Peut-on utiliser la spiruline pour le rhume ?

Peut-on utiliser la spiruline pour le rhume ? Est-elle efficace pour diminuer au moins les effets dus au rhume ? Comment la consommer ? Quels en sont les bienfaits ? Et enfin est-ce qu’elle représente un quelconque risque pour le cœur ?

I- Différents types de rhume 

Si le rhume est un mal assez commun, il existe sous différentes formes.

Il y a tout d’abord la forme banale du rhume, qui est due à un virus. On l’appelle aussi rhinite. Ce rhume se manifeste par un écoulement nasal et des éternuements. Même si c’est une maladie classique dont on guérit assez vite, il faut toujours rester vigilant.

Le rhume du cerveau est une infection des voies nasale, qui se manifeste par un écoulement unilatéral. Ce rhume du cerveau peut être lié à un traumatisme cérébral.

Le rhume vasomoteur quant à lui, se manifeste lors de brusques changements de températures. Pour se protéger, les muqueuses commencent à sécréter du mucus.

Le rhume chronique est un rhume qui a tendance à être récurrent. Il peut être dû à une rhinite allergique, qui apparait à cause d’allergènes tels que le pollen ou l’humidité. Sinon, une polypose nasale peut aussi le provoquer. Celle-ci résulte d’une maladie (asthme) ou d’une réaction médicamenteuse à la suite de celle-ci.

II. Peut-on utiliser la spiruline pour le rhume 

1. La spiruline booste le système immunitaire 

La spiruline est une algue d’eau douce qui est reconnue pour ses bienfaits dans l’organisme. L’une de ses actions est de booster le système immunitaire humain.

En effet, de nombreuses choses peuvent affaiblir les défenses immunitaires. Ce qui expose automatiquement l’organisme à toutes sortes de menaces.

Dans le cas du rhume, il a depuis longtemps été prouvé que le risque d’en attraper un s’accroit avec la faiblesse immunitaire.

La richesse en antioxydants de la spiruline en fait un excellent aliment pour booster les défenses immunitaires.

Si la spiruline est si efficace pour renforcer les défenses immunitaires, c’est aussi à cause des nutriments qu’elle possède. Les protéines, le fer, le bêta-carotène, ainsi que les vitamines du groupe B, sont autant d’éléments qui aident le système immunitaire à mieux lutter.

La prise de spiruline aide à combattre l’asthénie, qui est l’état de faiblesse souvent rencontré pendant une convalescence. Elle agit aussi sur la production des globules blancs, qui sont directement engagés dans la protection de l’organisme.

De plus, la spiruline possède un élément particulier : la phycocyanine, qui est très efficace sur le système immunitaire. Sous le nom de phycocyanine, on retrouve en fait le pigment qui donne sa couleur bleue à la spiruline. C’est un antioxydant, qui prépare à la production de l’hémoglobine.

2. Spiruline et rhume de foin 

Avec l’arrivée du printemps, c’est aussi le retour des rhinites allergiques ; ou rhumes des foins comme on les appelle aussi.

Le rhume des foins est une réaction allergique au pollen ou à la poussière. Le rhume de foins apparait lorsque le corps réagit, une seconde fois, à la présence d’un élément qu’il juge dangereux.

Lors de la première exposition à cet élément (pollen, poussière, humidité), l’organisme n’a fait que l’enregistrer. La seconde fois, l’organisme réagit en produisant des histamines et de la cytokine. Ce sont ces deux immunoglobulines qui occasionnent éternuements et écoulements nasaux.

La spiruline agit sur la production même des immunoglobulines, qu’elle régule.

La prise de la spiruline permet aussi une réduction des symptômes de la rhinite allergique. Grâce à elle les signes comme les éternuements, l’écoulement nasal et les yeux larmoyants sont atténués.

De plus, la phycocyanine présente dans la spiruline a une action aussi bien curative que préventive sur le rhume des foins.

