Peut-on utiliser le ginseng pour la fatigue chronique ?

Peut-on utiliser le ginseng pour la fatigue chronique

Peut-on utiliser le ginseng pour la fatigue chronique ? Comment agit-il ? Quel est le bon dosage quotidien ? Peut-on le prendre en cas de fibromyalgie ? A t-il des effets secondaires et des contre-indications ? Quelles sont les autres vertus du ginseng ? Et enfin quelles sont les autres plantes recommandées pour lutter contre la fatigue chronique ?

I- Bref rappel sur le ginseng :

Le ginseng, bien entendu, est une plante vivace qui appartient au genre Panax de la famille des Araliaceae. Une dizaine de types de ginseng sont cultivés dans le monde, le plus connu étant le Panax ginseng.

La racine de ginseng est bien connue pour ses propriétés pharmaceutiques, mais elle est également utilisée comme aliment classique (végétarien).

En effet, c’est une plante connue pour son effet tonique général.

De plus, en raison de cet effet stimulant, il est recommandé de le prendre le matin.

La recherche montre que le ginseng est un allié pour aider à stimuler le système immunitaire, lutter contre la fatigue physique et mentale ou aider les personnes affaiblis par une maladie à retrouver leurs forces.

II- Peut-on utiliser le ginseng pour la fatigue chronique ?

1) Quelques raisons de la fatigue chronique 

Les causes exactes du syndrome sont inconnues, mais certains déclencheurs peuvent le favoriser, notamment une infection virale, une déficience immunitaire ou un traumatisme physique ou psychologique.

On pense que la combinaison de plusieurs causes ou une combinaison de facteurs physiologiques et psychologiques est à l’origine de ce syndrome de la fatigue chronique.

Aussi, tant que les causes exactes restent inconnues, il n’y a aucun moyen de prévenir le syndrome de fatigue chronique.

2) Comment agit le ginseng sur la fatigue chronique 

Grâce aux ginsénosides, le ginseng améliore les capacités physiques et mentales pendant la fatigue, l’épuisement, la mauvaise concentration et pendant la période de récupération. 

En effet, il est largement utilisé dans les compléments nutritionnels associant vitamine C ou gelée royale, le ginseng agit avant tout sur le tonus physique des personnes fatiguées, stimule le système immunitaire, améliore la concentration, les capacités de mémoire et même la libido.

En raison de son effet stimulant, il est contre-indiqué pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou d’hypertension artérielle

3) Combien de ginseng par jour 

Gélule, sous forme d’extrait sec (200 à 400 mg par jour) ou de poudre (1 à 2 grammes par jour), en cure de 1 à 3 mois.

Pour la décoction : plongez la poudre dans l’eau bouillante ; Lorsque l’eau bout à nouveau, éteignez-la et laissez infuser pendant 10 à 15 minutes.

Déconseillé en cas d’hypertension artérielle non contrôlée. Egalement pour les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes ou les personnes qui ont eu un cancer hormono-dépendant.

4) Ginseng sibérien et fibromyalgie 

Si vous aviez toujours des problèmes avec la fatigue chronique, vous devriez peut-être essayer cette herbe complètement naturelle et sûre.

En effet, le ginseng sibérien a été largement utilisé par les athlètes et les astronautes russes pour améliorer la force, l’endurance et l’équilibre.

Il a acquis une renommée en Occident dans les années 1950, lorsqu’un scientifique russe (I. Breckman) a découvert qu’il avait une grande puissance comme analgésique.

Selon une étude publiée par Chinese Medicine en octobre 2009, l’extrait de feuilles et de tige de ginseng sibérien réduisait considérablement la fatigue animale et augmentait les capacités physiques.

Il a également été démontré qu’il était capable d’augmenter la résistance du corps au stress. Peut-être, plus que toute autre plante étudiée, Eleutherococcus montre sa capacité à améliorer tous les aspects de la performance humaine.

On peut aisément affirmer que grâce à ses propriétés adaptogènes, Eleutherococcus améliore la résistance générale au stress.

Les substances les plus utiles dans Eleutherococcus sont les sept principaux Eleutherosides, qui contiennent un polysaccharide complexe qui stimule fortement le système immunitaire et le cerveau.

