Ginkgo biloba et cancer de la thyroïde

Ginkgo biloba et cancer de la thyroïde

Est-ce qu’il y a un lien entre le ginkgo biloba et cancer de la thyroïde ? C’est quoi le thyroïde et ses maladies ? Est-ce qu’il existe des études sur le sujet ? Quels sont les contre-indications et les effets indésirables de l’utilisation du ginkgo en cas de chimiothérapie ? Et quelles autres plantes sont commandées en cas de problèmes de thyroïde ?

I- Thyroïde et ses maladies

De par sa définition, la thyroïde est une glande (ou encore un organe) située au à l’intérieur du cou, dans la partie inférieure, devant la trachée, et juste devant les nerfs qui commandent les cordes vocales ;

Son principal rôle est d’assurer le bon fonctionnement de l’organisme dans son ensemble. Semblable à un papillon, car elle possède deux lobes latéraux et une partie centrale appelée isthme.

C’est une glande qui produit des hormones telles que la tri-iodothyronine et la tétra-iodothyronine, des hormones qui sont chargées du contrôle de votre consommation d’oxygène, de votre température corporelle, de l’utilisation des sucres et des protéines, etc., des hormones qui agissent aussi sur de nombreux tissus comme les muscles, les nerfs, le rythme cardiaque, etc.

Les maladies qui peuvent affecter la thyroïde sont nombreuses, on peut citer notamment le goitre qui se manifeste par une inflammation de la thyroïde, l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie, les nodules thyroïdiens (cancéreux ou non).

II- Cancer de la thyroïde

Comme dans le cas de plusieurs cancers, le cancer de la thyroïde se détecte souvent lors des examens cliniques de routine, et souvent par hasard, puisqu’il n’y a pas de symptômes ou de douleurs précurseurs de la maladie ;

C’est souvent après avoir repéré des nodules dans le cou ou lors des examens d’imagerie, que des examens approfondis sont nécessaires pour diagnostiquer ce cancer.

Mais dans la plupart des cas, le cancer de la thyroïde a un bon diagnostic et le taux de guérison des patients s’élève à plus de 94% (selon la Fondation ARC pour la Recherche et le Cancer) lorsqu’il est détecté à temps.

Notez que ces nodules dans le cou sont sans douleur et ne vous gênent pas, mais peuvent être les principaux symptômes du cancer de la thyroïde.

Ginkgo biloba et cancer de la thyroïde 2

III- Ginkgo biloba et cancer de la thyroïde

Les feuilles de ginkgo biloba, vous le savez peut-être, ont de très nombreuses vertus thérapeutiques parmi lesquelles elles peuvent prévenir et même apporter un traitement curatif contre les cancers, et peuvent aussi être utilisé dans le traitement du cancer de la thyroïde.

1. Etude du ginkgo biloba et l’iode 131

Une étude très sérieuse a été faite, notamment par des chercheurs américains visant à démontrer l’efficacité des extraits standardisés du ginkgo biloba dans le traitement du cancer de la thyroïde.

Le processus de traitement de la thyroïde se fait en deux étapes dans le domaine de la médecine moderne, la première étape consiste à procéder à une thyroïdectomie totale, c’est-à-dire une ablation totale de la thyroïde dans le but d’enlever toutes les cellules cancéreuses, et la deuxième étape consiste à utiliser l’iode 131 ou iode radioactif pour détruire les restes, s’il y a lieu de cellules thyroïdiennes cancéreuses qui aurait échappé à l’ablation thyroïdienne.

Mais il a été constaté par ces chercheurs que l’iode radioactif ou iode 131 avait aussi des effets nocifs sur les autres cellules saines non thyroïdiennes.

Poussant plus loin les analyses, une autre étude a été publiée sur le journal « Thyroïd » le 22 mars 2012, et démontrait qu’en utilisant les extraits standardisés de ginkgo biloba, les cellules saines non thyroïdiennes seraient protégées des effets de l’iode 131, tandis que ce dernier s’occuperait de la destruction des cellules cancéreuses uniquement.

Et c’est ainsi que les extraits standardisés du ginkgo biloba sont largement utilisés dans le traitement du cancer de la thyroïde.

2. Une autre étude qui te contredit le résultat précédent 

Une étude menée par des chercheurs du Programme national de toxicologie (NTP) aux Etats-Unis a révélé que le ginkgo biloba provoque des cancers du foie et de la thyroïde chez les souris et les rats.

Les scientifiques ont administré des doses d’extrait de ginkgo biloba cinq fois par semaine pendant deux ans à des rats mâles et femelles.

“Nous concluons que l’extrait de Ginkgo biloba a provoqué des cancers de la glande thyroïde chez les rats mâles et femelles des cancers du foie chez les rats mâles et femelles”, indique l’étude.

