Bienfaits des graines de tournesol pour les chevaux

Bienfaits des graines de tournesol pour les chevaux

Quels sont les bienfaits des graines de tournesol pour les chevaux ? Quelles sont leurs valeurs nutritionnelles ? Quelle est le bon ratio pour un cheval ? Quels sont aussi les bienfaits de l’huile de tournesol pour les chevaux ? Et enfin quelles sont les autres graines et huiles que nous conseillons pour les chevaux ?

I- Valeurs nutritionnelles de 150g de graines de tournesol

Les graines de tournesol valent pour une quantité de 150 grammes les proportions nutritives suivantes :

Protéines121.2 kcal
Lipides711.45 kcal
Glucides90 kcal
Eau1.5 g
Fibres9.6 g
Vitamine E47.85 mg
Vitamine B61.86 mg
Calcium141.45 mg
Potassium933 mg
Fer7.35 mg
Manganèse2.925 mg
graines de tournesol sur fleur

II- Combien de graines de tournesol par jour pour un cheval ?

Un bourricot, deux bourricots, trois bourricots et un cheval.

Ah zut, qu’est qu’on raconte : les bourricots et les chevaux c’est une grande histoire de rivalités, de ressemblances mais surtout de rivalités.

Hormis le petit âne (bourricot), le sujet d’aujourd’hui porte sur les animaux à belles crinières, des beaux étalons comme les femmes et les cavaliers les aiment : les chevaux !

Eh oui, ça en fait trop pour un cheval, mais saviez-vous que l’alimentation de ces bêtes est principalement constituée de graines et de foin.

Non, Cendrillon ce n’est pas de sucre dont a besoin le cheval pour se nourrir !

Concrètement parlant, on causera de la quantité de graines que doit prendre un cheval et parlant de graines on se servira de nos graines de soleil des jardins : les graines de tournesol.

Alors quelle quantité faut-il donner à un cheval pour combler son estomac ?

La réponse est autant qu’il faut. A vrai dire il n’y a pas une quantité fixe de graines de tournesol à donner à un cheval pour l’aider à couvrir ses besoins en nutriments.

La raison est qu’il existe une variété de chevaux et leurs besoins varient en fonction de leur poids, leur âge, leur taille et surtout leur race.

Mais en donner comme on leur donne une grande quantité de foin, signerait leur fébrilité et leur constante maladie. Pourquoi ?

Eh bien parce que les graines de tournesol sont des mines de fibres et à moins que vous ne vouliez avoir pour votre monture un poids ne respectant pas son IMC (Indice de Masse Corporelle) normal, il serait préférable de lui en donner une quantité raisonnable.

Pour en dire plus, les graines de tournesol bien qu’excellentes pour leur vie, sont parfois dangereuses car elles peuvent être la source d’une maladie cardiaque pour votre cheval en raison de leur concentration en cadmium (un métal radioactif lourd) et même de calculs rénaux si on ne fait pas attention !

Le vrai problème n’est pas la consommation de graines de tournesol mais plutôt le fait d’en donner plus qu’il n’en faut à l’animal soit disant qu’on lui fait du bien.

L’excès en toute chose nuit gravement à la santé. Mais puisque les animaux ne sont pas constitués de la même manière que l’homme macroscopiquement parlant et dû au fait qu’au fil des générations, l’espèce s’adapte, peut-être assisteront nous à la genèse d’une nouvelle race de chevaux ou tout simplement à leur déclin.

Combien peut-on donner en gros ?

En gros, l’expérimentation du fait que nous avons avancé vous revient. Sinon qu’il serait recommandé de donner en moyenne au moins une poignée de 150g de graines de tournesol tous les deux jours à la bête.

Sans oublier que les chevaux sont tous différents les uns des autres, c’est pour cela que nous vous proposons de donner entre 100 à 450 grammes de graines de tournesol selon l’âge et la constitution de votre cheval. Et d’ouvrir les yeux pour voir comment votre animal réagit à cette alimentation.