Eleutherococcus aide à aiguiser l’esprit et améliore l’utilisation de l’oxygène par le corps.

L’éleuthérocoque stimule la production de cellules T qui affectent positivement le fonctionnement du système immunitaire de l’organisme.

Le ginseng améliore la circulation sanguine dans le corps, ce qui apporte de l’oxygène pur aux zones clés et améliore la production d’énergie cellulaire.

Lorsqu’il est pris régulièrement, l’extrait de racine augmente l’endurance, les performances sportives et la vigilance mentale.

III- Autres vertus des différents types de ginseng 

C’est le cas par exemple de l’ashwagandha, le ginseng indien utilisé en médecine ayurvédique pour lutter contre la fatigue basique, car il recharge les glandes surrénales, où réside notre réserve d’énergie vitale.

En parallèle, il détend également le système nerveux. Ainsi, il répond efficacement aux situations stressantes ou accablantes, comme se sentir « effondré sous une montagne ».

C’est aussi un antioxydant et anti-inflammatoire, prévenant ainsi les affections potentielles liées à la fatigue.

Les soldats et athlètes russes consomment une autre herbe qui rivalise avec le ginseng classique, Eleutherococcus, également connu sous le nom de ginseng russe ou sibérien, en raison de son effet stimulant lent.

Parfait pour lutter contre l’asthénie, il peut aider à la récupération pendant les périodes de convalescence ou pendant les périodes d’efforts intenses.

L’Organisation mondiale de la santé l’a décrit comme un « tonique affaibli ». Il peut être pris comme traitement pendant une durée de 3 à 6 semaines.

Enfin, la racine de maca cultivée dans les Andes, connue sous le nom de « Ginseng péruvien », fournit de l’énergie, stimule l’esprit et équilibre les hormones féminines.

Pleine de vitamines (B1, B2, B6), de minéraux (calcium et phosphore, entre autres) et d’oligo-éléments, la maca convient pour fournir des cils occasionnels et n’est pas recommandée pour les longs traitements.

Ces plantes composantes, déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes ainsi qu’aux enfants de moins de 12 ans, peuvent être prises sous forme de gélules (2 gélules de 250 mg par jour), de poudre (1/2 cuillère à café) et d’extrait hydro alcoolique (30) gouttes le matin à Une tasse d’eau), une décoction de racine ou une tisane.

On les retrouve chez les herboristes mais aussi dans les drogueries, drogueries, magasins bio, ou en ligne.

IV- Contre-indication et effets secondaires :

Les effets secondaires d’une consommation excessive de ginseng sont : nervosité, insomnie, irritabilité, diarrhée, augmentation de la pression artérielle et palpitations.

C‘est pour cela qu’il faut suivre les dosages indiqués et ne commencer une cure qu’avec des doses inférieures.  

V- Autres plantes pour lutter contre la fatigue chronique 

# Le camu camu, champion de la vitamine C :

Les baies de l’arbuste Camu Camu, un arbuste de la forêt amazonienne, sont cinquante fois plus concentrées en vitamine C qu’une orange.

Plusieurs flavonoïdes sont liés à la vitamine C, dont on pense qu’elle inhibe l’hydrolyse. Ainsi, le camu camu est un excellent antifatigue, stimulant et antioxydant.

# L’éleuthérocoque, immunostimulant :

Le « cousin russe » du ginseng aide à s’adapter à tout ce qui fatigue le corps (comme un rhume). De plus, l’Agence européenne des médicaments considère que son utilisation dans l’asthénie (fatigue) est traditionnellement bien établie.

De nombreuses études attestent de son efficacité dans la prévention des maladies hivernales mineures, pour renforcer l’immunité. Il renforce les défenses contre le rhume et l’amygdalite.

# Le guarana, la puissance du café contre les coups de fatigue :

Originaire de la région amazonienne, la guarana est la plante la plus riche en caféine que nous connaissons, loin devant le thé vert, le cola ou le thé vert.

Ses graines brunes pourpres, riches en principes actifs, sont à l’origine de ses propriétés psychoactives immédiates et à court terme. Le guarana, via la caféine, reste un diurétique, lipolytique («dissout» la cellulite) et renforce le cœur.