Comment utiliser l’argile pour soulager la fasciite plantaire ?

Comment utiliser l’argile pour soulager la fasciite plantaire

Comment utiliser l’argile pour soulager la fasciite plantaire ? Comment agit-elle ? Quelles sont les solutions médicales pour soulager la fasciite plantaire ? Et enfin quels remèdes de grand-mère pour apaiser la fasciite plantaire ?

I. Bref rappel sur la fasciite plantaire 

La fasciite plantaire est une inflammation qu’on localise au niveau de la plante du pied. Elle tient son nom du ligament qui est touché, à savoir le « fascia plantaire ».

Ce ligament va du talon jusqu’aux orteils, et s’il est enflammé la douleur ressentie est similaire à celle d’un étirement ou d’une déchirure.

Les causes d’une fasciite plantaire sont nombreuses : une mauvaise position du pied, des chaussures inadaptées, ou encore un exercice mal effectué.

Heureusement, ce type d’inflammation peut se guérir avec des remèdes naturels.

II. Comment utiliser l’argile pour soulager la fasciite plantaire 

1. Comment agit l’argile sur la fasciite plantaire

L’argile est une roche sédimentaire, qui est employée depuis des temps immémoriaux pour guérir de différents maux. On la retrouve un peu partout sur la planète, et elle existe sous diverses couleurs.

Les propriétés spécifiques de chaque couleur d’argile font de cette dernière l’un des éléments naturels les plus bénéfiques à la santé humaine.

Les maux que peut traiter l’argile peuvent être aussi bien internes (troubles gastriques et intestinaux), qu’externes (blessures, cicatrice…).

Dans le cas de la fasciite plantaire, l’argile peut être utile parce qu’elle est tout d’abord un composé anti-inflammatoire. Comme mentionné précédemment, la fasciite plantaire est une inflammation qui s’accompagne de vives douleurs.

L’argile peut donc apporter un réel soulagement et faciliter le repos, qui est un élément important dans la guérison de cette affection.

Ensuite, la richesse minérale de l’argile peut stimuler le ligament touché et lui permettre de guérir plus vite.

De plus, l’argile, notamment l’argile verte, est employée pour guérir des tendinites et des entorses. Cela est dû au fait qu’elle favorise la réparation des tissus, et qu’elle aide à la coagulation sanguine.

Appliquée pour soigner votre fasciite plantaire, l’argile verte saura donc non seulement vous apporter un soulagement certain, mais en plus améliorer votre guérison.

Les facultés d’absorption de cette roche vous seront d’un grand secours pour détoxifier la partie douloureuse de votre pied.

2. Comment utiliser l’argile pour apaiser une fasciite plantaire

La meilleure manière d’employer de l’argile pour guérir d’une fasciite plantaire est encore sous forme de cataplasme.

Commencez par choisir une argile verte de qualité, en veillant à ce qu’elle soit surfine et bio. Pour cela, renseignez-vous sur l’enseigne qui la vend.

Dans un récipient en verre ou en bois, versez votre poudre d’argile et diluez-la avec de l’eau de source. Les proportions sont de 1/4 d’argile pour 2/3 de litre d’eau de source.

Laissez reposer, sans remuer, pendant une heure environ. Passé ce temps, vous pouvez utiliser une cuillère en bois pour bien mélanger le tout et obtenir une pâte épaisse et lisse.

Mettez ensuite une certaine quantité de pâte d’argile sur une bande de gaze propre avant d’appliquer cette dernière, côté argile, sur votre pied douloureux.

Vous pouvez aussi utiliser une feuille de chou.

Il est important que le cataplasme demeure humide et sur le pied pendant au moins 3 heures, sinon toute une nuit. Pour y arriver, vous pouvez le maintenir avec un tissu.

Certains utilisent du film plastique, mais nombreux sont ceux qui désapprouvent. Ils craignent que le plastique n’empêche l’action de l’argile sur la peau.