Les effets ne se feront pas sentir automatiquement mais parviendront progressivement.

cheval champion

III- Bienfaits des graines de tournesol pour les chevaux

Nous avons briefé rapidement le malus d’une consommation excessive en graines de tournesol par vos chevaux mais qu’en est-il des bienfaits qu’elles procurent ?

1. Un bon aliment

Primo un avantage des graines de tournesol est que cela constitue un aliment brut, ne nécessitant ni cuisson, ni préparation pour être donné aux chevaux. Alors pas besoin de transformation, juste du gouter avaler digérer et c’est gagné.

2. Bonnes pour la mastication

Deuxio, les graines de tournesol sont merveilleuses pour la mastication. Du coup, cela permet aux chevaux de travailler leur dentition et surtout pour les vieilles montures de ne surtout pas perdre toutes leurs dernières dents.

On parle donc ici d’entretien et de préservation de la solidité de la dentition des chevaux et le tournesol fait bien ce pour quoi on l’a employé.

3. Santé de la peau

Tertio et comme pour la cosmétique chez les hommes, les graines de tournesol font des merveilles dans le domaine des soins pour la peau.

Chez les chevaux, une poignée de graines de tournesol serait susceptible de rendre plus soigneux le poil et donc plus rend l’animal plus beau au vent, plus doux à caresser mais surtout plus facile à brosser après une toilette.

4. Trésor de vitamines

Quarto, notez que les graines de tournesol sont une immense poche de vitamines en particulier celles B6 et B9, aussi utiles à l’homme qu’à l’animal pour rester en bonne santé.

Si on prend en compte également leur constitution en acides gras polyinsaturés, les graines de tournesol fourniront l’énergie nécessaire à votre cheval de sorte que son endurance soit au top lors d’un exercice physique.

Mais ça reste plus judicieux de lui faire des exercices régulièrement, à l’animal, pour accroitre son endurance par l’effort continu.

Sinon, les graines de tournesol peuvent remplacer valablement le sucre comme friandise et sont bien meilleures pour le cheval que pour sa santé.

Alors si vous voulez le récompenser, ne gaspiller plus le sucre de votre café du matin, mais optez pour une collation peu chère et très vertueuse : les graines de tournesol !

poignée de graines de tournesol

IV- Bienfaits de l’huile de tournesol pour chevaux

Les chevaux ont besoin d’un grand apport en matières grasses qui sont disponibles dans les céréales. Les céréales sont des sucres lents consommés par les muscles et qui produisent une grande quantité de chaleur. Ce qui rend alors possible les phénomènes de sudation et de déshydratation.

Outre, il s’agit de l’effet du glycogène, composant des céréales pour l’organisme des chevaux.

L’idéal est que pour éviter cela et même pour enrichir l’alimentation lipidique de l’animal, on peut associer l’huile de tournesol aux céréales. Quel bien peut-il y avoir à cela ?

Bonne question.

L’huile de tournesol est une denrée riche en acides gras polyinsaturés dont principalement les acides gras oméga-6 qui apportent en plus des céréales des calories en plus pour les efforts sportifs demandés au cheval.

Cela aide également à réduire les effets des phénomènes de sudation et de déshydratation ci-dessus cités.

Par ailleurs, l’huile de tournesol est peu couteuse en magasin au vu de sa popularité en Europe et surtout reste assez liquide. De ce fait, sa distribution est plus facile et moins salissante pour la graineterie. Essayez-le et voyez le résultat.

Cependant, il reste conseillé d’effectuer les changements progressivement afin de ne point bousculer l’équilibre et/ le rythme alimentaire du cheval.

V- Autres graines pour chevaux

1. Fèveroles pour chevaux

Du latin Vicia faba, la fèverole serait une source riche en protéines pour l’alimentation des animaux d’élevage.

Elle a l’avantage de ne pas contenir d’enzymes à caractère antinutritionnel et n’a pas besoin de torréfaction (action d’exposer un aliment à un feu direct ou à une source de chaleur adaptée).

Avec une teneur de 30% de protéines, la fèverole constitue une bonne source d’énergie issue de l’amidon.

