Bourgeons de cassis contre le cancer et les allergies

Bourgeons de cassis contre le cancer et les allergies

Est-ce que les bourgeons de cassis contre le cancer et les allergies sont efficaces ? Quels sont leurs bienfaits ? Quelles sont les valeurs nutritionnelles du cassis (baies et bourgeons) ? Comment faire un macérât de bourgeons de cassis ? Et quelles sont les contre-indications et la posologie ?

Voici notre article qui répond à toutes ces questions ainsi que d’autres questions non moins importantes.

I- Atouts nutritionnels du cassis et de ses bourgeons

Le cassis est compté dans la classe des « super-fruits » grâce à sa teneur en bons nutriments supérieure à la moyenne. Spécialement riche en fibres, vitamine C et en polyphénols ; il est bon pour la santé avec une multiplicité d’atouts nutritionnels.

1. Apport en sucre

Le cassis n’a que 8% de sucre grâce à sa forte constitution en fibres et en acides organiques. Ce qui rend son index glycémique très bas car ce pourcentage, plutôt inférieur par rapport aux autres fruits, est lentement digéré. Voilà pourquoi c’est un agent fort dans la lutte contre le diabète et le surpoids.

2. Teneur en fibres

Son taux s’élève à 5,8%, soit trois fois la contenance normale des autres fruits. La cellulose, l’hémicellulose et la lignine ont une forte concentration dans le grain de cassis et la pectine.

Cette dernière est contenue dans la pulpe et favorise la satiété, réduit le taux de mauvais cholestérol dans le sang et abaisse l’indice glycémique dans les repas. Elle permet aussi la mise en confiture ou gelée de cassis.

Mais, ce fruit peut être gênant si les intestins sont sensibles. C’est pourquoi il est conseillé d’en prendre en petites quantités et après cuisson en cas d’intestins fragiles.

3. Teneur en vitamines

Quatre fois plus riche en vitamine C, le cassis participe à la réduction de la fatigue et favorise le bon fonctionnement du système nerveux et des défenses immunitaires.

Il a également une forte teneur en vitamine E (avec aussi une action antioxydante) et vitamine B à l’exception de la vitamine B12.

4. Teneur en minéraux

Le cassis contient les éléments chimiques tels que le potassium, le calcium et le magnésium qui lui donnent un effet basique bénéfique très bon pour la santé des os et la régulation de la tension artérielle. Il est aussi composé de plusieurs oligo-éléments.

5. Teneur en polyphénols

C’est l’un des fruits les plus riches en polyphénols et particulièrement en anthocyanes avec une petite quantité de quercétine. Ceux-ci apportent des effets antioxydants, anti-inflammatoire et antimicrobiens sur le corps humain.

bourgeons de cassis contre le cancer et les allergies 2

II- Bourgeons de cassis contre le cancer et les allergies

1. Etudes sur l’utilité du cassis et leurs bourgeons contre le cancer

Il a été démontré avec succès que les pigments naturels des baies rouges et de leurs bourgeons peuvent augmenter l’activité d’une enzyme qui réduit les gènes du cancer. Ils peuvent également donner leur couleur aux flavonoïdes sur le travail de l’enzyme sirtuine 6 (SIRT6) dans les cellules cancéreuses.

Après plusieurs études faites par des chercheurs, il est particulièrement noté que les anthocyanes aussi présentes dans le cassis pourraient être utilisées dans le cadre du traitement du cancer à l’avenir grâce au développement de médicaments régulant la fonction de SIRT6.

Car la sirtuine régule l’expression de gènes contrôlant le fonctionnement des cellules. Mais lorsqu’on vieillit, cela peut amener la sirtuine à remplir plusieurs fonctions pouvant ainsi conduire au développement de plusieurs maladies.

2. Bienfaits des bourgeons de cassis contre le cancer et l’allergie

Ses bienfaits sont nombreux et favorisent le bon fonctionnement de l’organisme sur plusieurs niveaux.

a. Bourgeon de cassis et chimiothérapie

La phytothérapie peut accompagner la chimiothérapie dans quatre domaines : la protection du foie, la protection des muqueuses buccale et gastro-intestinale, le soutien de l’immunité et la potentialisation possible de la chimiothérapie.

Cette dernière nécessite des spécialistes du domaine parce qu’elle est la phase la plus délicate du processus. En effet, les plantes peuvent baisser ou donner du potentiel à l’action de la chimiothérapie.

Les propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, anticancéreuses et anti-infectieuses des bourgeons de cassis peuvent dans un même plan augmenter l’efficacité de la chimiothérapie.

Néanmoins, ils interagissent avec certains agents de chimiothérapie. Les plantes adaptogènes (à l’instar du ginseng et du shisandra) permettant aussi de lutter contre la fatigue physique et intellectuelle ; elles peuvent agir en synergie avec la chimiothérapie tout en demandant beaucoup de prudence aussi.

b. Bourgeon de cassis et allergies

Le bourgeon de cassis fait partie des bourgeons les plus polyvalents dans la grande famille des plantes à bourgeons utiles médicalement.

