Guide d’entretien du ficus ginseng [planter, arroser, rempoter…]

Guide d’entretien du ficus ginseng [planter, arroser, rempoter…]

Voici un petit guide d’entretien du ficus ginseng. Il y va de comment le planter aux maladies et parasites qui le touchent, en passant par l’arrosage, le bouturage, les engrais et bien d’autres choses aussi intéressantes pour les amateurs de ce beau bonsaï.

I- C’est quoi le ficus ginseng 

Le ficus ginseng, est encore appelé ficus micro-carpa. C’est une plante d’intérieur à l’apparence de bonsaï, de la famille des moraceae.

Il tient son nom de ginseng à cause de ses imposantes racines. Ginseng étant le mot chinois désignant racine.

Cette plante possède un tronc robuste et des feuilles d’un vert foncé, brillantes et persistantes.

Il possède un faux tronc, qui est en fait un assemblage de racines aériennes, et qui lui donne vraiment l’air d’un arbre nain.

Il appartient au genre des ficus et à l’ordre des urticales. Aussi connu sous les noms d’arbre d’intendance ou de laurier d’Inde ; le ficus ginseng est originaire d’Asie du Sud-est, ainsi que de l’Océanie.

On le retrouve ainsi au Sri Lanka, mais aussi dans le sud de la Chine, ou encore en Australie et dans les îles Ryūkyū.

Depuis une dizaine d’années approximativement, cette plante a fait son apparition sur le territoire français. De plus en plus de jardiniers en ont. Et elle est très appréciée des décorateurs d’intérieur pour son apparence simple et élégante.

La facilité de sa culture en fait une excellente plante pour tous les amateurs de bonsaïs.

II. Guide d’entretien du ficus ginseng 

1. Comment planter le ficus ginseng 

C’est dans les pots de terre que se plante le ficus ginseng. Choisissez le printemps pour cela. Planter le ficus ginseng est une opération assez aisée, qui nécessite un matériel basique.

Matériel :

  • Pot (un bac fera tout autant l’affaire)
  • Un terreau « spécial plantes vertes »
  • Transplantoir
  • Billes d’argile
  • Galets ou des tessons de poterie

Processus :

  • Avant la plantation, il est important d’hydrater votre plante. Aussi, après l’avoir sortie de sa caisse ou de son conteneur ; plongez votre motte dans de l’eau. Celle-ci doit être à température ambiante ; c’est la meilleure façon d’hydrater votre ficus ginseng.
  • Le choix de votre pot ou de votre bac est primordial. Celui-ci doit être assez grand, avec des trous dans son fond. Ces derniers permettront à l’eau de l’arrosage de s’évacuer aisément pour éviter le pourrissement des racines.
  • Pour éviter que le terreau ne s’échappe par les trous dans le fond de votre pot, placez sur ceux-ci les galets (ou les tessons de poterie).
  • Pour assurer un bon drainage, vous devrez ensuite verser dessus des billes d’argile. Celles-ci devront former une couche, faire l’équivalent de 20% du volume total du pot.
  • Ensuite, intervient le transplantoir. Avec lui, recouvrez les billes d’argile avec une couche de terreau. Faites attention, et agencez la hauteur de celle-ci par rapport à la taille de la motte.
  • Une fois tout cela fait, vous pouvez installer votre ficus. C’est bien au centre de votre pot que vous le déposerez. S’il y a des espaces vacants, comblez ceux-ci avec du terreau.
  • N’hésitez pas à arroser abondamment, et si cela s’avère nécessaire, ajoutez encore du terreau.
ficus ginseng ombré

2. Le sol et le terreau

Pour planter votre ficus ginseng, le sol (terre) idéal doit être un mélange de terreau, de sable, de tourbe et de terre végétale. Tous de quantités équivalentes.

La terre végétale désigne une terre riche en humus. Le terreau par contre est une terre végétale, mais enrichie par un mélange d’engrais, de compost ou de fumier.

Ces deux éléments nourriront les racines de votre ficus.

