Aller au contenu

À quoi servent les compléments alimentaires

À quoi servent les compléments alimentaires

À quoi servent les compléments alimentaires ? Pourquoi les consommer ? Comment bien utiliser un complément alimentaire ? Quels sont les différents types de compléments alimentaires ? Sont-ils dangereux ? Et en fin quelles différences entre médicaments et compléments alimentaires ?

I. C’est quoi les compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires sont des « denrées alimentaires » se présentant sous forme de gélules, de comprimés, d’ampoules, de capsules, etc.

Toutefois, ce ne sont pas des médicaments, et encore moins des alternatives à ceux-ci.

Les compléments alimentaires sont principalement constitués de nutriments, c’est-à-dire qu’ils contiennent des vitamines, et des sels minéraux, des substances à but nutritionnel ou physiologique, ou des plantes et des préparations de plantes.

II. À quoi servent les compléments alimentaires ?

1. Pourquoi consommer des compléments alimentaires ?

Comme nous l’avions mentionné plus haut, les compléments alimentaires sont essentiellement composés de nutriments.

Ils sont souvent utilisés pour pallier à certaines carences, on en consomme donc pour lutter contre l’évolution de maladies en lien avec les carences.

Parmi ce genre de maladies, nous pouvons citer le Scorbus, une maladie provoquée par un manque en vitamine C.

2. Comment choisir les compléments alimentaires ?

Pour choisir les compléments alimentaires, il y a un certain nombre d’étapes à suivre. En premier lieu, il faut se renseigner sur la composition du complément.

Ceci afin de vérifier si l’une des substances se trouvant dans le complément peut provoquer une réaction néfaste dans votre organisme.

Ensuite, il faut prêter attention aux dosages recommandés. Par exemple, les compléments alimentaires dont la fréquence d’utilisation est limitée à une seule fois par jour sont douteux.

En effet, même les meilleurs compléments alimentaires n’ont pas assez d’efficacité pour fournir suffisamment de ressources en une seule prise.

Enfin, il est nécessaire de prêter attention au prix. Même si ce n’est pas forcément vrai dans tous les cas, lorsqu’il s’agit des compléments alimentaires, les produits les plus chers sont le plus souvent ceux qui ont le plus d’efficacité.

3. Comment bien utiliser un complément alimentaire ?

Il est vrai que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. Toutefois, pour bien les utiliser, il faut les prendre comme si on avait affaire à un médicament. Avant tout chose, il faut respecter la dose prescrite.

Ensuite, il faut éviter de mélanger différents compléments alimentaires pour ne pas provoquer un surdosage, et enfin, il faut en prendre lorsque c’est nécessaire et pas n’importe comment.

III. Différents types de compléments alimentaires

1. Les vitamines

Vitamine A :

C’est une vitamine qui contribue au développement naturel et à la croissance normale du corps.

Elle permet aussi de maintenir la santé de nos yeux, de notre peau, ainsi que celle de notre système immunitaire.

On en trouve généralement dans les aliments d’origine animale. Des aliments comme le foie de dinde ou de poulet, le lait, l’œuf et etc.

Vitamine B1 :

Cette vitamine, connue aussi sous le nom de thiamine, joue un rôle important dans la production d’énergie.

En effet, la vitamine en tant que co-enzyme, facilite le métabolisme et l’assimilation des glucides, des lipides et des protéines se trouvant dans les aliments consommés. La vitamine B1 joue aussi un rôle dans la transmission de l’influx nerveux, contribuant ainsi à des fonctions physiologiques normales.

On en trouve dans les produits céréaliers complets, dans la viande notamment le porc et aussi dans les oléagineux comme la noix, les olives les noisettes, etc.

Vitamine B2 :

Les rôles de cette vitamine dans l’organisme sont très nombreux. Elle participe au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines permettant ainsi la libération d’énergie.

La vitamine intervient aussi dans la respiration cellulaire, et aussi dans la vision. Comme c’est le cas pour la vitamine B1, la vitamine B2 est abondante dans les aliments d’origine animale.

Vitamine B3 :

Aussi appelée la vitamine PP, elle joue un rôle dans le métabolisme de production d’énergie.

Elle intervient aussi dans certaines fonctions physiologiques comme la mémoire, le raisonnement ou encore la concentration. La vitamine B3 joue aussi un rôle dans le maintien d’une peau normale.