Il renferme une propriété anti-inflammatoire puissante grâce à sa contenance en vitamine C, sucres, flavonoïdes, acide linoléique et en acide gamma-linoléique. Ces flavonoïdes auront un effet sur le cortex surrénalien, inhibant ainsi le processus inflammatoire.

Il s’agit donc d’un remède parfait des problèmes allergiques tels que l’asthme, les allergies alimentaires, le rhume des foins, la rhinite allergique…

Ainsi, les bourgeons de cassis peuvent adoucir l’intensité et la fréquence des allergies voire même les faire partir définitivement s’ils sont consommés de manière régulière.

3. Précautions d’emploi du bourgeon de cassis

Le cassis est considéré comme un remède universel par le grand public. Chaque élément constituant ce dernier est doté d’un pouvoir impeccable sur les maladies ou problèmes de santé.

À l’instar des bourgeons de cassis qui ont des propriétés diverses pouvant interagir entre elles pour lutter contre les cancers, les problèmes d’allergie, d’articulation ou de rhumatisme et bien d’autres encore.

Mais il est important de consulter un thérapeute ou un médecin pour l’évaluation du niveau de prescription étant donné que tout le monde peut être malade mais tout le monde n’a pas la même réponse immunitaire face à la prise d’un produit.

Il est donc rigoureusement important de connaitre quelques précautions d’emploi :

  • Interdiction aux les femmes enceintes ou allaitantes.
  • Interdiction aux enfants de moins de 3 ans.
  • Prise hors des repas 3 fois par jour, 5 à 15 gouttes par jour pour la macérât concentrée et 50 à 150 gouttes pour la macérât diluée D1.
  • Consommations pendant 3 semaines, renouvelables 3 fois avec une pause d’une semaine entre elles.
bourgeons de cassis contre le cancer et les allergies 3

III- Comment faire un macérât de bourgeons de cassis ?

Il existe 02 méthodes principales de fabrication du macérât de bourgeons de cassis : le macérât glycériné 1D des docteurs Pol Henry et Max Tétau et le macérât concentré survenu quelques décennies plus tard.

Ils dépendent tous les deux de la composition du solvant dans lequel les bourgeons sont macérés. Cependant, il reste donc de savoir la composition particulière de chacune.

Ce qui nous renvoie à la conception de chaque macérât de bourgeons de cassis suivant les deux méthodes.

1. Le macérât glycériné 1D

Plusieurs étapes sont nécessaires pour cela :

  • Premièrement, il faut faire le macérât mère. Les bourgeons seront broyés et macérés au 1/20ème dans un solvant constitué de 50% de glycérine et 50% d’alcool à 90°. Et ceci durant 3 semaines.
  • Le macérât mère est ensuite extrait sous haute pression.
  • Enfin, il faut diluer au 1/10ème dans un mélange constitué de 16% d’eau, 34% d’alcool et 50% de glycérine pour obtenir un macérât glycériné 1D très dilué au 1/200ème au total.

2. Le macérât concentré

Il est le plus utilisé de nos jours et se fait en plusieurs étapes aussi :

  • Tout d’abord, les bourgeons frais entiers sont mis à la trempe au 1/20ème dans un solvant constitué de 33% d’eau, 33% d’alcool (à 90°) et 33% de glycérine végétale. Et ceci en l’agitant pendant 20 jours.
  • Ensuite, le macérât mère doit se faire filtrer par gravité et par la suite une extraction par pression douce doit être faite sur les résidus pour ne pas altérer les extraits végétaux.
  • Enfin, on mélange les extraits filtrés et pressés pour que tous les principes actifs soient rassemblés dans le but de donner un produit le plus complet possible. Il en ressort donc un produit dix fois plus concentré que le macérât glycériné 1D.

IV- Posologie

Les laboratoires responsables du macérât de bourgeons de cassis nous demandent de le prendre en dehors des repas.

Ils conseillent de mettre les gouttes directement sur la langue et de les garder quelques secondes dans la bouche avant d’avaler. Outre cela, ces gouttes peuvent aussi se faire diluer dans du miel ou de l’eau à faible quantité.

En effet, la posologie est la suivante :

1. Chez les adultes

5 à 15 gouttes par jour sont recommandées en commençant par 5 gouttes pour augmenter une goutte chaque jour jusqu’à l’obtention d’un résultat stable.

2. Chez les bébés

1 à 3 gouttes par jour dans le biberon ou une prise normale par la maman qui allaite. A noter qu’il faut consulter le médecin traitant avant toute prise de ces gouttes de cassis.

3. Chez les enfants jusqu’à 13 ans

3 à 8 gouttes par jour. Tout dépend du problème. Il est préférable de commencer par 3 gouttes pour ajouter une goutte chaque jour jusqu’à l’obtention d’un résultat stable.

Liens utiles:

Black Currant: The Antioxidant-Packed Berry that Boosts Immunity

Black Currant

Health benefits of Black Currants

Polysaccharide from black currant (Ribes nigrum L.) stimulates dendritic cells through TLR4 signaling

Recettes de confiture de cassis sans pépins