Peut-on diminuer l’allergie au pollen en consommant de la spiruline ?

Peut-on diminuer l'allergie au pollen en consommant de la spiruline

Peut-on diminuer l’allergie au pollen en consommant de la spiruline ? Comment la consommer pour plus d’efficacité ? Quel est le bon dosage ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels contre l’allergie au pollen et la rhinite allergique ?

I- Bref rappel sur les allergies au pollen 

Les allergies au pollen sont des réactions de défense de l’organisme face au pollen, que le corps estime comme dangereux. On estime qu’il y a aujourd’hui plus de 400 millions de personnes dans le monde sont touchées par l’allergie au pollen.

Les symptômes généraux d’une rhinite allergique liés au pollen sont le nez bouché, des éternuements ou des larmoiements.

L’allergie au pollen est directement liée au printemps. C’est une allergie saisonnière. Elle se traite habituellement avec des antihistaminiques et des décongestionnants.

Mais il existe aussi des moyens naturels de lutter contre les allergies au pollen.  

II. Peut-on diminuer l’allergie au pollen en consommant de la spiruline 

1. Spiruline et allergie au pollen 

Chez les personnes allergiques, dès que l’organisme entre en contact avec l’allergène (le pollen), un mécanisme de défense se met en place.

Pour lutter contre ce qu’il considère comme un danger, le corps se met à produire des anticorps, ainsi que des IgE. Activées par la présence de l’allergène, l’histamine et d’autres molécules sont alors produites. Ce sont ces composés qui sont responsables des symptômes de l’allergie.

Même si le phénomène d’allergie est encore mal compris, il est évident qu’une prédisposition génétique rend sensible à l’allergène. Ainsi que d’autres facteurs physiologiques.

La spiruline agit sur les allergies au pollen parce qu’elle possède la phycocyanine. Cette hormone, en plus d’être capable d’oxygéner le sang, inhiberait aussi l’action des IgE. Cette hormone est directement responsable de la réponse allergique.

De plus, la spiruline stimule la production d’IgA, une famille d’anticorps qui elle, ne provoque pas de réaction allergique. L’action de ces anticorps serait capable de limiter les réactions allergiques liées à une exposition au pollen.

Dans cette optique, une étude menée sur 129 sujets à montrer l’effet de la spiruline sur les allergies. L’administration de spiruline à des hommes souffrant d’allergie, à montrer une réduction des symptômes.

Il serait donc intéressant, pour les personnes souffrant régulièrement d’allergies au pollen, de consommer de la spiruline. La prise de quelques grammes par jour serait le moyen de limiter les symptômes de la rhinite, et de profiter des nombreuses autres vertus de la spiruline.

2. Comment consommer de la spiruline 

La spiruline est souvent conditionnée en gélules ou en comprimés, notamment lorsqu’elle est produite par des enseignes de produits bios. C’est une manière simple de la consommer.

Vous pouvez aussi décider d’en prendre en poudre, ce qui vous permettrait de cuisiner avec.

Les sportifs quant à eux préfèrent en ajouter dans leurs smoothies énergisants.

Il existe aussi de la spiruline sous forme de paillettes. À noter que la spiruline est aussi utilisée en ajout dans la préparation de pâtisseries et de desserts.

Une grande quantité de recettes diverses existent pour la consommation de la spiruline.

3. Dosage et posologie 

Pour réduire vos allergies avec de la spiruline, il faut en consommer entre 1 à 2 g par jour pendant une durée de 12 semaines.

La spiruline se consomme généralement avant les repas. Avalez-la ou les gélules avec de l’eau fraîche.

Si vous n’avez jamais pris de la spiruline, commencez avec de petites quantités pour habituer votre corps.

III. Autres remèdes naturels contre la rhinite allergique 

1. Plantain, le meilleur remède contre la rhinite 

Faites bouillir dans de l’eau frémissante du plantain lancéolé pendant une dizaine de minutes. Consommez la préparation 2 à 3 fois par jour.

Anti-inflammatoire, le plantain lancéolé est une plante très utile dans les cas de rhinite allergique.

Et la meilleure période pour faire une cure de plantain se situe un mois avant le début des premiers symptômes. En général, il est conseillé de commencer la cure au début mars jusqu’à la fin d’avril minimum, à raison de 2 à 3 verres par jour.

2. Huile essentielle d’estragon 

Mélangez une goutte d’HE d’estragon avec une d’HE de lavande vraie, et massez-vous le nez avec. Faites la même chose avec vos tempes. Il vous est aussi possible d’en consommer, dans un peu de miel.

3. Huile essentielle de tanaisie 

Dans la famille des camomilles, il y a la tanaisie. Cette huile essentielle de couleur bleue est un puissant antihistaminique.

Contre les allergies, il suffit d’en avaler 1 à 2 gouttes avec un peu de miel. Faites cela deux à trois fois par jour pendant une semaine.

4. L’ortie 

Une tisane d’ortie et de menthe séchée est aussi un remède contre les rhinites. Faites infuser une cuillère à café d’ortie séchée et une de feuilles de menthe séchée. Ajoutez-y un peu de miel et buvez deux fois par jour.

5. Les œufs de caille 

Les œufs de caille possèdent des ovomucoïdes glycoprotéines, qui agissent sur l’un des éléments à l’origine des allergies : la trypsine.

Faites une cure préventive d’œufs de caille, à l’approche de la saison des allergies au pollen. C’est une bonne idée pour empêcher l’allergie de se manifester.

IV. Rhinite allergique et probiotique 

Les probiotiques sont aussi une manière d’agir sur les rhinites allergiques. Leur efficacité sur les réactions allergiques a été prouvée à de nombreuses reprises. Aussi bien chez l’homme que chez l’animal.

Qu’il s’agisse d’allergies alimentaires ou respiratoires, les probiotiques permettent une régulation de la réponse immunitaire.

Une étude s’est faite sur des personnes allergiques, ayant consommé pendant 8 semaines et cela, deux fois par jour des probiotiques divers. Une amélioration indiscutable de la rhinite a été constatée sur près de 63% d’entre elles.