Le sable est un élément qui permet une bonne aération du sol. La stagnation étant l’ennemie du ficus ginseng, ce type de sol est parfait pour lui. Associé à la terre végétale et au terreau, le sable permettra aisément aux racines du ficus ginseng d’aller puiser leurs nutriments.

3. L’arrosage 

Le ficus ginseng n’a pas besoin d’arrosages excessifs. Ceux-ci peuvent être réguliers ou pas, mais vous devez veiller à ne pas utiliser d’eau calcaire.

Arrosez votre ficus ginseng seulement lorsque vous constatez que la surface de la terre est bien sèche.

L’arrosage de cette plante varie assez selon les saisons. Aussi pendant les saisons chaudes, arrosez-le un peu plus, une à deux fois par semaine. Mais ne laissez jamais l’eau stagner dans son pot.

En hiver, pensez à une brumisation légère, notamment de ses feuilles. L’arrosage pendant cette période peut se faire deux fois par mois, environ tous les quinze jours. De temps en temps d’ailleurs, dépoussiérez ces dernières à l’aide d’un chiffon humide.

4. Le bouturage 

Si le ficus ginseng est une plante si appréciée, c’est parce qu’elle se bouture facilement à n’importe quelle période de l’année.

Néanmoins, le printemps est la saison idéale pour le faire.

Pour mieux réussir vos bouturages, vous pouvez utiliser la sphaigne.

Il existe trois grandes manières pour bouturer le ficus ginseng :

a- La bouture au rouleau

  • Prélevez plusieurs boutures de 8 à 12 cm d’un arbre adulte
  • Dérouler un sac en plastique et mettez du terreau mélangé à de la tourbe
  • Placez les boutures à 10 cm les unes des autres.
  • Roulez le sac en plastique sur lui-même et serrez-le avec une ficelle
  • Laissez-le dans un coin aéré et éclairé en veillant à ne pas laisser le substrat sec.
  • Attendre 70 jours avant d’enlever la ficelle et de dérouler le sac en plastique.
  • Après ce temps, les boutures qui ont pris racines doivent être rempoter dans un nouveau pot pour chacune avec un terreau neuf.

b- la bouture à eau

Cette méthode est l’une des plus faciles :

  • Prélevez plusieurs boutures entre 8 à 12 cm
  • Enlevez leurs feuilles sauf deux ou trois au bout
  • Mettez-les dans un verre d’eau transparent
  • Changez l’eau toutes les 24 H
  • Dès l’apparition des racines assez grandes sur une bouture, enlevez-la de l’eau et mettez-la dans un pot individuel avec un substrat neuf (terreau et tourbe)

c- bouture à l’étouffée

Une méthode efficace pour être sûr d’avoir de bon ficus de ginseng

  • Prélevez plusieurs boutures de 10 à 12 cm
  • Laissez les dernières feuilles de la bouture (entre 2 à 5) et enlevez celles d’en bas.
  • Mettez chaque bouture dans un pot particulier avec du terreau de bouturage et de la tourbe
  • Bien arroser la bouture pour éviter les restes d’air dans la terre et remettez du substrat pour remplir les vides.
  • Mettez au-dessus du pot une bouteille en plastique coupée en deux (la partie d’en haut avec le bouchon fermé)
  • Mettez à l’abri du vent et du froid extérieur
  • Vous pouvez enlever le bouchon de la bouteille de temps en temps pour laisser respirer la plante.
  • Après environ 70 jours déplacez (si le pot est petit) la nouvelle plante pour un nouveau pot avec un terreau neuf.

5. Taille du ficus ginseng 

L’aspect du ficus ginseng est une de ses particularités. C’est un arbre nain, qu’il convient de tailler régulièrement pour lui permettre de garder sa belle allure.

La hauteur du ficus ginseng varie entre 40 cm et 1 m, selon le traitement que vous lui aurez apporté.

Une taille tout au long de l’année est nécessaire pour cette plante. Au printemps, vous devez couper les pousses ayant vu le jour pendant l’hiver. Celles qui ne sont que naissantes doivent ensuite être pincées. Cela aidera à ramifier le ficus, sa croissance sera meilleure et ses feuilles n’en seront que plus belles.