En gros, les fèveroles sont semblables à pleins d’autres légumineuses à grains comme les pois ou les haricots secs. Les donner aux animaux peut se faire d’une multitude de façons et voilà pourquoi il reste un excellent ingrédient de l’alimentation animale.

2. Les céréales pour chevaux

Les céréales par définition sont toutes plantes cultivées principalement pour leurs graines.

En référence à Cérès (déesse romaine des moissons), les graines de céréales sont composées de 70 à 80% de glucides sous forme d’amidon, de moins de 15% de protéines, de moins de 5% de lipides et de sels minéraux.

Très énergétiques pour les chevaux, elles sont entourées d’une cuticule constituée de cellulose : le son et sont généralement utilisées sous forme de graines entières.

Principalement on distingue :

  • L’orge qui est la céréale la plus utilisée dans l’alimentation pour chevaux et apporte une grande quantité d’énergie. Peu couteux, il est un grain dur qui doit subir un traitement afin de casser son enveloppe et permettre au cheval de le digérer correctement.
  • Le maïs qui lui aussi est un grain dur nécessitant un traitement et qui se conserve bien mieux que l’orge. Riche en énergie mais pauvre en fibres, il contient une grande quantité de protéines mais n’étant pas tout le temps de bonne qualité, il faut donc en tenir compte pour l’intégration à l’alimentation.
  • L’avoine, très peu couteuse a la réputation de contenir une substance avénine qui excite les chevaux. Avec l’avoine pas de traitement à faire au préalable : la consommation est directe. Elle est riche en protéines et favorise une croissance musculaire importante et harmonieuse. De plus, elle est particulièrement adaptée à la digestion du cheval en raison de sa teneur en matières grasses et en fibres.   

3. Graines de lin

Les graines de lin sont des compléments alimentaires naturels pour faciliter le transit et prévenir des coliques. En pratique les graines de lin contiennent du mucilage qui améliore mécaniquement le transit et joue le rôle d’un laxatif doux.

Leur action protectrice des muqueuses en fait un allié de choix contre les ulcères du cheval. Elles sont également bénéfiques pour la santé de la peau et la brillance de la robe du cheval et tout cela grâce à leur ratio en oméga 3.

huile de tournesol pour chevaux

VI- Autres huiles pour chevaux

1. Huile de cumin noir

Pharaonique…

Non, excusez provenant d’Egypte, l’huile de cumin noir aide à renforcer les défenses naturelles et les organes respiratoires.

Les acides contenus en son sein sont très importants pour l’entretien des cellules en particulier celle des membranes et des poumons.

Pionnière de l’oxygénation du cerveau, cette huile

  • Améliore la digestion,
  • Stimule les reins et tout l’appareil urinaire,
  • Aide à la production du lait chez la jument
  • Augmente la capacité des bronches
  • Est relaxante, antibactérienne et calme les mycoses
  • Reste un excellent anti-inflammatoire

Bon ce n’est pas tout ça, mais si on parlait d’une autre huile

2. L’huile d’onagre

Cette huile est emplie d’acide gammalinolénique (8 à 9%) et augmente la vitalité et les fonctions naturelles de la peau et du poil.

Avis donc à tous les amateurs de relooking équestre car c’est le moment d’utiliser cette huile pour fabriquer un meilleur shampoing pour vos poneys ou montures adultes.

Passons maintenant et pour finir à une dernière huile !

2. L’huile de germe de blé

Pas vraiment grande chose à dire à son sujet concernant les chevaux. Sinon elle est une source de vitamine E et encourage la digestion tout en aidant l’animal à avoir un poil brillant et des sabots en bonne santé !

Et voilà on est à la fin de notre article.

Prenez soin de vous et portez-vous bien.

Liens utiles:

A friend feeds her horse sunflower seeds

Feeding Sunflower Seeds to Horses

Sunflower Seeds for Horses: Yea or Nay?

The Nutritional Benefits of Seeds

Black Oil Sunflower Seeds

Can My horse Eat Sunflower Seeds?