Vous pouvez répéter votre cataplasme d’argile tous les soirs, jusqu’à amélioration des symptômes.

III. Autres solutions pour soulager la fasciite plantaire 

1. La Rééducation 

La rééducation en cas de problèmes au niveau des fascias plantaires consiste en des étirements. Ces exercices peuvent se faire sans accompagnement, ou avec l’aide d’un podiatre.

Non seulement les étirements du pied aident à diminuer la douleur de la fasciite plantaire, mais en plus ils limitent le risque de récidive.

Vous pouvez par exemple étirer doucement vos orteils et vos mollets pendant la journée. Ce type d’exercice vous aidera à mieux supporter la douleur.

Mais il vaut mieux consulter un professionnel, qui vous accompagnera pendant votre processus de guérison.

2. Les Médicaments 

La douleur occasionnée par une fasciite plantaire oblige souvent à la prise de certains médicaments. Il peut s’agir notamment d’analgésiques ou d’antalgiques, qui soulagent pour un temps la souffrance de cette affection.

De plus, si votre médecin le juge nécessaire, il peut aussi vous prescrire des injections de cortisone.

Malheureusement, l’effet de ces médicaments est bien souvent temporaire. Une consultation est nécessaire si vous prenez des anti-inflammatoires pendant plus de 3 jours, sans avis médical.

3. L’Orthopédie :

Il existe des appareils et des méthodes pour soutenir un pied douloureux. Ces engins orthopédiques permettent aux ligaments et aux tissus de se régénérer, tout en soulageant la douleur.

Ils évitent aussi une aggravation du mal, qui peut apparaitre à cause de certains mouvements.

Par exemple, vous pouvez utiliser des bandages adhésifs ou des orthèses plantaires. Une attelle, voire même un plâtre peut aussi jouer ce rôle.

IV. Autres Remèdes de grand-mère pour fasciite plantaire 

1. La glace 

Vous pouvez appliquer de la glace sur votre pied douloureux pour vous soulager. Enveloppez des glaçons dans un gant ou une petite serviette, avant de les poser sur votre pied. Il vaut mieux surélever votre pied avant.

Cette procédure peut être faite quatre fois par jour pour une durée de 10 à 15 minutes.

Evitez de poser les glaçons directement sur votre peau, vous risquerez des brûlures.

2. Les huiles essentielles 

Pour utiliser les huiles essentielles dans le but de soigner votre fasciite plantaire, il faut les mélanger avec des huiles végétales. Habituellement, il faut autant d’huiles essentielles que d’huiles végétales.

Un mélange efficace est d’associer les huiles essentielles de gaulthérie, de romarin camphré, d’eucalyptus citriodora et de génevrier ; à l’huile végétale de calophylle ou d’arnica.

Massez la partie douloureuse de votre pied avec ce mélange, 2 à 3 fois par jour.

Il existe aussi des gels au silicium et huiles essentielles que vous pouvez utiliser. Mais parce qu’ils sont généralement peu concentrés en huiles essentielles, il vaut mieux en rajouter.

3. Le massage 

Le massage permet de soulager la douleur causée par une fasciite plantaire. Pour cela, il vous faut utiliser un objet rond ou cylindrique, qui épousera le creux de la voute de votre pied.

Commencez par vous installer confortablement sur un fauteuil, et déposez l’objet en question à vos pieds, sur le sol.

Il faut ensuite poser votre pied douloureux sur l’objet, et effectuer un mouvement de va-et-vient. Exercez une pression, mais sans que celle-ci ne soit douloureuse.

Comme objet vous pouvez utiliser par exemple une balle de tennis, ou une bouteille d’eau. Utilisez l’objet pendant qu’il est froid, son effet n’en sera que meilleur.

Vous pouvez faire cela 3 fois par jour maximum, en évitant de mettre trop de pression sur votre pied. Sinon, vous pourrez faire empirer votre état.