Comment utiliser le curcuma pour soulager la polypose nasale ?

Comment utiliser le curcuma pour soulager la polypose nasale

Comment utiliser le curcuma pour soulager la polypose nasale ? Comment agit-il sur les polypes du nez ? Quelles précautions pour éviter les polypes nasaux ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour soigner les polypes nasaux ?

I. Bref rappel sur les polyposes nasales

La polypose nasale est une infection sinusale. L’apparition de polypes nasaux est un symptôme de polypose nasale.

Ce sont des formations qu’on retrouve dans la muqueuse du nez, qui peuvent se manifester à la suite d’une infection. Celle-ci peut être une infection des sinus ou du nez.

Les polypes peuvent se développer et disparaitre après un traitement, ou au contraire demeurés dans la zone nasale. Une fois présents, les polypes peuvent obstruer les narines, et causer des difficultés respiratoires.

Il existe de nombreux symptômes qui peuvent indiquer que vous souffrez d’une polypose nasale. On peut citer les éternuements, la congestion nasale, les douleurs faciales et les céphalées, ou encore les démangeaisons autour des yeux.

Vous pouvez aussi développer un trouble de l’odorat et même du goût.

Ces symptômes étant assez semblables à ceux de la rhinite, il peut être difficile de faire la différence entre les deux.

Pour cela, la meilleure manière de savoir avec certitude si vous souffrez d’une polypose nasale est d’effectuer un examen clinique. Une biopsie peut même être effectuée pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une tumeur et d’un cancer.

II. Comment utiliser le curcuma pour soulager la polypose nasale 

1. Comment agit le curcuma

Le curcuma est une plante au nom scientifique de curcuma longa. C’est un rhizome de la famille des Zingibéracées, qu’on retrouve en Asie du Sud-est.

Le curcuma est une épice qu’on retrouve souvent dans la cuisine orientale. Elle est répandue en Inde et dans l’ensemble de cette zone.

Apprécié aussi bien pour ses vertus médicales et alimentaires, le curcuma est plein de bienfaits pour la santé humaine.

Le curcuma contient un extrait qu’on appelle la curcumine. Cet actif est le principal élément qui donne son effet au curcuma.

Dans le cas de la polypose nasale, le curcuma peut s’avérer utile notamment grâce à son action sur les problèmes respiratoires.

Des études ont en effet été faites sur deux groupes, pour vérifier l’impact du curcuma sur la respiration.

Pour parvenir à la conclusion que le curcuma peut améliorer les paramètres respiratoires, 77 patients ont été divisés en deux groupes. Le premier groupe a reçu un traitement médicamenteux basique pour l’asthme bronchique.

Le second a été soigné de la même manière, mais en plus a reçu 500 mg de curcumine sous forme de gélule.

Au bout d’un mois de ce traitement, les résultats ont démontré que les facultés respiratoires des individus du second groupe étaient meilleures. Les symptômes qui ont été évalués étaient une respiration difficile, une oppression thoracique ou encore l’amélioration de la qualité du sang.

Ainsi, contre les difficultés respiratoires que vous pouvez développer en cas de polypose, prendre du curcuma peut vous être utile.

Une autre action du curcuma sur la polypose nasale est due à son effet anti-inflammatoire. Il faut noter que la polypose nasale peut être le fait d’une inflammation des sinus. De ce fait, une consommation du curcuma est un plus. Grâce à la curcumine, qui a un effet anti-inflammatoire, le curcuma peut avoir un effet sur l’origine même du mal.

Le curcuma peut donc être un atout si vous avez des polypes et que vous souhaitez vous en débarrasser naturellement.

2. Comment utiliser le curcuma 

Pour employer le curcuma contre les polypes nasaux, il vous suffit de mettre dans un verre de lait tiède une cuillère à café de poudre de curcuma.

Buvez de ce mélange chaque matin à jeun, ainsi que chaque soir avant de vous endormir. Au bout de quelques jours seulement, vous vous sentirez mieux.

Une autre manière d’en consommer et d’ajouter régulièrement du curcuma dans votre verre de smoothie.

Le curcuma existe aussi sous forme de supplément. Vous pouvez même en consommer sous forme de gélule.

III. Précautions pour éviter les polypes nasaux 

L’une des choses que vous pouvez faire pour éviter les polypes nasaux est de vous hydrater suffisamment.

Une seconde action serait d’utiliser un humidificateur ou un inhalateur de vapeur. Installé dans votre maison, ce genre d’engins vous aidera à fluidifier le mucus de vos narines.

Faire des exercices de respiration profonde est une autre manière de vous mettre à l’abri de la polypose nasale.

IV. Régime alimentaire et polypes nasaux

Certains aliments peuvent vous aider à lutter contre les polypes nasaux. Vous pouvez manger par exemple de l’ail, des oignons ou encore des légumes verts.

Ces différents aliments ont la faculté d’améliorer le système immunitaire. Les allergies comptant comme des risques de développer les polypes, vous gagnerez à avoir un système immunitaire fort.

Pour améliorer votre santé, évitez donc l’alcool et la cigarette, et consommez, en plus, des éléments riches en omégas-3. Il s’agit de poissons comme le saumon sauvage, ou encore les graines de lin.

V. Autres remèdes naturels pour soigner les polypes nasaux 

1. Les huiles essentielles 

Mettez 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé dans une tasse d’eau chaude. Vous avez ensuite deux options.

En premier, vous pouvez tremper des cotons-tiges dans ce liquide et les appliquer sur vos polypes, à l’intérieur des fosses nasales. Veillez à ce que les polypes soient bien touchés par le liquide.

Une autre manière est d’utiliser cette préparation en inhalation. Servez-vous d’une serviette pour empêcher la vapeur de se disperser, et inspirer plusieurs fois. Quelques aspirations vous aideront à réduire la congestion nasale et les polypes.

2. L’ail 

Pour utiliser l’ail contre les polypes, mettez dans un verre d’eau une cuillerée à soupe d’ail frais haché. Consommez de cette boisson 2 fois par jour jusqu’à l’amélioration de votre condition.

Vous pouvez aussi manger de l’ail cru ou encore en mettre dans votre thé.

L’ail possède des propriétés anti-inflammatoires et soutient le système immunitaire.

3. L’astragale 

L’astragale peut vous aider à stopper la propagation des polypes dans le nez. Vous n’avez qu’à prendre 160 milligrammes d’astragale deux fois par jour pour cela.

C’est une astuce naturelle qui vous soulagera de vos polypes.

4. L’huile de moutarde 

L’huile de moutarde s’applique directement dans les narines. Commencez par chauffer l’huile de moutarde. Ensuite, lorsque l’huile est légèrement refroidie, utilisez un compte-goutte.

Mettez une goutte dans une narine, puis après quelques secondes dans l’autre narine. 

5. Argile 

Vous pouvez désinfecter votre nez avec de l’eau d’argile verte. Pour cela, faites un mélange avec une cuillère à soupe d’argile dans un litre d’eau salée.

Le pouvoir désinfectant de l’argile permet d’éviter le développement des polypes.

6. Le thym 

Une autre recette consiste à mettre sur votre oreiller des gouttes d’huile essentielle de thym et des gouttes d’huile essentielle de lavande. Cette astuce vous permettra de décongestionner vos narines et de mieux respirer.