Quelles huiles essentielles pour les infections gynécologiques ?

Huiles essentielles pour infections gynécologiques

Comment utiliser les huiles essentielles pour les infections gynécologiques ? Quelles sont les bonnes huiles pour traiter les mycoses vaginales ? La vaginite ? Les infections à levure ? Quelles sont les causes de la vaginite ? Comment la traiter ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour soigner les différentes infections gynécologiques

I- Petit rappel sur les différentes infections gynécologiques

Si vous constatez des pertes vaginales abondantes, c’est peut-être signe d’une infection gynécologique.

Les infections gynécologiques sont en général causées par des bactéries, des levures et d’autres micro-organismes.

Certaines conditions augmentent significativement les risques d’infection comme la baisse du taux d’acidité du milieu vaginal favorisant le développement des microbes, le manque d’hygiène, les irritations, les lésions tissulaires, et bien d’autres.

Chez les petites filles, les infections gynécologiques peuvent être provoquées par des bactéries provenant de l’anus, ces bactéries se déplacent lorsque les filles (2-6 ans) ne savent pas bien se nettoyer après les selles, ou se nettoient de l’arrière vers l’avant.

Les abus sexuels sont une autre cause possible des infections gynécologiques, surtout chez les femmes.

Ces infections étant transmissibles sexuellement, les adolescents à partir de 16 ans sont les plus exposés à la maladie.

Il existe plusieurs types d’infections gynécologiques :

Les infections à chlamydiae, les infections à levures (candidose), la vaginose bactérienne, la vaginite à trichomonas, etc., et les traitements appropriés dépendent évidemment de la cause.

Les huiles essentielles sont une excellente solution pour lutter contre les infections gynécologiques de manière naturelle et sans danger pour l’organisme, à condition de savoir les utiliser correctement et de respecter les précautions d’utilisation.

II- Quelles huiles essentielles pour les infections gynécologiques

Il existe bien plusieurs huiles essentielles pour lutter contre les infections gynécologiques, chez l’homme et chez la femme simultanément. La plupart des infections gynécologiques étant sexuellement transmissible, il est conseillé pour un couple de suivre le traitement ensemble.

Noter que les huiles essentielles sont interdites aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux enfants de moins de trois ans.

1. Quelles huiles pour traiter les infections intimes

#L’huile essentielle de tea-tree pour les parties intimes :

C’est la référence pour lutter contre les infections gynécologiques. Elle est particulièrement efficace, surtout contre les mycoses. Associée à d’autres huiles essentielles, elle se verra encore plus efficace.

Huile de tea tree pour traiter les mycoses vaginales

# L’huile essentielle de marjolaine à coquille :

Antibactérienne et antifongique, elle est très utilisée pour lutter contre les bactéries responsables des infections gynécologiques par voie orale car très douce.

# L’huile essentielle d’origan compact :

C’est un antifongique très puissant qui vous permet de vous débarrasser facilement des infections dues aux champignons comme les mycoses, et peut se prendre par voie orale.

En plus, elle permet de stimuler l’action du système immunitaire et de renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Vous pouvez prendre cette huile essentielle sous forme de capsules à avaler.

# L’huile essentielle de lavande vraie :

Celle-ci a de très nombreuses vertus. Anti-infectieux, elle vous aidera à lutter contre les germes responsables des infections, en plus de sa particularité de vous aider à éliminer rapidement les mauvaises odeurs, et de favoriser une bonne humeur corporelle.

Elle est aussi calmante et relaxante à la fois.

# L’huile essentielle de thym à linalol :

c’est un antifongique très puissant. Elle vous permettra de vous débarrasser très rapidement des mycoses.

Seulement, cette huile essentielle n’est pas conseillée à une utilisation cutanée, car très irritante, et il faudra toujours penser à la diluer, tout comme la plupart des huiles essentielles.

Et bien d’autres huiles essentielles à caractère antifongique et anti-infectieux comme l’huile essentielle de thym à thujanol, de cannelle, de clou de girofle, de palmarosa, de sariette, de cyprès, de niaouli, etc., la plupart de ces huiles essentielles pouvant être utilisées par voie orale et cutanée.

2. Comment agissent les huiles essentielles sur les infections gynécologiques ?

Ces huiles essentielles sont anti-infectieuses et antifongiques pour la plupart, la candidose étant l’infection la plus répandue.

Elles ont un très bon effet contre la candidae albican, et contre d’autres germes pathogènes, et aident ainsi à vous soulager des problèmes causés par ces microbes.

3. Comment appliquer les huiles essentielles sur les mycoses vaginales ?

Vous pouvez utiliser ces huiles essentielles de plusieurs façons, principalement par voie orale et par voie cutanée. Voici quelques recettes qui peuvent vous aider :

La plupart de ces huiles essentielles peuvent être utilisées seules, en déposant une goutte d’huile sur un comprimé neutre ou sur une boule de pain par voie orale.