Représentant une grande partie de notre alimentation, on en trouve souvent dans des aliments très consommés comme la viande, le poisson, la volaille, le lait, les œufs, les arachides, le pain, le soja, le chou, l’avocat et encore bien d’autres.

Vitamine B5 :

Cette vitamine contribue au métabolisme énergétique normal, au bon fonctionnement des capacités intellectuelles et permet aussi la synthèse de certaines hormones.

On retrouve la vitamine B5 dans le jaune d’œuf, les céréales complètes, le soja, l’avocat, les cacahouètes, les noix, le lait, etc.

Vitamine B6 :

Elle contribue au métabolisme énergétique, au bon fonctionnement du système nerveux, au fonctionnement normal du système immunitaire, et à la régulation hormonale.

On en trouve dans des aliments comme la viande de porc et de mouton, les légumes secs, les céréales. Mais aussi dans la banane, les œufs et les produits laitiers.

Vitamine B8 :

Cette vitamine, contribue aussi au métabolisme énergétique normal, au bon fonctionnement du système nerveux, au maintien des cheveux et de la peau.

Elle assure aussi le métabolisme normal des aliments et le bon fonctionnement des fonctions normales.

On en trouve dans le poisson, le soja, et autres légumes, le chou-fleur, le jaune d’œuf, les noix et graines.

Vitamine B9 :

Aussi connue sous le nom d’acide folique ou Folate, elle contribue à la croissance des tissus maternels chez les femmes enceintes.

Elle joue aussi un rôle dans le bon fonctionnement du système immunitaire et dans la réduction de la fatigue.

Cette vitamine est apportée par la consommation de légumes secs, de légumes verts et de pain.

Vitamine B12 :

Cette vitamine joue un rôle dans métabolisme énergétique et contribue au bon fonctionnement du système nerveux ainsi que celui des fonctions mentales.

Elle intervient aussi dans le fonctionnement du système immunitaire, dans la production de globules rouges et dans la division cellulaire.

Cette vitamine est apportée non seulement par la consommation d’aliments d’origine animale, mais aussi par la flore intestinale.

Il est à noter que la vitamine B12 n’existe pas dans les aliments d’origine végétale d’où la présence de carences chez les végétariens qui ne consomment pas de produits laitiers ou d’œufs.

Vitamine C :

Cette vitamine joue un rôle très important dans l’organisme humain. En effet, elle permet le bon fonctionnement des vaisseaux sanguins, des os, des gencives, des dents, des cartilages et de la peau.

Elle participe également au bon fonctionnement du système immunitaire et joue un rôle dans le fonctionnement du système nerveux et des fonctions physiologiques. La vitamine aide aussi à réduire la fatigue et le stress.

On en retrouve dans une grande variété de fruits de légumes, mais aussi d’herbes aromatiques : le persil frais ou séché, le safran, les fruits rouges, les oranges, le chou blanc, le pamplemousse, l’ananas…

Vitamine E :

C’est une vitamine qui est proposée en prévention des maladies cardiovasculaires, des cancers et des maladies liées à l’âge telle que la cataracte ou la maladie d’Alzheimer.

Elle est présente dans les légumes à feuilles vertes, à l’instar du chou, des épinards ; dans les fruits à coque comme la noisette et les amendes ; et dans les matières grasses des poissons et des viandes.

Vitamine D :

Sa présence dans le corps favorise l’absorption intestinale du calcium et du phosphore. En plus de son intervention pour le bon fonctionnement du système immunitaire, la vitamine D contribue également à la fixation du calcium sur les os et les dents.

Cette vitamine possède une double origine : d’un côté, elle est apportée par l’alimentation et de l’autre, elle est synthétisée dans l’organisme au niveau des cellules de la peau.

Au niveau des aliments, la vitamine D est présente dans les poissons gras (Saumons frais et fumés, thon rouge, sardines…) et dans l’huile de foie de morue.

Vitamine K :

La vitamine K Intervient dans la coagulation du sang et dans le métabolisme des os. Présente sous deux formes (vitamine K1 et K2), on en retrouve dans les légumes à feuilles vertes et les farines de poissons.

Dans l’organisme, les bactéries de l’intestin sont chargées de fabriquer cette vitamine.

