Quelles sont les réactions allergiques dues à l’aloe vera ?

Quelles sont les réactions allergiques dues à l’aloe vera ?

Quelles sont les réactions allergiques dues à l’aloe vera ? Quels sont les principaux effets et secondaires et leurs causes ? Comment réagir face à une réaction allergique d’aloe vera ? Et quelles sont les interactions médicamenteuses avec l’aloe vera ?

I- Est-ce que l’aloe vera est toxique ?

Jusqu’ici l’aloe vera est définie comme une plante miracle, du fait de sa contenance d’un gel qui regorge de nutriments.

On n’ira pas jusqu’à prouver le contraire, la pulpe de l’aloés présente et présentera toujours des bienfaits thérapeutiques.

Or à côté du gel à une multitude de vertus, il existe une substance relativement dangereuse et toxique qui s’appelle l’aloïne, qui est en effet contenue dans la sève, autrement dit dans le latex de la feuille.

Dans le cas où l’utilisateur applique un gel ou un jus d’aloe vera contaminé par le latex de la plante, que ce soit par voie interne ou externe, cela risque de lui causer quelques soucis qui restent généralement sans conséquences.

Il s’avère que l’aloïne qui entre dans la composition de l’aloe vera cause parfois des réactions allergiques et irritatives sur des peaux fragiles ou même parfois saines.

Cette substance engendre des inflammations et irritations cutanées.

Par ailleurs, lors d’une utilisation interne du latex d’aloés, il est possible que le consommateur, ait un dérèglement intestinal, des crampes au niveau de l’estomac et des diarrhées répétées.

II- Les effets secondaires de l’aloe vera

Les premières personnes qui risquent d’avoir des effets secondaires lors de la consommation de l’aloe vera sont les femmes enceintes.

L’aloïne, que contient la sève de cette plante et qui dans un autre rôle lutte contre la constipation, peut être, dans des cas très rares, un élément déclencheur de l’avortement.

Certaines organisations de santé déclarent que même le gel pur d’aloés est susceptible de causer des complications aux femmes enceintes.  

Pour les gens ordinaires, la consommation du latex à fortes doses d’une manière volontaire ou involontaire, cause des dérèglements du métabolisme humain.

A court terme et du fait que l’aloïne soit une substance laxative, vous aurez des diarrhées répétées en cas de prise.

L’autre malaise qui est plus fréquent après une ingestion de sève d’aloés, c’est les crampes d’estomac.

On ressent des douleurs plus ou moins fortes et un blocage au niveau de l’abdomen. Jusqu’ici les dangers et les méfaits sont limités, néanmoins avec une consommation plus régulière, on peut se retrouver avec des pathologies plus importantes.

D’autres soucis que le latex d’aloe vera peut engendrer lors d’une consommation :

  • Des maladies inflammatoires de l’intestin, ainsi qu’une obstruction intestinale
  • Des nausées et des vomissements
  • Dérèglements rénaux
  • Des faiblesses musculaires
  • Troubles cardiaques
  • Des pertes de poids

III- Réactions allergiques dues à l’aloe vera

Il n’est pas farfelu d’entendre des consommateurs de produits cosmétiques se plaindre des réactions nocives suite à une éventuelle application de ces produits, il faut le dire, ça arrive régulièrement.

 L’aloe vera et les produits commercialisés qui en découlent ne sont évidemment pas épargnés de ce genre de reproches.

1. Les réactions causées par l’aloe vera

L’aloés peut être l’origine d’une réaction allergique, ce qui suscite en conséquence une réaction immunitaire. Ou plutôt une réaction irritative, causée par l’agression faite à la peau, signifiant que le produit n’est pas conforme ou adapté à votre épiderme.   

Les deux formes de réactions sont difficiles à distinguer, elles ont en commun comme signes : des rougeurs, des gonflements, des démangeaisons et des brulures.

Mais une allergie se caractérise par l’apparition de boutons et une sensation de picotement, tandis que l’irritation se ressent par un échauffement de la peau.

Certaines personnes croient que ces soucis sont causés seulement par des produits synthétiques bourrés de produits chimiques.