Toutefois, demandez toujours l’avis d’un médecin avant tout traitement à base d’huiles essentielles.

Recette 1 : mélangez 4 gouttes d’huile essentielle de thym à linalol et 8 gouttes d’huile essentielle de tea-tree dans 2 cuillères à soupe de gel d’aloe vera (ou dans 4 cuillères à soupe d’huile d’amande douce à défaut d’aloevera).

Mélangez bien et imbibez-le sur un tampon hygiénique et insérez-le dans le vagin pour la nuit. Faire cette opération pendant 5 jours de suite.

Recette 2 : mélangez 5 gouttes d’huile essentielle de tea-tree et 5 gouttes d’huile essentielle de lavande vraie dans un-demi cuillère à café d’huile de calendula.

Mélangez bien du bout du doigt et passez ce mélange sur la paroi du vagin chaque matin et chaque soir.

Vous observerez une nette amélioration au bout de quelques jours. Très efficace contre les mycoses.

4. C’est quoi une vaginite

La vaginite est une maladie infectieuse du vagin et de la vulve vaginale. Une maladie qui se traduit par l’inflammation de ces parties intimes de la femme.

Elle se manifeste par des démangeaisons, des sensations douloureuses et souvent des irritations au niveau des vulves ou de l’intérieur du vagin.

Il en existe plusieurs origines, en voici quelques-unes :

Celle due aux mycoses vaginales

La vaginose bactérienne (vaginite à Gardnerella)

Et la vaginite à Trichomonas qui est une infection sexuellement transmissible (IST).

5. Les causes de la vaginite

La vaginite a pour causes plusieurs origines :

Infectieuse par des bactéries ou des champignons qui attaquent les parties intimes.

Elle peut aussi virale (attaque d’un virus) ou parasitaire (comme la vaginite trichomonas)

6. Tampon imbibé de Tea tree (HE) dans les parties intimes

C’est une petite astuce très intéressante que les filles atteintes d’une vaginite ou d’une mycose vaginale pour introduire l’huile essentielle de Tea tree, qui est d’une grande efficacité pour guérir les infections vaginales.

Comme l’huile essentielle de Tea tree est assez forte, il est impératif de la mélanger avec une huile végétale aussi utiles pour les infections des parties intimes de la femme.

On emploie généralement comme support l’huile d’amande ou l’huile d’olive bio. Une ou deux gouttes de l’huile de tea tree suffit pour une cuillère d’huile végétale. On mélange bien les deux huiles.

Ensuite on imbibe le tampon de cette mixture avant de l’introduire dans le vagin au moins une heure de temps.

Ce tampon imbibé va permettre aux parois vaginales d’absorber l’huile essentielle de Tea tree, qui est très efficace contre les virus, les bactéries et les champignons.

l'huile de coco pour traiter les mycoses

III- Autres remèdes naturels pour soigner les différentes infections gynécologiques

1. Huile de noix de coco pour soigner les mycoses intimes

L’huile de coco est un antibactérien naturel très puissant et à large spectre d’action. Vous devez veiller à choisir une huile pure, obtenue à la première pression à froid, car elle aura gardé toutes ses vertus.

Pour son utilisation, en plus de la consommer sans aucun danger, vous pouvez aussi l’appliquer dans les parois vaginales plusieurs fois par jour, ainsi que sur la vulve irritée.

2. Propolis pour infections gynécologiques

La propolis verte surtout, est un antibactérien très puissant, capable de détruire la plupart des bactéries et microbes responsables de nombreuses infections gynécologiques.

2. Le yaourt pour les parties génitales

Le yaourt nature non sucré est un excellent remède naturel pour lutter contre les mycoses par exemple.

Vous pouvez tout simplement imprégner une compresse de yaourt et insérer dans le vagin pendant une heure environ, et répéter l’opération 2 fois par jour jusqu’à satisfaction.

Le yaourt est capable de reconstruire la flore vaginale détruite par les bactéries, car contenant des pro-biotiques.

3. Échinacée et pépin de pamplemousse

Ce sont aussi des antibiotiques efficaces, et utilisés depuis très longtemps dans la médecine traditionnelle pour combattre des problèmes gynécologiques avec des résultats très satisfaisants au bout de quelques jours seulement.

Il est aussi conseillé de respecter certaines règles d’hygiène et de prendre quelques précautions pour éviter de développer l’infection. Il s’agira par exemple de :

Nettoyer la partie génitale féminine avec un savon doux ou un produit adapté ;

Porter des sous-vêtements en coton ;

Eviter les protections hygiéniques en matières synthétiques ;

Bien sécher la zone touchée après votre toilette intime ;

Etc.

Liens utiles:

Bacterial Vaginosis

Papillomaviruses and cancer: from basic studies to clinical application

Candida albicans: A Model Organism for Studying Fungal Pathogens