Le curcuma contre les allergies et allergie au curcuma

Le curcuma contre les allergies et allergie au curcuma

Est-ce que le curcuma est un remède contre les allergies ou au contraire il provoque des allergies ? Quels sont aussi ses effets indésirables ? les contre-indications ? les interactions médicamenteuses ? Et en fin comment le consommer sans risque ?

I- Le curcuma remède contre les allergies

1. Allergie alimentaire

Le curcuma est une plante médicinale de la famille des zingiberaceae. D’ailleurs, son nom chinois ; Jianghuang, qui signifie « gingembre jaune » en dit long sur ses origines.

Utilisé depuis des siècles dans les médecines traditionnelles asiatiques et en cosmétique, le curcuma devient désormais un super aliment et est emprunté aussi bien en cuisine qu’au gymnase.

Riche en curcumine (composant essentiel), le curcuma dispose d’énormes vertus pour la santé. Il prévient notamment les allergies liées à l’asthme et l’eczéma.

En effet, la curcumine est une substance qui inhibe l’histamine. L’histamine, quant à elle, a pour fonction, la destruction des substances étrangères et est généralement libérée pendant les réactions allergiques.

Étant donné que l’histamine peut déclencher l’eczéma et augmenter l’inflammation, le curcuma peut être donc l’aliment idéal que devraient consommer les personnes qui souffrent généralement de ces maux.

La curcumine agit également comme un décongestionnant naturel et permet de prévenir les allergies saisonnières. Insérer l’usage ou la consommation du curcuma dans sa ration alimentaire, c’est prévenir d’une certaine façon ou du moins atténuer, les risque d’allergie alimentaires.

 2. Rhinite allergique


La rhinite, c’est l’irritation suivie d’une inflammation aigue ou chronique des muqueuses de la cavité nasale. La rhinite allergique se caractérise généralement par ; des chatouillements dans le nez, le nez qui coule, une irritation des yeux souvent accompagnée de larmoiements.

Le curcuma au-delà de ses plusieurs autres propriétés est un excellent anti-oxydant et un anti-inflammatoire puissant.

Le curcuma permet de soulager toute sorte d’allergie. D’ailleurs, l’OMS recommande d’en consommer 2 g par jour pour non seulement prévenir et guérir les allergies, mais également et surtout pour bénéficier de toutes ses autres propriétés.

En effet, la consommation régulière et contrôlée du curcuma (dose moyenne quotidienne, conditions de consommation et les aliments auxquels il est associé) réduit remarquablement la congestion et renforce le système immunitaire.

La consommation du curcuma permet également d’atténuer la sécheresse dans la bouche et l’éternuement.

Pour diminuer les effets de la rhinite allergique, vous pouvez soit faire une tisane au curcuma avec la poudre ou le rhizome de curcuma frais ; soit inhaler l’huile essentielle de curcuma.

Vous avez aussi la possibilité de mélanger la poudre de curcuma à une solution grasse (huile de coco) ou au lait. Ces procédés permettent de dégager les voies respiratoires et le nez bouché ; ils soulagent même les maux de gorge et les autres symptômes.

allergie au curcuma 2

II- Allergies au curcuma

1. Surdosage

Le curcuma se présente généralement sous forme de rhizome frais, de poudre ou d’extraits standardisés à 95 % de curcumine.

Le curcuma sous chacune de ses formes soulage divers maux et apaise ses milliers d’utilisateurs. Toutefois, chaque utilisateur du curcuma devrait veiller au dosage.

Par exemple, les extraits de curcuma se prennent normalement à dose de 200 à 400 mg par jour ; tandis que 1 g de poudre de curcuma suffit à soulager les troubles digestifs.

Quant aux gélules, comprimés ou compléments alimentaires faits à base de curcuma, leur prise nécessite le respect strict de la notice ou de la prescription médicale.

En cas de surdosage, les effets indésirables du curcuma sont notamment : la sécheresse de la bouche, les brûlures d’estomac, les flatulences ou des réactions intenses telles que la nausée et le vomissement.

2. Allergies et effets indésirables


Les effets indésirables du curcuma sont très rares voire même inexistants. Selon les études et recherches médicales réalisées jusque-là, les effets de la poudre et du rhizome de curcuma associés à l’alimentation sont sans danger sur la santé du consommateur.

