrations les plus importantes de principes actifs se trouvent plus dans les bourgeons que dans les feuilles.

Pour profiter de ses bienfaits, vous pouvez retrouver le cassis en pharmacie en macérât de bourgeons frais ou utiliser ses feuilles.

Comme autre plantes, on peut avoir une plante appelée Griffes du Diable ou Harpagophyton (harpagophytum procumbens) qui est à ce jour l’une des plus intéressantes plantes jamais rencontrées dans le traitement de l’arthrose.

Liens utiles:

Nettles ‘ease arthritis suffering’

Nettles take the sting out of arthritis pain

Natural Nettle Sting for Arthritis Relief

Tisane d’ortie pour maigrir: préparation, dosage et effets secondaires

Comment utiliser l’ortie pour la chute des cheveux

Comment utiliser la racine d’ortie pour la prostate ?

Bienfaits de l’huile d’ortie pour les cheveux et la calvitie

Les Bienfaits Des Orties Pour La Santé (racines et feuilles)

Recette de purin d’ortie est interdite en France et en Belgique ?

Comment cuisiner les orties sans se faire piquer ?

Vertus de l’ortie blanche et ses utilisations

Cure d’orties pour les chevaux [bienfaits et utilisation]

Soupes aux orties sans pommes de terre