Cochenilles noires sur un laurier rose [maladie et traitements]

Cochenilles noires sur un laurier rose [maladie et traitements]

Les cochenilles noires sur un laurier rose, sont une sorte d’état dangereux pour la plante. Il serait très judicieux de s’attaquer au problème dès son apparition.  Sinon il y a risque de voir un affaiblissement sérieux de la plante, voire sa mort à long terme. Voici les traitements que nous vous proposons pour ce cas d’attaque d’insectes.

I- Comment traiter les cochenilles noires sur un laurier rose ?

1- Traitements chimiques

Face à l’attaque ou à l’envahissement des insectes sur votre laurier-rose vous ne devez pas rester les bras croisés. Plusieurs solutions se présentent à vous.  

Au rang de ces différentes solutions nous pouvons énumérer les traitements chimiques, mais nous les conseillons, surtout lorsqu’il s’agit d’un jardin potager familiale.

Dans cet ordre d’idées, il faut noter que certains jardiniers proposent des anti-cochenilles dont les compositions varient en fonction de l’évolution de la législation.

Nous ne pouvons pas affirmer que ces produits chimiques sont d’une efficacité extraordinaire. Néanmoins, ils permettent de limiter les populations à un niveau supportable par les plantes.

Également, en utilisant des coccinelles en vente dans le commerce, vous pouvez éradiquer les cochenilles de façon non chimique. Cependant, il faut noter que c’est spécialement contre certaines espèces de cochenilles précises qu’elles peuvent être utilisées. Elles dévorent les cochenilles ainsi que leurs larves.

Dans le commerce, il existe plusieurs variétés de coccinelles : Chilicorus renipustulatus, Chilicorus nigritus et Cryptolaemus montrouzieri (contre les cochenilles farineuses).

Ces coccinelles, étant en mesure de voler, peuvent facilement se déplacer de plante en plante et ainsi accéder aux différents foyers de cochenilles.

En plus, il faut préciser que chaque femelle pond une cinquantaine de larves, elles-mêmes, friandes de cochenilles, de leurs larves et de leurs œufs.

Pour ce qui est de l’utilisation, il vous faut ouvrir le sachet reçu via la poste et de l’accrocher sur la plante colonisée. À titre illustratif, les coccinelles des saules sont regroupées à 20 coccinelles par sachet et par jour, elles sont en mesure de dévorer 2 000 cochenilles.

Un sachet coûte 15 €, port compris. Ce qu’il faut retenir, c’est que ces traitements chimiques sont fortement déconseillés.

2- Traitement naturels

Il existe plusieurs traitements naturels qui vous permettent de lutter efficacement contre les cochenilles. Contrairement aux traitements chimiques, ceux naturels sont très conseillés. Nous allons vous énumérer les plus intéressants.

Voici comment il faut préparer l’une de ces recettes naturelles :

D’abord, prenez un pulvérisateur dans lequel vous allez verser une cuillère à café de savon noir liquide. Puis ajoutez une cuillère à café d’huile de colza et une autre d’alcool à 90°.

Ensuite, complétez avec un litre d’eau, fermez et mélangez bien. Enfin, vaporisez bien le mélange partout sur les arbustes.

Renouvelez l’opération après 30 minutes de pause. Pour plus d’efficacité, recommencez encore deux fois à une semaine d’intervalle.

Comme autre solution, vous pouvez utiliser l’huile de colza. Une action mécanique qui étouffe les parasites est exercée par les traitements à base d’huiles de colza. Cela est possible même si les attaques sont déjà bien avancées.

Les soins peuvent être complétés par des pulvérisations à base de pyréthrine naturelle. Il faut dire que cette substance présente dans les fleurs de pyrèthre de Dalmatie possède une action insecticide et agit sur les larves, au corps encore mou, en les paralysant.

Pour finir et en ce qui concerne les végétaux peu fragiles comme les arbres fruitiers ou autres, il vous est recommandé de limiter la progression des cochenilles en les aspergeant à l’aide un jet d’eau puissant. Découvrons dans le titre qui suit les dégâts et les symptômes des cochenilles sur le laurier.

laurier-rose sain

II- Dégâts et symptômes des cochenilles sur le laurier

Il est possible de remarquer l’infestation par la cochenille à l’apparence de la carapace de la cochenille sur les rameaux, les feuilles et les fruits des hôtes.

Comme conséquence directe de l’infestation des feuilles et des rameaux nous pouvons énumérer : le flétrissement des plantes du laurier et la réduction des zones de photosynthèse de celui-ci. Ce qui entraîne la diminution du rendement. 

