Peut-on prendre de la spiruline en cas de sclérose en plaques ?

Peut-on prendre de la spiruline en cas de sclérose en plaques ?

Peut-on prendre de la spiruline en cas de sclérose en plaques ? Est-elle efficace pour soigner la sclérose en plaque ? Comment soigner la sclérose en plaque ? Que manger comme nutriments ? Comment vieillir avec une sclérose en plaque ? Et enfin y a-t-il danger à prendre de la spiruline ?

I- C’est quoi la sclérose en plaques 

La sclérose en plaques est une affection auto-immune. Elle se manifeste lorsque le système immunitaire commence à attaquer son organisme, notamment le système nerveux central.

Touchant le cerveau et la moelle épinière, les symptômes de la sclérose en plaques sont multiples. Les troubles qu’elle occasionne sont aussi bien visuels que sensitifs, ou encore urinaires et cognitifs.

La maladie entraine la démyélinisation. C’est le processus par lequel la myéline est attaquée dans le système nerveux.

C’est là que se situe la véritable cause de la sclérose en plaques. La myéline est la gaine qui protège les cellules nerveuses.

Dans le cas d’une sclérose en plaques, les lymphocytes commencent à s’en prendre à la myéline, et la détruisent progressivement.

Les informations supposées circuler dans le système nerveux s’en retrouvent perturbées.

La sclérose en plaques est une maladie chronique. Les premiers symptômes se manifestent habituellement autour de la trentaine, et elle touche plus souvent les femmes que les hommes.

C’est une maladie qui évolue par poussées, et qui à terme peut mener à un handicap.

Il n’existe pas de traitement contre la sclérose en plaques, mais la prise de corticoïdes est utilisée pour ralentir les symptômes. Les immunomodulateurs et les immunosuppresseurs sont aussi utilisés.

II- Peut-on prendre de la spiruline en cas de sclérose en plaques 

une cuillère de spiruline

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune. De ce fait, les éléments supposés protéger l’organisme deviennent les ennemis de ce dernier, et l’attaquent. C’est ainsi que la myéline est détruite par les lymphocytes.

Les traitements prescrits en cas de sclérose en plaques sont généralement ceux qui agissent sur la réponse immunitaire de l’organisme.

En modulant et réduisant la réponse immunitaire, les médicaments contre la sclérose en plaques agissent automatiquement sur l’agression des lymphocytes.

La spiruline est une algue bleue vert aux mille vertus. Riche en vitamines, en protéines, mais aussi en acides gras essentiels ; la spiruline est considérée comme un super-aliment.

Elle stimule le système immunitaire, d’où son usage chez les personnes atteintes de faiblesses diverses. Mais pour cette même raison, elle est souvent déconseillée pour les personnes atteintes de maladies auto-immunes ; telles que la sclérose en plaques.

Néanmoins, les avis divergent sur l’action de la spiruline sur cette maladie.

Pour lutter contre la sclérose en plaques, il est important de consommer des aliments qui peuvent aider à la reconstruction de la myéline.

Les acides gammas linoléiques (GLA) et les protéines d’origine animale font partie des éléments pouvant aider à la réparation de la myéline. Or, la spiruline en contient énormément.

Sans oublier que la sclérose en plaques occasionne une grande fatigue, état sur lequel la spiruline agit avec brio.

Il est donc délicat de savoir si la prise de spiruline peut ou non être efficace en cas de sclérose en plaques.

Si vous hésitez, consultez votre neurologue. Vous pouvez aussi commencer par de petites doses de spiruline (1g/jour), et rester attentif aux effets sur vous. 

III- Nutriments indispensables contre la sclérose en plaques 

La sclérose en plaques est une maladie avec laquelle vous devez vivre toute votre vie. Malheureusement, il n’existe pour le moment aucun traitement.

Il existe des études qui ont mis en avant le lien entre alimentation et sclérose en plaques. Elles ont démontré qu’une alimentation pauvre en vitamine D, un excès de graisse ou de sucres concentrés ; seraient des facteurs aggravants.

