Comment cultiver le tournesol en pot : approche et techniques

Comment cultiver le tournesol en pot : approche et techniques

Comment cultiver le tournesol en pot ? Quelles sont les variétés qu’on pourrait cultiver dans un pot ? Comment le planter ou semer les graines ? Quelle est la fréquence d’arrosage ? Comment l’entretenir ? Comment récolter les graines ? Et enfin quelles sont les maladies du tournesol en pot ?

I- Les bienfaits du tournesol

Riche de par sa qualité et sa popularité en Europe, le tournesol ou soleil des jardins est une plante de la famille des astéracées ou composées.

De couleur jaune et pourvue d’une tige forte, peu ramifiée pouvant atteindre une hauteur de quatre mètres à la récolte.

Fleurissant en été, il est sujet au phénomène d’héliocentrisme qui agit sur sa croissance en fonction de l’exposition au soleil.

Techniquement, cette plante a la particularité de posséder :

  • Une racine principale pivotante
  • Des capitules charnus pouvant atteindre 30 cm de largeur après floraison et dont les bractées (pièce florale en forme de feuille) lorsqu’elles sont libres, compactes forment un involucre à la base de l’inflorescence
  • Des fleurs extérieures généralement jaunes et stériles disposés sur un unique rang
  • Et des fleurs centrales en tube bisexuées ou hermaphrodites de couleur jaune pâle
  • D’akènes (fruits secs à graine unique) surmonté par deux écailles en arête
  • Ainsi que de fleurons ou graines organisés de telle sorte qu’elles peuvent tourner dans le sens des aiguilles d’une montre ou en sens contraire.

Convertie en produits manufacturés (huile, beurre) ou entrant dans la fabrication de produits cosmétiques, le tournesol fait le bonheur de plus d’une personne et ses vertus ne sont plus à démontrer. Encore faudrait-il savoir comment le cultiver et l’entretenir !

II- Les variétés de tournesol

Il existe une grande variété de plants de tournesol.

Notons d’abord l’helianthus decapetalus et atrorubens de la classe des espèces vivaces et qui relativement hautes.

Ensuite, l’helianthus annuus ou espèce annuelle de tournesol. Celle là peut mesurer en moyenne 4 mètres de haut pour un diamètre floral de 30 cm.

Aussi, on distingue l’helianthus Russian Giant qui lui reste une espèce taillée pour constituer lorsqu’ils sont en grand nombre et alignés méthodiquement une haie (idéal pour délimiter le potager ou le jardin lorsqu’on veut prendre du bon temps à l’ombre en été).

Enfin, vient l’helianthus ‘Prado Red‘, dont les fleurs n’étant pas grosses se présente très bien en bouquet dans une composition florale.

comment cultiver le tournesol en pot 2

III- Comment cultiver le tournesol en pot : approche et techniques

On a tous entendu les mérites et éloges que les gens confessaient à propos du tournesol mais seuls les agriculteurs les plus expérimentés d’Europe savent comment le faire pousser. Seulement à défaut d’avoir un vaste champ ou des hectares de terres fertiles, vous pouvez le cultiver chez vous, à votre balcon et ressentir toute la beauté de cette plante à chacun de vos réveils.

Aussi, voici comment cultiver du tournesol en pot :

1. Les préparatifs

Pour commencer, il conviendrait de :

  • Déterminer la variété de tournesol à mettre en terre.
  • Trouver le pot qui soit adéquat à la variété choisie
  • Acheter des graines soit en ligne, soit dans une pépinière ou une jardinerie. En d’autres cas, ces graines sont vendues dans les épiceries et les boulangeries de proximité.
  • Trouver du terreau vendu dans le commerce ou si vous avez de la famille avec un jardin, n’hésitez pas à avoir recours au terreau de leurs terres. Attention à ce que ce terreau ne soit ni trop sec, ni trop humide sinon votre pousse de tournesol ne verra pas les nuages comme dans Jack et le haricot magique !
  • En gros, munissez-vous du matériel du petit jardinier et surtout d’un compost bio de bonne qualité à défaut d’utiliser du purin ou de la fiente comme à la ferme.

Vous voilà fin prêt à semer vos graines de tournesol.

2. L’ensemencement et la plantation des graines de tournesol

Ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans la culture du tournesol est que la période de semis de tournesol débute dès les aurores du printemps sous abri, c’est-à-dire qu’elle s’étend d’Avril à Juin.

A cet effet, prenez votre calme et commencez à montrer vos talents pour la mini-agriculture en Mai.

Afin de maximiser vos chances quant au développement de votre semence de tournesol, privilégiez les variétés naines qui conviennent mieux à la culture en pot.