Tout est donc question du bon choix de curcuma. En outre, le surdosage ou l’allergie au curcuma (qui est très rare) peut entraîner des petites conséquences telles que :

Le ballonnement, un effet réchauffant très désagréable chez les femmes ménopausées et des brûlures d’estomac à dose très élevée suivi de sécheresse de la bouche.

3. Contre-indication

Le curcuma est contre-indiqué chez les personnes qui souffrent de calculs biliaires ou d’obstruction des voies biliaires.

En cas d’ulcère de l’estomac ou du duodénum, le curcuma à dose élevé est déconseillé, car il pourrait augmenter le risque d’irritation.

Le curcuma est aussi contre-indiqué chez les personnes qui avaient initialement développé les signes d’allergie face à cette plante.

Il est enfin recommandé de ne pas employer le curcuma chez l’enfant âgé de moins de 6 ans révolus. D’ailleurs, l’agence européenne de médicament classe hors usage alimentaire le curcuma chez les personnes âgées de moins de dix-huit ans.

Elle trouve qu’il est préférable de ne pas consommer le curcuma aussi bien pendant la grossesse qu’au moment de l’allaitement.

4. Interactions médicamenteuses

Le curcuma est une plante dont la consommation est incompatible avec d’autres traitements notamment les traitements antiplaquettaires ou anticoagulant, les traitements anti-inflammatoires, antidiabétiques et antiacides.

En effet, le curcuma renferme déjà des vertus anticoagulantes ; ce qui fait que sa consommation thérapeutique, associé à un traitement antiplaquettaire doit impérativement se faire sur avis éclairé d’un médecin.

Le curcuma pourrait inhiber l’action des antiacides, généralement employés pour réduire l’acidité gastrique. Associer le curcuma à un traitement antiacide pourrait provoquer des effets indésirables tels que le ballonnement, les douleurs thoraciques, les crampes d’estomac et autres problèmes intestinaux chez le sujet malade.

Même si le curcuma est généralement employé à usage alimentaire et ne cause dans ce cas aucun problème chez ses consommateurs, il est sollicité le plus souvent pour ses vertus anti-inflammatoires.

Il est donc très important de demander l’avis d’un médecin avant de l’associer à un traitement anti-inflammatoire.

Toutefois, une récente étude italienne prouve que le curcuma associé aux traitements anti-inflammatoires non-stéroïdiens soulagerait plus rapidement les douleurs.

Le curcuma possède des effets antidiabétiques et ne devrait donc pas être associé aux traitements antidiabétiques. Cette contre-indication est signalée pour éviter d’une part l’augmentation des effets du traitement puis, pour prévenir les risques (hypoglycémie, anxiété, le vertige, le tremblement…) qui y sont liés.

boire du curcuma contre les allergies

III- Comment consommer le curcuma

Voici quelques conseils pratiques sur la consommation de ce rhizome pour bien profiter de tous ses avantages :

  • Ne pas consommer plus de 2 cuillères à café soit 300 à 600 mg de poudre de curcuma par jour.
  • Consommer jusqu’à 1200 mg de poudre de curcuma par jour au cas où sa consommation est associée à un traitement anti cancérigène.
  • Associer la consommation du curcuma à une substance grasse ou au poivre noir pour faciliter son absorption.
  • Vous pouvez le consommer comme assaisonnement de vos plats
  • Ou faire des tisanes avec sa poudre en l’associant avec d’autres plantes naturels comme le gingembre, le citron et le poivre noir.
  • Il existe aussi sous forme de gélules (complément alimentaire), dans lequel cas il faut suivre scrupuleusement la notice fournie par le fabricant.  
  • Sans oublier l’huile essentielle de curcuma qui est un excellent remède pour plusieurs problèmes de santé.

Liens utiles:

Here is how you should use TURMERIC to cure your allergies

Can Turmeric Help Treat Allergies? How To Use It?

How Turmeric Can Help Improve Season Allergies

Turmeric for Asthma & Allergy Symptoms: Is Curcumin an Antihistamine?

Comment utiliser l’huile de curcuma sur la peau?

Immunomodulatory effects of curcumin in allergy

Cure détox curcuma, gingembre et citron: [bienfaits et recette]

Comment utiliser le curcuma sur les cheveux ?

Curcuma et huile d’olive pour le visage, les dents et les cheveux

Comment utiliser le curcuma pour maigrir ?

Conservation du curcuma frais et son infusion

Comment utiliser le curcuma pour l’arthrose ?