Est-ce que le cassis peut réduire les risques liés au diabète

Est-ce que le cassis peut réduire les risques liés au diabète

Est-ce que le cassis peut réduire les risques liés au diabète ? Quelles sont les valeurs nutritionnelles du cassis ? Quels types de diabètes ? Quels sont les aliments interdits ou conseillés en cas de diabète ? Et comment faire une infusion à base de feuilles de cassis ?

I- Les différents éléments utiles du cassis

Encore appelé Groseillier noir ou Ribes nigrum, le cassis est composé de plusieurs éléments utiles en phytothérapie.

  • Baies

Elles contiennent du sucre entre 10% à 15%, des acides organiques, des minéraux, de la vitamine C, les flavonoïdes et les anthocyanes qui sont des pigments puissants et utiles pour le système vasculaire. On peut les trouver dans le commerce sous forme de fruits noirs, de sirop, de crème et de teinture mère.

  • Feuilles

Les feuilles de cassis sont utilisées en interne sous forme d’infusions, d’extraits liquides ou de capsules, notamment dans le traitement de l’arthrose. Ils sont également efficaces pour favoriser la cicatrisation de petites plaies en usage externe.

On peut également en faire usage en forme de teinture mère ou simplement comme tisane de feuilles de cassis.

  • Huile de pépins

L’huile obtenue des pépins de cassis forme une source d’acides gamma-linoléniques. Elle est riche en acides gras essentiels : oméga 6 et oméga 3. L’huile est utilisée pour la beauté et peut-être consommée comme l’huile de bourrache dans le but de :

  1. Renforcer le système immunitaire des personnes âgées.
  2. Soulager les arthrites rhumatoïdes, neuropathie diabétique, mastodynie cyclique et maladie de Raynaud.
  3. Prévenir les maladies cardio-vasculaires et favoriser la mémorisation.
  • Bourgeons

Les bourgeons sont sous forme macérée et possèdent de nombreuses propriétés antiallergiques, antioxydantes et drainantes. Ils sont très efficaces pour traiter les problèmes articulaires.

Généralement, ce sont d’excellents activateurs et conditionneurs. S’ils sont combinés avec d’autres bourgeons, ils amélioreront leurs effets. Comme les feuilles, les bourgeons des côtes noires auraient une activité anti-inflammatoire de type cortisone.

Est-ce que le cassis peut réduire les risques liés au diabète 2

II- Types de diabètes et fruits non interdits

Il existe deux types de diabète : le diabète insulino-dépendant et le diabète de type 2. Concernant la consommation de fruits, un diabétique insulino-dépendant peut faire presque tout ce qu’il veut, mais il doit contrôler son insuline et corriger son alimentation en conséquence.

 D’autre part, les patients atteints de diabète de type 2 devraient manger des fruits raisonnablement, pas plus de deux par jour.

En effet, les fruits (comme les légumes) apportent des vitamines et des minéraux, qui sont extrêmement importants pour une alimentation équilibrée (en particulier pour les patients diabétiques).

Les fruits autorisés sont ceux dont la teneur en sucre est inférieure ou égale à 11 grammes pour 100 grammes. Il s’agit entre autres de :

FruitsTaux de sucre (en grammes pour 100 g)
Cassis10,40
Citron vert2,25
Citron jaune1,69
Fraise4
Framboise4,20
Orange8,04
Papaye9,90
Pomme11
Prune9,60
Pastèque7,30

III- Est-ce que le cassis peut réduire les risques liés au diabète

1. L’étude scientifique finlandaise

Généralement, le cassis ne reçoit pas assez de récompenses pour tout l’excellent travail qu’il effectue. C’est un fruit composé de la vitamine C en très bonne quantité et qui devrait être considéré comme un super aliment. Mais ce n’est pas le cas.

Les scientifiques en Finlande ont récemment découvert que les baies (à l’exemple du cassis) peuvent être liées à des facteurs de risque plus faibles pour les maladies comme le diabète.

 Techniquement parlant, ces baies sont effectivement liées à la réduction des facteurs de risque associés au syndrome métabolique (il s’agit du terme médical pour une combinaison de diabète, d’hypertension artérielle et d’obésité).

L’étude a montré que les personnes qui ont ajouté les baies dans leur régime alimentaire ont réduit considérablement les niveaux d’alanine aminotransférase (ALAT).

En effet, les niveaux élevés d’ALAT indiquent généralement un foie endommagé. La valeur e ALAT dans le groupe des mangeurs de baies a diminué de 23%. Ce qui montre des signes évidents d’amélioration de la fonction hépatique. Année après année, cette réduction pourra réduire le risque de maladie cardiovasculaire.

En outre, les jus de cassis affectent les enzymes chargées de réguler la sérotonine (un neurotransmetteur dans le système nerveux central et dans les plexus intra muraux du tube digestif) et la dopamine (une molécule biochimique qui permet la communication au sein du système nerveux et qui influe directement sur le comportement) dans le corps humain.

2. Propriétés utiles du cassis

Le cassis est une plante qui fait le bonheur de ceux qui le prennent. Et pourtant ses multiples propriétés sont souvent mésestimées. Elles font du cassis un allié de premier ordre dans la phytothérapie.

1. Antiinflammatoires

Les scientifiques ont détecté récemment les activités anti-inflammatoires importantes de type cortisone dans les feuilles de cassis. Ce qui les rend plus efficaces que les solutions traditionnelles à base de cassis comme le palmitate de glycérat.

En effet, il a été constaté que les feuilles de cassis contiennent beaucoup plus de flavonoïdes que les fruits de la même plante. Ceux-ci incluent la rutine, qui a des effets antioxydants, analgésiques, antiallergiques et anti-inflammatoires.