2. Les minéraux

L’iode :

C’est un élément essentiel pour le fonctionnement de la glande thyroïde. Elle est nécessaire à la formation d’hormones thyroïdiennes.

Pas l’intermédiaire de ces hormones, l’iode contribue à la croissance des enfants. Elle intervient aussi dans le métabolisme énergétique, dans le maintien d’une peau normale, dans le bon fonctionnement du système nerveux, ainsi que dans la concentration, la mémoire ou encore le raisonnement.

Elle est présente dans plusieurs aliments. Principalement dans les aliments d’origine marine comme les crustacés, les poissons de mer ou les algues. Toutefois, la première source d’iode, c’est le sel de mer.

Sélénium :

Le sélénium est un élément essentiel à l’organisme. Il nettoie l’organisme de molécules toxiques et étrangères et intervient dans la régulation du rythme cardiaque.

Le sélénium assure aussi la beauté des cheveux et de la peau. On en trouve en grande quantité dans les produits de mer, les viandes et les oléagineux.

Calcium :

C’est le sel minéral le plus abondant dans l’organisme. Il est indispensable pour être en bonne santé.

Il joue un rôle très important dans le fonctionnement de toutes les cellules de notre organisme. On en trouve dans les produits laitiers, les légumes à feuilles, les fruits secs, les fruits à coque et les oléagineux.

Zinc :

C’est un élément qui intervient dans la protection de l’organisme contre certains effets néfastes liés à la vieillesse.

Cependant, il est aussi très célèbre pour les soins cosmétiques comme l’entretien de la peau, le maintien des cheveux, des ongles et des os.

On en trouve dans les abats, les viandes rouges, le pain complet et les œufs. Le Zinc est aussi présent en très grande quantité dans l’huître.

Magnésium :

C’est un minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme humain. Il intervient dans plus de 300 réactions métaboliques dans le corps.

Le magnésium joue aussi un rôle dans la transmission nerveuse et dans la relaxation musculaire. Il peut également être utilisé pour le soulagement des douleurs.

On en trouve dans les légumineuses, les noix, les graines les germes de blé, les légumes à feuilles vertes et la levure de Bière.

Fer :

Le fer est un élément vital pour l’organisme. Il est essentiel à la production de l’énergie corporelle et participe à de nombreux processus vitaux comme par exemple, la régulation de la croissance des cellules.

On en trouve souvent dans les aliments d’origine animale, mais aussi dans d’autres aliments comme le haricot rouge, les céréales, l’épinard, les crevettes, etc.

Potassium :

C’est un minéral assurant plusieurs fonctions vitales dans l’organisme. Il agit dans le maintien de l’équilibre acido-basique du corps.

Il intervient dans les transmissions nerveuses ainsi que dans de nombreuses réactions enzymatiques et de synthèse.

Le potassium participe aussi à la concentration musculaire, y compris celle du muscle cardiaque et permet le bon fonctionnement des reins et des glandes surrénales.

On retrouve le potassium dans tous les aliments, notamment les fruits et les légumes. Mais on en retrouve grande quantité dans des aliments comme le Haricot blanc cuit ou encore la pomme de terre.

Sodium :

Le Sodium est un minéral indispensable à la vie. Il joue un rôle important dans l’hydratation de l’organisme.

Il aide également à maintenir l’équilibre acido-basique et occupe un rôle primordial dans la transmission nerveuse ainsi que dans la concentration musculaire.

Les principales sources de potassium sont les aliments transformés à l’instar du fromage, des produits de charcuteries, des sauces et soupes, de la pizza et des aliments séchés ou fumés.

3. Les acides gras

Il existe une infinité d’acides. Toutefois, ceux essentiels à l’organisme sont les acides gras polyinsaturés. Il en existe deux groupes : les omégas 6 et les omégas 3.

Les omégas 3 assurent le développement normal des fœtus et des enfants. Ils assurent le développement du cerveau ainsi que des yeux du fœtus et de l’enfant allaité et ils contribuent au développement normal de la vue chez le nourrisson jusqu’à 12 mois.

Toutefois, les omégas 3 ne sont pas réservés aux enfants. En effet, ils contribuent aussi au bon fonctionnement cardiaque. On en trouve dans des aliments comme les poissons gras, le foie de morue et aussi l’huile de poisson.