Même si son sait maintenant que même les substances bios, notamment l’aloe vera sont capables de provoquer des allergies. 

2. Comment remédier à une allergie due à l’aloe vera

La première attitude qui est d’ailleurs instinctive à adopter face à cette situation, est d’arrêter d’utiliser l’aloe vera. Ensuite il vous sera nécessaire de faire un petit test pour savoir est-ce que c’est le gel ou le latex qui en est responsable.

Dans le cas où c’est ce dernier qui vous cause problème, il vous sera plus facile de l’ôter de vos préparation d’aloe vera.

Si en revanche c’est le gel en lui-même, vous êtes obligé de renoncer définitivement à l’utilisation de l’aloés.

Pour se débarrasser des lésions et brulures qui se sont formées sur la peau et par ailleurs dans l’objectif de substituer l’aloés qui vous est toxique, vous serez appelés à trouver un autre produit conforme à votre épiderme.

3. L’aloés vera a toutefois des vertus sur la peau !

Bien que pour vous le gel d’aloés soit toxique pour certaines personnes, il présente néanmoins des bienfaits sur la peau de la majorité des personnes qui en font usage, on en cite :

  1. L’aloe vera ralentit le vieillissement de l’épiderme
  2. La plante en question traite les irritations
  3. Elle efface les lésions et aide à la cicatrisation
  4. L’aloés guérit les piqures d’insecte et les brulures
  5. Le gel d’aloe vera hydrate l’épiderme et évite la peau sèche
  6. Améliore la texture des cheveux et aide à la repousse

4. L’aloe vera et les traitements

On a mentionné dans les paragraphes précédents que la prise du jus ou du gel d’aloés par voie interne pour les femmes enceintes peut avoir parfois des conséquences très graves.

Il existe une autre catégorie de personnes pour laquelle la consommation de cette plante notamment de sa sève peut s’avérer fatal, c’est en effet les gens qui ont des maladies chroniques et ceux qui suivent des traitements.

Les plus susceptibles sont ceux qui prennent des médicaments afin de soigner l’insuffisance rénale, le diabète et les troubles cardiaques et sanguin.

Pour d’autres pathologies traitées, il est plus sensé de consulter votre médecin traitant sur les effets que l’aloe vera pourrait résulter en le consommant avec d’autres médicaments.

A rappeler que pour les personnes qui suivent un traitement médical, les organismes de santé, déconseillent généralement l’utilisation de l’aloe vera et surtout de son latex qui contient une substance très toxique.

réactions allergiques dues à l’aloe vera

IV- Est-ce l’aloe vera peut combattre les allergies ?

Le jus d’aloès a été utilisé dans l’Antiquité par les Égyptiens, les Grecs et les Romains comme hydratant, régénérateur cellulaire et guérisseur, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Les Chinois ont même appelé l’aloès l’élixir de jeunesse, avec ses propriétés anti-âge.

Le pouvoir de l’aloe vera de sceller la peau blessée, de la protéger contre les infections et de favoriser la rétention de l’humidité pendant que la peau se répare, est bien documenté.

L’application topique de l’aloès est bénéfique pour les affections cutanées telles que l’eczéma et l’acné.

C’est pourquoi elle est très populaire dans les cosmétiques “naturels”, du dentifrice aux lotions après-soleil commerciales et au simple gel d’aloe vera.

Nous l’utilisons aussi largement dans les produits Odylique, notamment dans notre shampoing à l’Aloe vera.

Et en conclusion nous pouvons aisément affirmer les réactions allergiques dues à l’aloe vera sont vraiment très rares et les bénéfices de la plante sont immensément supérieurs.

Mais rien n’empêche de faire des petits tests sur une petite partie de la peau avant toute utilisation externe. Et de boire de petite quantité de jus de l’aloès avant toute consommation interne pour être sûr qu’on n’est pas allergique.

Et pour plus d’informations vous pouvez consulter notre article sur Recettes d’aloe vera contre le psoriasis.

Liens utiles:

8 Side Effects Of Aloe Vera: Here’s Why Anything In Excess Is Bad

Can Aloe Vera Make Your Skin Break Out in a Rash?

Does Using Aloe Vera On Skin Inflammation Help or Hurt?