En cas d’infestation massive, les dégâts sur les fruits sont remarquables. En ce sens que, lorsqu’il existe des tâches sur les fruits, cela affecte leur valeur marchande.

Sur le laurier, par exemple, la présence de cochenilles est détectée grâce aux tâches laissées sur les feuilles. Spécialement, dans les cultures ornementales comme celle du laurier, les dégâts sur le feuillage sont importants.

Découvrons les différentes espèces de cochenilles.

cochenilles sur des feuilles de laurier

III- Différentes espèces de cochenilles

Les cochenilles agissent la plupart du temps en groupe et sont des petits insectes piqueurs-suceurs à l’instar des pucerons.

Habituellement, ils apparaissent sur les feuilles, les jeunes pousses tendres, riches en sève, les tiges et les branches de nombreux végétaux comme le citronnier ou les orchidées, en intérieur.

Il existe au moins trois espèces de cochenilles :

Dans un premier temps, nous pouvons citer les cochenilles farineuses, des insectes qui causent des problèmes sous serre et en intérieur dans les régions tempérées. Les espèces les plus connues sont : Planococcus citri, Pseudococcus viburni et Pseudococcus longispinus.

Dans un deuxième temps, les cochenilles à bouclier qui eux s’attaquent à plusieurs arbres ornementaux et fruitiers. Dans cette espèce y figures : Diaspis boiduvalii, Chrysomphalus aonidum. Lepidosaphes ulmi ou encore Saissetia oleae, la cochenille noire de l’Olivier.

Les cochenilles à carapaces, dans un troisième temps, sévissent aussi bien sous abris qu’à l’extérieur. Découvrons dans le titre qui suit et pour finir les autres maladies du laurier-rose.

invasion de cochenilles

IV- Autres maladies des lauriers roses

1- Gale bactérienne

La gale bactérienne est aussi l’une des maladies qui touche les lauriers roses. La bactérie Pseudomonas syringae est à l’origine de cette maladie.

Très souvent, cette bactérie est transmise par les outils de jardin mal désinfectés, ainsi que par les insectes porteurs.

Il faut noter que c’est une maladie qui se manifeste par des sortes de boursouflures noires sur les tiges et l’écorce.

Bien que la bouillie bordelaise puisse atténuer les dégâts, il vous est fortement conseillé de supprimer ou d’enlever les plus grosses. Car aucun traitement n’existe à proprement parler.

2- La fumagine

Facile à détecter, la fumagine est l’une des maladies des lauriers roses. Lorsque les lauriers roses sont infectés, non seulement leurs feuilles se couvrent d’une pellicule noire, mais aussi elles deviennent collantes.

Il faut savoir que la fumagine est un champignon microscopique qui se développe sur le miellat des pucerons et des cochenilles.

Pour pouvoir éradiquer cette maladie, il vous faut dans un premier temps éliminer les parasites responsables.

Dans un deuxième temps, à l’aide doux imbibé d’une solution de savon noir, de préférence le matin ou en soirée pour éviter de brûler les feuilles, nettoyez tout simplement le feuillage noir.

3- Maladie des tâches filières

Il arrive parfois que les feuilles de votre laurier-rose soient tâchées. Pour y remédier, il vous est recommandé d’améliorer le drainage de la terre avec du compost et de sable.

Aussi, vous est-il conseillé de pulvériser, en prévention, une solution de bouillie bordelaise au début de l’hiver et 1 à 2 fois au cours du printemps en fonction de la météo.

maladie du laurier rose

4- Feuilles de laurier rose recroquevillées

Il peut arriver que les feuilles de votre laurier-rose soient recroquevillées. Elles semblent désorientées par rapport à la lumière.

À priori, il se peut que ça ne soit pas une maladie. Surtout lorsque c’est un nouveau laurier-rose qui vient d’être acheté et qui vient de sortir de pépinière. En ce sens qu’il s’acclimate au soleil direct du moment où le plein air est nouveau pour lui.

Au cas où ça serait une maladie, il vous est conseillé de couper les fleurs fanées, et au fur et à mesure que les températures baissent réduire un peu l’arrosage.

Liens utiles:

Common Oleander Pests: Tips For Treating Oleander Insects

What is oleander scale?

How to deal with Scale Insects On Oleander

Laurier blanc [bouturage, plantation, entretien, arrosage, maladies]

Tisane de laurier pour maigrir [bienfaits et recettes]