Ainsi pour prendre soin de votre plante, taillez régulièrement les branches recouvertes de tiges. Bien entretenu, votre ficus ginseng pourrait même atteindre la taille d’un mètre.

6. Ligatures 

Relevant de l’art du bonsaï, la ligature est une technique qui a pour but de contrôler la pousse d’une plante. Pour cela, du fil de cuivre ou d’aluminium est utilisé, enroulé autour du tronc ou des branches, pour donner à la plante la forme souhaitée.

Le ficus ginseng se prête parfaitement à l’art du bonsaï. Pour cela, vous devez observer votre plante avant de décider où faire vos ligatures.

Celles-ci sont possibles en toutes saisons. Néanmoins, c’est après une défoliation complète, qui a généralement lieu entre avril et mai, que les ligatures sont préférables.

Ne touchez pas aux racines, sauf si vous constatez qu’elles sont déséquilibrées et trop épaisses.

Guide d'entretien du ficus ginseng 2

7. Le rempotage 

C’est tous les deux ou trois ans qu’a lieu le rempotage de votre ficus ginseng. Notamment, lorsque vous constatez que celui-ci est à l’étroit dans son pot.

Pour un rempotage réussi, utilisez un pot un peu plus grand que le précédent ; 2 à 3 cm de plus devrait faire l’affaire.

Avec précaution, sortez votre ficus ginseng de son pot en accordant une attention particulière à ses racines.

Au fond de votre nouveau pot, posez une couche pour drainer l’eau. Celle-ci peut être faite de billes d’argile ou de gravier. Ajoutez-y ensuite un terreau spécial plantes vertes ou bonsaï, et posez votre ficus ginseng dessus. Tassez bien la terre et arrosez.

8. Exposition au soleil 

Si le ficus ginseng apprécie la lumière du soleil, il ne faut surtout pas l’exposer directement à celle-ci.

Aussi, privilégier les emplacements ombragés. Vous pouvez par exemple poser votre pot de ficus ginseng sur les bords d’une terrasse, ou derrière une fenêtre voilée.

Quoi que vous décidiez, veillez à ce qu’il ne soit pas directement en contact avec les rayons du soleil, ainsi qu’à l’abri des courants d’air.

Comme le ficus déteste les brusques écarts de températures, évitez de la poser près d’un radiateur. Une température ambiante humide est idéale pour lui.

9. Engrais et fertilisation 

Le ficus ginseng est une plante qui a un grand besoin de nutriments.

Parce qu’il est planté dans un pot relativement petit, il a besoin d’engrais pour enrichir sa terre.

Pendant la période de croissance, mettez régulièrement de l’engrais. Mais si vous venez de rempoter votre ficus ginseng, attendez au moins un mois avant de fertiliser son sol.

Une fois par mois, vous pouvez nourrir votre plante avec un engrais bio pour plantes d’intérieur. Notamment d’avril à septembre.

10. Rusticité 

Ne vous y trompez pas, le ficus ginseng n’est pas une plante rustique. Alors, ne l’exposez pas à des températures trop basses. En dessous de 15°C, cette plante risque de commencer à s’affaiblir.

C’est une plante d’intérieur. Bien sûr, vous pouvez la sortir, surtout en été, pour la laisser en extérieur.

Mais veillez toujours à ce qu’elle ne soit pas directement exposée aux rayons du soleil. Si la lumière lui fait du bien, donne de l’allure à ses feuilles ; il n’en est pas de même pour le soleil direct.

11. Maladies et parasites du ficus ginseng 

Comme toutes les plantes, le ficus ginseng peut être sujet à certains maux ou attaqué par certains nuisibles.

a- Sécheresse

Si votre ficus perd ses feuilles alors c’est peut-être le signe que vous l’arrosez trop. Cela peut aussi être dû à un manque de soleil, un excès de courants d’air ou encore, un manque d’humidité ambiante.

Pour remédier à cela, n’arrosez que lorsque la terre est sèche et utilisez un brumisateur sur les feuilles.