Enfin, les feuilles de cassis contiennent des pro-anthocyanidines oligomères (OPC), qui inhibent la synthèse de certaines substances qui ont pour effet de déclencher des réactions allergiques et inflammatoires.

2. Articulations

Il existe de nombreux polyphénols dans le cassis, c’est donc une plante qui peut être utilisée lorsqu’un individu est rouillé. Il s’agit d’une plante antirouille typique.

De plus, le cassis est non toxique et peut-être pris régulièrement. Mais il est préférable de prendre une courte pause de traitement pour plus d’efficacité.

Quant aux feuilles de cassis, lorsque la plante est fraîche, la réaction n’est pas très active, car lors de l’infusion, l’extraction des principes actifs est médiocre.

Ce qui laisse croire au fait qu’on doit toujours sécher ces feuilles pour un résultat plus cohérent avec les attentes de soulagement.

3. Vertus diurétiques

Les feuilles de cassis sont considérées comme une substance qui entraine une augmentation de la sécrétion urinaire et qui est utilisée pour traiter les maladies comme l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, certains œdèmes…

Ces feuilles aident dans l’élimination des déchets et des toxines. Elles œuvrent aussi à la perte de poids pour éviter les maladies de surpoids qui encourage la pression artérielle le plus souvent.

4. Richesse en vitamine C

En plus de ses activités anti-inflammatoires et antiallergiques, l’OPC peut également inhiber la formation de peroxydes lipidiques.

Ceci en captant les radicaux libres de sorte que l’activité antioxydante des feuilles de cassis soit environ 50 fois supérieure à celle des vitamines C et E.

La vitamine C étant hydrosoluble, son activité antioxydante agit principalement en milieu aqueux où l’OPC a un pourcentage d’activité élevé. C’est pourquoi le cassis est toujours une excellente source de vitamine C.

5. Antistress

Les feuilles de cassis diminuent la pression artérielle et normalisent la circulation sanguine. En mettant en avant la sécrétion de cortisol, ces feuilles favorisent l’activité du système nerveux sympathique et aident à lutter contre la fatigue et la dépression.

Ainsi, une possibilité de déstresser s’installe avec une respiration plus propre et normative.

Est-ce que le cassis peut réduire les risques liés au diabète 3

IV- Infusion de feuilles de cassis

Le cassis est connu pour ses propriétés bénéfiques depuis des décennies. Les feuilles produites par cet arbuste sont riches en antioxydants notamment en vitamine C (véritable amie de la circulation sanguine).

Le cassis participe à la santé cardiovasculaire et a un effet positif sur le cholestérol et l’hypertension artérielle.

Si vous avez par exemple une mauvaise circulation et que vous recherchez des remèdes naturels pour vous soulager, le cassis est l’ingrédient miracle pour vous.

Il vous faut :

  • 02 cuillères à café de feuilles de cassis fraiches ou séchées.
  • 200 ml d’eau potable.

Pour la préparation il vous faut :

  • Faire chauffer l’eau jusqu’à ébullition puis déposer les feuilles dans la théière.
  • Verser de l’eau sur la plante.
  • Couvrir et laisser tremper 10 min.

Filtrer et boire une infusion chaude ou tiède (une tasse par jour).

V- Aliments interdits en cas de diabète

Les indications capitales à respecter pour un diabétique sont :

  • Consommer beaucoup de produits complets tels que le pain complet, biscotte complète, riz complet…
  • Augmenter les rations de fibres sous forme de légumes (aussi sous forme de fruits).

En ce qui concerne les fruits, aucun n’est réellement interdit. Ils doivent être consommés en petite quantité car ils ont un taux de sucre important (soit supérieur à 11 g pour 100 g). On peut citer :

FruitsTaux de sucre (en grammes pour 100 g)
Banane20,50
Cerise14,20
Raisin noir15
Raisin blanc16,10
Figue13,40
Grenade13,60
Kaki13,70
Litchi14
Mangue13,50
Mirabelle12,40

Il est préférable de consommer les fruits à la fin des repas pour permettre la digestion en même temps que les autres aliments.

V- Valeurs nutritionnelles du cassis

Le cassis est particulièrement riche en fibres, en vitamine C et en polyphénols. C’est une bonne source de vitamine E et de potassium. Il contient aussi d’autres minéraux tels que les oligo-éléments, les vitamines du groupe B et les caroténoïdes.

L’apport moyen recommandé à un adulte par l’autorité européenne des aliments (EFSA) est ce qu’on appelle la valeur nutritionnelle de référence (VNR).

En effet, la proportion de la valeur nutritionnelle de référence pour 200 g de cassis est :

  • 6% d’apport énergétique
  • 6% de protéines
  • 452% de vitamine C
  • 8% de vitamine B9
  • 18% de sucres simples
  • 38% de fibres
  • 14% de calcium
  • 18% de cuivre
  • 18% de fer
  • 2% de lipides
  • 2% d’acides gras saturés
  • 6% de glucides
  • 12% de magnésium
  • 30% de manganèse
  • 34% de potassium
  • 36% de vitamine E

Liens utiles:

Blackcurrants can REDUCE risk of diabetes, high blood pressure and Parkinson’s disease

Type 2 diabetes: Eating this superfood could help fight the condition

Blackcurrant Extract Ameliorates Hyperglycemia in Type 2 Diabetic Mice in Association with Increased Basal Secretion of Glucagon-Like Peptide-1 and Activation of AMP-Activated Protein Kinase

Recettes de confiture de cassis sans pépins

Cassis et myrtille: bons aliments pour les yeux?