Les omégas 6 eux, contribuent au maintien d’un taux de cholestérol normale. On en trouve dans les huiles de tournesol, de raisin, de soja, etc. Ils sont aussi présents dans les graisses d’oie et de canard et dans les sauces.

4. Les différentes plantes

Les compléments alimentaires peuvent se présenter sous forme de gélules faites à base de plantes. Ces plantes peuvent être des plantes à valeur nutritionnelle, c’est-à-dire des plantes reconnues pour posséder des vertus nutritionnelles.

Elles peuvent aussi être des plantes pharmaceutiques, utilisées pour des indications thérapeutiques précises comme la toux, la douleur, etc.

Il en existe bien d’autres, mais il n’est pas nécessaire d’en parler.

IV. Les compléments alimentaires sont-ils dangereux ?

Il est parfois bien de prendre des compléments alimentaires. Cependant, dans la plupart des cas, les compléments alimentaires présentent de nombreux effets secondaires qui varient selon les produits consommés.

Néanmoins, certaines personnes prennent la peine de mentionner les effets secondaires sur les notices des compléments avant de les commercialiser.

Certains clients, motivés par les publicités et les exagérations de résultats présentés à la télé consomment plus de compléments alimentaires que nécessaire et finissent par tomber dans le surdosage. Un phénomène pouvant aboutir à des situations dérangeantes comme l’obésité.

V. Interactions (avec d’autres nutriments)

Mélanger les compléments alimentaires avec d’autres nutriments augmente les risques de surdosage.

Il n’est pas conseillé de le faire sauf s’il s’agit d’une prescription précise de votre médecin. Si vous ne vous trouvez pas dans cette situation, alors vous risquez très gros.

En effet, un excès en vitamine D et C par exemple, peut être néfaste pour les reins. L’excès des vitamines B6 et B12 peut-être à l’origine de neuropathies.

Il est donc bien de prendre des compléments alimentaires pour booster sa santé. Cependant, réaliser une interaction est trop risqué vous avez de très fortes chances de finir dans une situation malencontreuse.

VI. L’efficacité des compléments alimentaires est-elle prouvée ?

L’efficacité des compléments alimentaires est un sujet qui divise beaucoup. Pour certains spécialistes, il n’est pas nécessaire d’en consommer. Il suffit juste d’avoir une alimentation variée et équilibrée associé à du sport et le tour est joué.

En plus, pour les compléments alimentaires, aucun test d’efficacité ou de toxicité n’est demandé avant la commercialisation des produits.

De ce fait, il y a aucun moyen de vérifier si le complément est conforme aux indications mentionnées.

Du coup, l’efficacité des compléments alimentaires n’est pas prouvée dans tous les cas, mais ça viendra avec le temps.

VII. Quelles précautions prendre avant de prendre les compléments alimentaires ?

Avant de prendre les compléments alimentaires, il faut s’assurer de lire attentivement les étiquettes se trouvant sur le produit. Il faut aussi respecter les précautions ou le mode d’emploi, et il faut surtout essayer d’avoir l’avis de son médecin.

Il est aussi conseillé d’acheter les compléments alimentaires en pharmacie afin de s’assurer de la qualité des produits.

VIII. Différences entre compléments alimentaires et médicaments

Les compléments alimentaires ont le rôle de compléter un régime alimentaire. Les médicaments par contre, sont utilisés à but curatif et préventif à l’égard d’une pathologie.

D’un côté, les compléments alimentaires ont un effet purement nutritionnel ou physiologique tandis que d’un autre, les médicaments ont un effet pharmacologique, immunologique ou métabolique.

Les compléments alimentaires et les médicaments ne sont pas soumis aux mêmes conditions de contrôle. Pour qu’un médicament soit commercialisé, il doit d’abord être autorisé suite à des évaluations effectuées par des scientifiques professionnels.

Alors que pour qu’un complément alimentaire soit commercialisé rien de tout ça n’est nécessaire.

Il est même exigé pour les médicaments que les inscriptions se trouvant sur les étiquettes soient conformes aux propriétés du médicament, ce qui n’est pas forcément le cas chez les compléments alimentaires.