Toutefois il faut rappeler que cette étude a été très critiqué par d’autres chercheurs qui lui impute l’utilisation des extraits de ginkgo de très mauvaise qualité et d’une origine étrangère obscure.

3. Plantes bénéfiques pour la thyroïde

Vous pouvez constater pour une raison quelconque des dysfonctionnements dans votre organisme, se manifestant par une prise de poids, la chute des cheveux, la constipation, la fatigue, etc., c’est peut-être votre thyroïde qui n’est pas à son état optimal de fonctionnement.

Et s’il s’avère par des résultats des examens cliniques que c’est le cas, vous avez des plantes naturelles autour de vous qui peuvent bien vous aider, notamment avec leur apport en iode pour stimuler vos glandes thyroïdiennes.

En dehors du ginkgo biloba, qui n’est pas utilisé uniquement dans le cas des cancers, car étant un antioxydant très puissant en plus des autres propriétés bénéfiques pour votre organisme, d’autres plantes également peuvent stimuler la glande thyroïde et favoriser son bon fonctionnement dans l’organisme, notamment la production des hormones y afférents.

C’est le cas par exemple des plantes qui peuvent apporter de l’iode à votre organisme comme :

Le fucus vésiculeux : une algue brune riche en polyphénols, en mucilages, en protéines et en minéraux dont l’iode concentrée à 1 pour 1000 ;

L’avoisine : elle est très conseillée en cas d’hypothyroïdie, où on constate une baisse de l’activité thyroïdienne, qui se manifeste par une fatigue constante et vous avez l’impression que votre organisme fonctionne au ralenti.

En outre, on peut aussi vous conseiller le lin (les graines de lin), le gingembre, l’ortie, l’huile d’onagre, etc.

4. Chimiothérapie et phytothérapie : est-ce dangereux ?

La chimiothérapie et la phytothérapie sont des formes de traitement parfois complémentaires, mais qui très souvent ne peuvent pas être appliquées simultanément.

Bien que la phytothérapie soit dite « douce », car dans la majorité des cas les formes de traitement sont faites à base de produits naturels, et n’ont souvent pas d’effets secondaires redoutables.

Mais dans la cadre du traitement de certains cancers, ces traitements par phytothérapie sont à éviter, surtout lorsque certaines plantes à leur état naturel contiennent des substances qui inhibent l’action recherchée dans le traitement du cancer.

C’est par exemple le cas du ginkgo biloba qui, a été prouvé que les antioxydants qu’il contient empêchent les réactions d’oxydoréduction qui sont au contraire recherchées dans le cas du traitement de certains cancers par chimiothérapie.

Des chercheurs Israéliens, notamment le Dr Eran Ben-Arye, a mis en évidence certaines plantes très utilisées en phytothérapie, comme le cumin noir, le curcuma et le thé vert, mais qui sont dangereuses pour la santé des patients en cas de traitement par chimiothérapie contre certains cancers, et dont il convient mieux de demander un avis médical avant leur utilisation, car on sait que la plupart des patients associent un traitement par phytothérapie à leur traitement par chimiothérapie recommandé contre certains cas de cancer.

Conclusion

D’après notre recherche sur le sujet il en résulte qu’il vaut mieux éviter la consommation du ginkgo biloba en cas de traitement d’un cancer de thyroïde ou même d’un autre cancer par simple prévoyance.

Car à notre avis les deux études contradictoires ne sont pas concluantes toutes les deux. Mais par principe de précaution il vaudrait mieux se passer de cette plante qui lorsqu’elle est utilisée dans une cure limité dans le temps est très bénéfique pour l’organisme.

Et pour ceux qui veulent l’essayer malgré tout nous leur conseillons de consulter leur médecin traitant et de lui demander s’il y a possibilité de consommer cette “miraculeuse” plante.

Liens utiles:

The effect of Ginkgo biloba extract on genotoxic damage in patients with differentiated thyroid carcinoma receiving thyroid remnant ablation with iodine-131

Toxicity and carcinogenicity studies of Ginkgo biloba extract in rat and mouse: liver, thyroid, and nose are targets

https://www.nutraingredients-usa.com/Article/2013/04/18/Ginkgo-cancer-results-flawed-because-extract-used-is-not-representative-observers-say

Le ginkgo biloba contre la perte de mémoire et pour la concentration

Le ginkgo Biloba et l’Hémorragie Cérébrale ? Y a-t-il un espoir?

Quels sont les bienfaits du Ginkgo Biloba pour la santé ?

Quels sont les bienfaits du ginkgo biloba pour les yeux ?

Ginkgo biloba pour acouphènes et traumatismes sonores ?

Bienfaits du ginkgo biloba pour la peau

Comment prendre le ginkgo biloba sans risques ?

Plantation et entretien de l’arbre ginkgo biloba

Bonsaï ginkgo biloba: taille et entretien

Infusion de ginkgo biloba: bienfaits et recettes

Le ginkgo biloba contre les vertiges et les acouphènes