Comment couper le persil pour qu’il repousse ? Et autres infos sur le persil

Comment couper le persil pour qu’il repousse ? Et autres infos sur le persil

Comment couper le persil pour qu’il repousse ? Comment replanter du persil ? Quand récolter les graines de persil ? Quel est le principe actif des graines de persil ? Est-ce que le persil craint le gel ?…

I- Comment couper le persil pour qu’il repousse

Ça y est, après environ 80 jours de croissance votre persil est prêt à être récolté. Vous vous demandez comment procéder ? Ne vous inquiétez pas, rien de compliqué, néanmoins, il faut s’y prendre de la bonne façon pour ne pas ruiner votre travail !

Vous avez la possibilité de couper uniquement quelques brins en fonction de vos besoins. Pensez à toujours commencer par les tiges extérieures, de sorte à consommer les feuilles les plus anciennes.

Regroupez les tiges les plus proches que vous souhaitez consommer, et coupez-les au niveau du sol. Cela permettra de favoriser la prochaine repousse.

Si vous souhaitez tout récolter avant le froid de l’hiver ou avant que votre persil se transforme en fleur, vous pouvez.

Tout comme pour récolter que quelques feuilles, il vous faut regrouper des tiges proches par groupes de 4 ou de 5 puis les couper au niveau du sol avec une simple paire de ciseaux de cuisine.

Pour une consommation rapide, vous pouvez d’ores et déjà commencer à le consommer après l’avoir lavé. Vous pouvez aussi le conserver quelques jours dans de l’eau, que vous devez changer régulièrement pour éviter la putréfaction.

Pour une consommation à long terme, vous avez la possibilité de le faire sécher. Avec un élastique, liez les bouquets de persil et suspendez-les dans une pièce sombre chaude et aérée. Laissez-les pendant une dizaine de jours, jusqu’à ce qu’elles s’effritent entre vos doigts. Vous pouvez ensuite les découper ou les émietter puis les stocker dans un bocal hermétique.

Comment couper le persil pour qu’il repousse 2

II- Comment replanter du persil

Une plantation de persil peut durer deux ans, il est donc important de récupérer les graines des tiges florales et de les replanter si vous souhaitez avoir une production continue.

Attention néanmoins à bien les protéger du gel de l’hiver, sinon votre persil ne tiendra qu’un an !

De façon générale, le persil se plante entre mars et août, mais il est quand même possible de le faire de février à septembre.

Mettez un petit coup de râteau dans votre plantation puis tous les 20 centimètres, creusez des sillons peu profonds.

Déposez ensuite des graines tous les 3 centimètres environ. Recouvrez légèrement de terre, pas plus d’un centimètre. Ensuite, arroser, et voilà !

III- Quand récolter les graines de persil

En tant que plante bisannuelle, le persil produit des graines lors de sa deuxième année de culture. Durant l’été, les fleurs du persil vont laisser place aux graines, profitez-en pour les récolter et les replanter.

Pour les plus fainéants, les graines tomberont seules, néanmoins ce processus est moins optimal.

IV- Quel est le principe actif des graines de persil

Le principe actif du persil a pour nom « l’apiol ». C’est aussi celui de l’aneth et du fenouil.

V- Quelques astuces pour planter le persil

  • Mettez vos graines 24 heures dans de l’eau, si certaines flottes c’est qu’elles ne se sont pas étanches, jetez-les !
  • Une fois vos graines trempées, disposez-les entre 2 sopalins avec un écart de quelques centimètres entre chacune d’entre elles. Cela vous permettra de placer le sopalin directement dans votre sillon.
  • Le temps de la levée (20 jours), maintenez une terre humide pour aider au développement des plantules. En cas de sècheresse recouvrez les d’une caisse ou d’une toile de jute mouillée pour maintenir l’humidité. Pensez toujours que si une graine humidifiée sèche, elle meurt, c’est très important !

VI- Où planter le persil dans le jardin ?

Le persil peut être planté dans tous les sols, néanmoins, il est bon de savoir qu’il prospère mieux dans un sol léger, humifère et calcaire.