IX. Exemples d’usages des compléments alimentaires

1. Compléments alimentaires pour maigrir

Maigrir peut s’avérer être quelque chose d’extrêmement compliqué pour certaines personnes.

C’est souvent pour cette raison que de nombreuses personnes se tournent vers les compléments alimentaires pour accélérer les choses.

Pour ce faire, les meilleurs compléments alimentaires sont là Spiruline, la Chlorella, la Garcinia, la Guarana ou encore le thé vert.

Cependant, il est à préciser que les compléments ici cités sont des « brûleurs de graisses » reconnus et surtout naturel.

De ce fait, ils ne présentent pas d’effets secondaires lorsqu’ils sont consommés correctement.

2. Compléments alimentaires sommeil

Selon de nombreuses enquêtes, les troubles de sommeil touchent aujourd’hui une personne sur trois en France.

Pour y remédier certaines personnes au lieu de se tourner vers les médicaments préfèrent se référer aux compléments alimentaires.

Ils utilisent des compléments comme la mélatonine, le magnésium, ainsi que toutes sortes de compléments alimentaires formulés à base de substances sédatives.

Il est aussi primordial de se documenter sur les différents compléments avant d’en consommer. Histoire de ne pas se tromper sur le dosage par exemple.

3. Compléments alimentaires cheveux

Prendre soin de ses cheveux est essentiel quand on veut garder une belle apparence surtout quand il s’agit des femmes. Elles ont souvent tendance à prendre soin de leurs cheveux afin de rester attirantes.

Le meilleur complément alimentaire pour garder les cheveux en bonne santé, c’est la levure de bière.

Ensuite, la Spiruline peut être utilisée pour stimuler la pousse des cheveux et la Gelée Royale pour éviter la casse de ceux-ci.

4. Compléments alimentaires pour grossir

Si les gens ont tendance à parler de la perte de poids et des compléments alimentaires pour maigrir, de nombreuses personnes cherchent tout de même à prendre du poids.

Ces personnes ont la plupart du temps du mal à grossir et se tournent vers les compléments alimentaires pour essayer d’y remédier.

Ils utilisent donc des compléments comme la Spiruline, l’harpagophytum et le gingembre pour essayer de résoudre leur problème de poids.

5. Compléments alimentaires pour les soins de la peau

Comme tous les autres organes de l’organisme, la peau à besoin de nutriments pour être en bonne santé.

On consomme souvent les compléments alimentaires pour lutter contre certaines imperfections de la peau. Ou plutôt des maladies de la peau.

Par exemple, la carotte est un complément alimentaire qui agit sur la bonne mine de la peau.

La bourrache est un autre aliment qui permet de lutter contre la peau sèche et la levure de bière permet de garder une peau équilibrée.

X. Autres Questions sur les compléments alimentaires

1. Est-ce bien de prendre des compléments alimentaires ?

Prendre des compléments alimentaires n’est pas forcément une nécessité. En effet, une alimentation variée et équilibrée est suffisante pour couvrir nos besoins nutritionnels. Les compléments alimentaires sont donc inutiles dans ce cas.

2. Est-ce que les compléments alimentaires font grossir ?

Les compléments alimentaires ne font pas prendre de poids. Ils peuvent susciter chez l’homme un appétit élevé ou encore contribuer à la sécrétion d’hormones facilitant la prise de poids.

Si vous avez l’envie d’en consommer pour prendre du poids, il faut s’assurer d’accompagner votre consommation d’une alimentation équilibrée et variée.

3. Quel est le meilleur moment pour prendre des compléments alimentaires ?

Il faut en prendre lorsque c’est nécessaire et non quand bon nous semble. Il est conseillé d’en consommer pendant ou juste après le repas.

Ils seront mieux assimilés s’ils sont en contact avec des éléments gras dans l’estomac.

4. Où trouver les compléments alimentaires ?

Pour acheter un complément alimentaire, vous n’avez pas à faire énormément d’efforts. On en trouve un peu partout.

Que ce soit en pharmacie, dans les supermarchés ou les magasins de diététique et pharmacies, et aussi dans les magasins de vente par correspondance.

5. Est-ce qu’on peut prendre plusieurs vitamines en même temps ?

Il est conseillé de ne pas faire interagir plusieurs compléments alimentaires en même temps. Cela risque d’entraîner un surdosage et donc d’entraîner des maladies graves.