Sans transition alors, voici les grandes étapes à suive pour ensemencer des graines de tournesol :

  • Vérifier si le pot que vous avez en votre possession est propre et stérilisé
  • Ajoutez du terreau dans votre pot et tassez correctement afin de mieux le meubler. Autrement dit retournez bien votre terreau et veuillez à ce qu’il soit peu humide.
  • Incorporez vos graines de tournesol au contenu du pot tout en les enfonçant dans le terreau. Pour cela, vous devrez creusez avec une petite pelle ou une vieille cuillère hors d’usage un trou d’une profondeur de 3 cm environ.
  • Au cas où vous désirez en planter plusieurs, veuillez à avoir un plus large pot car il faut un espacement de 10 à 15 cm entre les graines pour qu’elles poussent mieux et individuellement. Surtout, évitez de placer les graines aux extrêmes de votre pot.
  • Enfin recouvrir le trou avec une quantité minimale de compost et refermez le trou puis meublez correctement la terre contenue dans votre pot.

Voilà c’est tout !

un papillon sur un tournesol

3. L’arrosage et l’entretien des nouveaux plants de tournesol

A la différence de tous les autres plants que l’on cultive chez soi, le tournesol lui requiert une attention totale. Autrement et pour le dire plus simplement, vous devez le bichonner comme un nouveau-né avec sa mère ou jouer le rôle de la louve allaitant Rémus et Romulus !

En effet, les tournesols pendant leur période de croissance ont besoin d’un apport hebdomadaire de 7.5 litres d’eau.

Pour cela, il faut que le terreau soit bien humide et drainé (ce qui se remarque facilement par le fait que l’eau ne stagne pas en surface).

Techniquement, le plant doit recevoir 3 cm d’eau par semaine et la tige arrosée sur un rayon de 8 à 10 cm. Contrôlez également tous les 2 jours l’humidité du terreau.

En outre, ils ont besoin d’une grande exposition au soleil alors si vous le mettez au balcon assurez-vous d’orienter votre pot vers le soleil.

Pour ne pas citer que ces menus mais non moins importants conseils, il est recommandé

  • D’ajouter de l’engrais d’abord en azote puis de phosphore à la floraison si besoin en vue de permettre aux plants de bien s’alimenter en nutriments,
  • De tuteuriser la pousse si vous sentez qu’elle tend vers une hauteur de 90 cm
  • Les couvrir avec un panier ou un filet pour les protéger des oiseaux.

En tout, soyez un bon jardinier et faite en une passion ou un passe-temps des plus agréables si vous souhaiter réussir dans cette entreprise !

4. Tailler un tournesol et récolter ses graines

Pas trop dur d’entretenir un tournesol, pas vrai !

Si cette exclamation tient lieu d’un acquiescement en votre faveur, alors sachez que tailler un tournesol est chose aisée et qu’il suffit de l’arracher complètement. Hélas, il ne repoussera plus, vu que c’est une plante qui fleurit annuellement et en été.

Un petit conseil serait de le conserver dans toute sa splendeur jusqu’à son développement intégral tout en supprimant les fleurs fanées au fur et à mesure, puis de l’arracher pour faire de la place à une autre culture.

En ce qui concerne les graines, vous pourrez les récupérer quand la face arrière de la fleur devient brune. A ce moment-là, elles auront complètement muries et séchées avec la fleur. Elles sont comestibles si et seulement si elles sont noires ou grises avec des rayures blanches.

De là, libre à vous de les conserver au réfrigérateur ou de les cuisiner pour les manger !

5. Les maladies du tournesol

Les plants de tournesol sont très résistants mais comme toute personne forte, elle a ses faiblesses.

D’abord, les jeunes plants sont la proie de limaces, escargots et pucerons.

Ensuite, apparait-il que comme la vigne, le tournesol peut souffrir du mildiou.

Le mildiou est en soit une maladie cryptogamique caractérisé par l’apparition de quelques taches sur les feuilles pour se répandre lentement mais surement sur l’ensemble du feuillage.

Cette affection aime particulièrement se développer en zone humide ou après une averse, ou plus clairement les conditions de chaleur ainsi que les feuillages denses bien aérés et exposés à la lumière.

Un moyen de le combattre efficacement et avec peu de moyen est d’utiliser du bicarbonate. Il suffit juste de diluer une cuillère à soupe dans un litre d’eau de pluie ou minérale et de pulvériser le mélange sur la partie du feuillage souffrante en veillant à bien l’appliquer au-dessus et en dessous de ce dernier.

Liens utiles:

How to Plant and Maintain Sunflowers in Containers

Growing Sunflowers in Containers

How Well Do Potted Sunflowers Grow: How To Grow Sunflowers In Planters