Aussi charcuterie, volaille, huile de palme, produits transformés frits ou encore boissons sucrées sont à proscrire.

Pour mieux vivre avec la sclérose en plaques, il faut donc adapter son alimentation à celle-ci.

  • Les bonnes graisses.
  • Une alimentation essentiellement végétale.
  • Consommation de fruits et de légumes bios.
  • Privilégier le poisson (saumon, sardine, maquereau) et les protéines végétales.
  • Les jaunes d’œuf et le yaourt sont à consommer.

En général, en cas de sclérose en plaques il faut favoriser une alimentation équilibrée et naturelle. La vitamine D, qui joue un grand rôle dans le système immunitaire, doit être recherchée dans les aliments.

Il est aussi important d’éviter le sel. Vous pouvez remplacer celui-ci par des épices ou des herbes pour vos assaisonnements.

IV- Comment soigner la sclérose en plaques 

Il n’existe à l’heure actuelle aucun moyen de guérir de la sclérose en plaques. Mais de nombreuses méthodes visant à agir sur les symptômes, et à limiter les poussées existent.

Les immunosuppresseurs et immunomodulateurs permettent de gérer la réponse immunitaire. Ce qui limite l’action des lymphocytes sur la myéline.

Les patients atteints de sclérose en plaques peuvent aussi prendre des compléments alimentaires ou des médicaments contre la douleur et la fatigue.

L’ibuprofène est utilisé contre les douleurs, ou encore des médicaments à base de cannabis thérapeutique. Au Canada, la marijuana est prescrite aux malades.

La rééducation et la physiothérapie sont aussi des moyens de mieux vivre la sclérose en plaques. Ces exercices permettent de garder les muscles en forme et aident à maintenir certaines fonctions, telles que la marche.

Même si pour le moment aucun traitement n’existe contre la sclérose en plaques, les recherches connaissent des avancées qui donnent de l’espoir. Des produits comme la biotine par exemple.

spiruline et sclérose en plaque

V- Comment vieillir avec la sclérose en plaques 

La sclérose en plaques est la maladie du jeune adulte. Pourtant, celui-ci finit par vieillir, et il est important ensuite d’adapter le traitement de cette pathologie à l’âge des patients.

On appelle les comorbidités, les autres maladies que développent les personnes atteintes de sclérose en plaques avec l’âge.

On compte parmi elles le diabète, l’arthrose ou l’insuffisance cardiaque. Si la vieillisse vient automatiquement avec son lot de maux, pour les malades de sclérose en plaques les difficultés physiques sont accrues.

Il arrive aussi, malheureusement que le traitement de la SEP entre en inadéquation avec celui des comorbidités.

En France, des études sont menées pour améliorer la prise en charge des personnes âgées atteintes de SEP. De plus, des essais cliniques sont en cours sur les molécules remyélinisantes.

VI- Est-ce qu’il y a danger à prendre de la spiruline 

Bien qu’étant un super-aliment, la spiruline a quelques contre-indications mais pas de sérieux dangers. À cause de sa forte teneur en fer, la spiruline est déconseillée si vous souffrez d’hémochromatose (maladie qui cause un excès de fer dans le sang).

C’est aussi un produit à oublier dans le cas d’une insuffisance rénale, à cause de sa richesse en protéines. Elle est aussi à éviter en cas de phénylcétonurie.

Cette maladie rare cause une accumulation de phénylalanine dans le sang. La spiruline accroit aussi cette substance, d’où le danger de l’utiliser dans le cas de cette maladie. 

Liens utiles:

What Are the Side Effects and Dangers of Spirulina?

C-Phycocyanin and Phycocyanobilin as Remyelination Therapies for Enhancing Recovery in Multiple Sclerosis and Ischemic Stroke: A Preclinical Perspective

The health benefits of spirulina

Comment prendre de la spiruline pour maigrir ?

Comment utiliser la spiruline pour les cheveux ?

Spiruline pour la course à pied [bienfaits et utilisation]

Peut-on prendre de la spiruline pour grossir et prendre du poids ?

Est-ce que la spiruline est bonne pour les cheveux fins ?