Dans le premier cas, la phycocyanine permet de contrôler la production des molécules responsables des rhinites allergiques. Dans le second cas, elle agit directement sur l’inflammation des cellules déjà présentes dans l’organisme. 

La phycocyanine donne à la spiruline son action antihistaminique.

3. Effets antioxydants 

Les antioxydants sont des éléments qui aident à lutter contre les radicaux libres, qui sont à l’origine du processus d’oxydation.

Ce sont ces radicaux libres qui sont la cause du vieillissement des cellules. Même si elles sont produites assez naturellement, certains phénomènes peuvent les favoriser.

Une exposition prolongée au soleil ou encore le stress par exemple.

La spiruline possède des propriétés antioxydantes, qui agissent sur les radicaux libres des cellules et freinent le vieillissement.

Les principaux éléments antioxydants de la spiruline sont les bêta-carotènes, mais aussi la phycocyanine ou encore la vitamine E.

Ces différents composés aident à stimuler le système immunitaire, et aussi à améliorer la production cellulaire.

La spiruline permet ainsi la récupération musculaire, et le rajeunissement des cellules.

Les protéines végétales aident à la fabrication d’enzymes et d’hormones, qui régénèrent les cellules et aident à former les anticorps.

Les propriétés antioxydantes de la spiruline aident à prévenir le stress oxydatif, qui cause inflammation et vieillissement des organes.

III- Comment consommer de la spiruline

Les deux formes les plus courantes de spiruline disponibles dans le commerce sont la poudre et les comprimés.

Elle entre également dans la composition de certains mélanges de poudres protéiques et énergétiques.

Vous pouvez mélanger une petite cuillère de poudre de spiruline dans un verre d’eau ou de jus et la boire directement, ou en ajouter dans un smoothie.

Vous pouvez également trouver de la spiruline dans certains desserts proposés par les restaurants diététiques.

IV. Autres bienfaits de la spiruline 

En dehors de son action sur le vieillissement des cellules et sur les rhumes, la spiruline a d’autres bienfaits sur le corps humain.

La spiruline aide à baisser le taux de cholestérol dans l’organisme. C’est donc un aliment pour toute personne cherchant à éliminer le cholestérol, notamment celles qui courent des risques cardiovasculaires.

Sur l’hypertension aussi la spiruline a un effet. Associée à une alimentation équilibrée, elle permet de réguler la tension artérielle. C’est parce qu’elle contient un peptide aux propriétés antihypertensives.

La spiruline est considérée comme un super aliment pour ses nombreux bienfaits. Mais l’une de ces actions les plus remarquables, est celle qu’elle a sur les personnes atteintes de malnutrition. Elle permet de donner des aliments essentiels qui manquent aux moins bien nourris, et est un excellent substitut à la viande.

Les anémiés sont particulièrement concernés par la prise de spiruline. Celle-ci contient de la chlorophylle, un pigment qui permet de fixer l’oxygène et augmente la production des globules rouges. C’est pour cela qu’elle est utilisée pour les personnes anémiées, car elle permet de réguler le système sanguin.

V. Est-ce que la spiruline est un danger pour le cœur ?

Sur la santé cardiovasculaire, la spirulinea d’excellents effets.

De par l’action qu’elle a sur le cholestérol, la spiruline aide à éviter un des premiers risques cardiovasculaires : les artères bouchées.

Ces antioxydants aident à maintenir la santé cardiovasculaire. De plus, le bêta-carotène permet, surtout chez les patients diabétiques, de réduire les risques de maladies de cœur.

La prise de la spiruline permet une baisse de la pression sanguine et des triglycérides. Ainsi, l’organisme est préservé des risques cardiovasculaires.

Même si la prise de spiruline peut être déconseillée dans certains cas, elle est conseillée dans le cas des maux de cœur.

Néanmoins, cela n’exclut pas un traitement médicamenteux.