Veillez à exposer indirectement votre plante à la lumière du soleil, et à la mettre à l’abri des courants d’air.

b- Les cochenilles

Si vous constatez des amas blanchâtres et un duvet poisseux sur les feuilles, alors votre ficus est attaqué par des cochenilles.

Ces dernières sont friandes de plantes d’intérieur et de chaleur. C’est pour sucer la sève des feuilles qu’elles attaquent, et si elles sont assez nombreuses votre ficus pourrait être sérieusement affaibli.

Pour vous en débarrasser, vous pouvez retirer leurs carapaces. Pour cela, munissez-vous de gants, et utilisez du coton imbibé d’alcool.

Une fois cela fait, pulvérisez sur les feuilles une solution à base d’eau de pluie, d’huile végétale, de savon noir et d’alcool à 90°C.

c- Les araignées rouges

Si les feuilles de votre ficus se tachent ou prennent une teinte jaunâtre, alors celui-ci est attaqué par des araignées rouges. Ce sont des minuscules acariens à la reproduction extrêmement rapide.

Sensibles aux températures élevées, elles font leur apparition par temps sec et chaud. Elles apprécient les feuilles de ficus, dont elles se nourrissent.

Pour vous en débarrasser, vous pouvez pulvériser sur vos feuilles un purin d’ortie fermenté. Sinon, vous pouvez aussi penser à une solution en poudre à base de lithothamme, ou encore à un acaricide biologique. Ce dernier est vendu en jardinerie.

d- Les pucerons

Si les pucerons attaquent votre ficus ginseng, vous pouvez les faire disparaitre avec une solution à base de savon noir ou de rhubarbe. L’utiliser deux à trois fois par semaine suffit habituellement.

S’il s’agit d’une colonie, malheureusement vous allez devoir procéder de manière plus radicale.

Dans ce cas il vous faudra probablement une poudre à base de cendres de bois.

III- Conseils d’achat du ficus ginseng 

Vous pouvez acheter votre ficus ginseng dans plusieurs grandes surfaces.

Dans des hypermarchés pour commencer. Ceux-ci proposent souvent des arbres sous le terme « bonsaï », parmi lesquels vous pouvez trouver le ficus ginseng.

Mais faites attention avant de vous en procurer un dans ce genre de surface, et pensez à vérifier l’état de la plante avant. Les prix sont néanmoins souvent assez bas, mais vous devez faire attention à l’état général de la plante.

Vérifier le substrat de la plante. Un substrat argileux est très dangereux pour la santé du ficus ginseng.

Les fleuristes et les jardineries sont une seconde option. Vous pouvez évaluer le sérieux des lieux en voyant la diversité de leurs plantes bonsaï. N’hésitez pas à interroger le vendeur sur les soins et l’entretien du ficus ginseng. Et, comme toujours, faites attention à l’état de la plante.

Son tronc a-t-il des entailles ? Ses racines sont-elles fortes ? Ses feuilles sont-elles vernies et d’une belle couleur ? Autant de choses auxquelles vous devez vous intéresser avant de payer votre ficus ginseng.

La dernière option est celle des pépinières spécialisées. Normalement ici, vous serez entouré de professionnels qui sauront parfaitement de quoi ils parlent. De plus, les plantes sur lesquelles vous tomberez seront soignées, et de qualité.

Avec les pépinières spécialisées, vous avez peu de chance de vous tromper. Le ficus ginseng que vous vous procurerez sera de qualité, et les conseils des vendeurs vous seront d’une grande utilité pour son entretien.

Mais si vous débutez dans le jardinage, il est possible que vous trouviez les prix proposés ici quelque peu élevés.

Liens utiles:

Ficus ginseng, a cute little bonsai

Ficus Ginseng Bonsai Tree Care Guide (Ficus retusa)

Comment cuisiner le ginseng ?

Ginseng Ficus Pruning: How To Grow A Ficus Ginseng Bonsai Tree

Comment utiliser le ginseng comme aphrodisiaque ?

Comment consommer l’extrait de ginseng?