Pour ce qui est de l’ensoleillement, en été il est préférable de le mettre en mi-ombre, proche d’un mur par exemple, pour le reste de l’année il peut rester au soleil.

VII- Est-ce que le persil craint le gel ?

Normalement, le persil résiste bien au froid.  Dans le cas où le froid serait trop intense, les feuilles vont jusqu’à se recroqueviller, il vous suffira quelques fois de mettre un bon paillage qui va les mettre au chaud pour leur épargner de mourir et passer l’hiver.

A noter que les grandes gelées sont l’ennemi juré de la plupart des plantes fragiles, qui ont des petites racines. Il serait plus judicieux de planter du persil sous une serre si on veut l’avoir presque toute l’année.

VIII- Peut-on déplacer un pied de persil ?

Si votre persil est à racines nues, malheureusement non ! Il faudra donc replanter des graines directement à l’endroit où vous souhaitez le déplacer.

IX- Persil qui monte que faire ?

Si votre persil monte, soyez fier de vous, tout est normal ! Vous pouvez le couper, mais il repoussera. Attendez juste quelques mois que les fleurs se transforment en graines si vous souhaitez replanter.

X- Persil qui jaunit

Si votre persil jaunit, la plupart du temps, c’est que des « mouches de la carotte » sont venues pondre des œufs dessus. 

Leurs larves jaunâtres creusent des galeries dans les racines ce qui donnent l’effet jaunissant sur votre persil.

Pour éviter cela, plusieurs solutions :

  • Le poireau, l’oignon l’échalote, l’ail, la coriandre ou encore l’aneth repoussent ces mouches, alors plantez en à côté de votre persil.
  • Arroser régulièrement tout en répandant des infusions d’ail ou de lavande, l’odeur répulsive les fera fuir.
  • Pailler autour avec des feuilles de romarin, de lavande ou de tanaisie, encore une fois l’odeur les fait fuir !
  • Pensez à effectuer une bonne rotation des cultures.
  • Si vous semez à partir du mois d’août, les attaques des mouches sont moins fréquentes.
le persil qui jaunit

XI- Quelles sont les maladies du persil ?

Pour éviter la propagation de maladies, arrosez votre plante au pied, désinfectez vos outils et détruisez le plus tôt possible les plantes contaminées.

La bactériose :  La maladie peut se reconnaître grâce à l’apparition de taches jaunes et au nanisme de la plante. Plus la maladie évolue plus les taches grossissent.

Il existe des traitements chimiques avec des fongicides à base de cuivre pour lutter contre cette maladie.

Les mycoses : Une température élevée ou une sècheresse peut entraîner des mycoses, au début une couche blanche fait son apparition. Elles affaiblissent votre plante ce qui la rend plus susceptible d’attraper d’autres maladies.

Il existe des traitements chimiques : Topas 100 EC, Kumulus DF, Ortiva 250 SC, Systhane Plus 24 E ou encore Thiovit Jet 80 WG.52228.

La septoriose : Si des tâches jaunes-grises de formes irrégulières apparaissent, et qu’elles se transforment en tâches blanchâtres avec des points noirs à l’intérieur (des champignons), alors votre persil est atteint de septoriose.

Il existe des traitements chimiques : Polyram DF, Merpan 50 WP, Captan 80 WDG, Dithane M45 ou encore Folpan 80 WDG.

Mildiou : Si des tâches jaunes apparaissent au-dessus de vos feuilles de persil et du duvet gris-blanc en dessous, c’est que votre persil est atteint du mildiou.

L’alternariose : Produit d’un champignon, l’alternatiose est une maladie qui sèche vos feuilles jusqu’à les détruire complètement. Sur le bord de vos feuilles commencent à apparaitre des taches brunes entourées de jaune.

Il existe des traitements chimiques : Ortiva 250 SC, Score 250 EC, Polyfram DF ou encore Bravo 500 SC.

A noter que nous nous conseillons en aucune manière l’usage de produits chimiques dans l’agriculture (et spécifiquement dans les petits potagers de famille).

Liens utiles:

Parsley Harvesting: Learn How And When To Pick Parsley Herbs

Pruning Parsley: When and How to Cut Back Parsley

How to Trim Parsley