Comment utiliser l’huile de millepertuis en gynécologie ?

huile de millepertuis en gynécologie

Voici comment utiliser l’huile de millepertuis en gynécologie, une huile aux multiples vertus. Elle est très efficace pour lutter contre plusieurs soucis liés à la santé intime, comme par exemple la sécheresse vaginale ou les mycoses vulvaires. Essayez-la, on ne sait jamais, si vous n’êtes pas allergique à la plante, qu’elle vous soit un bon remède pour vous débarrasser une fois pour toute de vos problèmes intimes !

I- Bref rappel sur les problèmes gynécologiques

Il a été démontré par des recherches sérieuses que la santé intime et gynécologique de la femme contribue de très loin à son épanouissement et à sa confiance en soi.

Selon les constatations de l’OMS, plus de 90% des femmes connaissent des problèmes gynécologiques au moins une fois au cours de leur vie.

Les problèmes gynécologiques ont des causes multiples, entre autres les rapports sexuels non protégés, une mauvaise hygiène intime, l’utilisation des produits non appropriés pour son hygiène intime, etc.

La flore vaginale étant très sensible aux germes et autres champignons microscopiques, il faut une extrême rigueur en ce qui concerne vos soins intimes.

La sécheresse vaginale étant l’un des problèmes gynécologiques les plus répandus, et qui reste encore tabou pour la plupart des femmes.

Fort heureusement, la nature regorge des solutions 100% naturelles qui permettent de combattre efficacement les problèmes gynécologiques, comme l’huile de millepertuis par exemple, et bien d’autres.

II- Comment utiliser l’huile de millepertuis en gynécologie ?

L’huile de millepertuis est l’une des solutions naturelles les plus utilisées depuis plusieurs centaines d’années dans la thérapie traditionnelle pour soulager plusieurs maux, en gynécologie particulièrement où elle permet de lutter par exemple contre la sècheresse vaginale.

Et depuis peu, elle est devenue si répandue qu’elle fait l’objet des recherches scientifiques plus approfondies.

L’huile de millepertuis a des propriétés antibactériennes, anti-inflammatoires, antalgiques, antimycosiques, antivirale, etc.

Une application locale deux fois par jour peut suffire pour un bon soulagement, surtout contre la sécheresse vaginale, cause de nombreux problèmes gynécologiques.

1) Causes de la sécheresse vaginale

La sécheresse intime perturbe énormément la flore vaginale et vous expose aux infections. La principale cause de la sècheresse vaginale est au niveau hormonal en général, à l’approche de la ménopause, mais aussi à tout moment.

On note aussi l’utilisation des produits inappropriés qui viennent déséquilibrer le pH dans le milieu vaginal, de manière à ce que ce dernier devienne trop acide ou trop alcalin et ouvre la voie aux infections diverses.  

2) Causes des mycoses vaginales

Les mycoses vaginales sont causées par un champignon microscopique appelé candidae albicans.

Ces germes vivent naturellement dans l’organisme de chaque individu sous forme de spores dans le milieu intestinal et vaginal, à l’état naturel et sont souvent utiles pour maintenir l’immunité du milieu.

Le port des sous-vêtements synthétiques et inappropriés, l’utilisation des produits chimiques pour sa toilette intime, ou encore une mauvaise hygiène intime, peuvent être des pratiques parmi tant d’autres qui feront passer ces germes de leur état de spores à un état filamenteux où ils deviennent actifs et nocifs pour l’organisme.

3) Comment agit l’huile de millepertuis sur les parties intimes

L’huile de millepertuis est tout d’abord un lubrifiant naturel, un apaisant et un cicatrisant cutané.

L’huile de millepertuis, puisqu’elle est très adaptée pour le milieu vaginal, n’irrite surtout pas la paroi vulvaire, n’est pas nocif pour l’homme et s’adapte aussi à tous les préservatifs, elle vient permettre le rétablissement d’un niveau de pH normal.

En plus de ses propriétés reconnues qui permettent de combattre les microbes et autres champignons, elle permet l’activité des sécrétions naturelles qui combattent la sécheresse et favorise un milieu naturel adéquat pour la bonne santé intime.

4) Comment utiliser l’huile de millepertuis 

L’huile de millepertuis peut s’utiliser de plusieurs manières, seule ou en synergie.

L’huile de millepertuis est reconnue comme étant adoucissante, apaisante cutanée ; elle est régénérant, hydratante, protectrice cutanée, et est surtout considérée comme une remarquable cicatrisante cutanée.

L’utilisation la plus courante consiste à enduire la vulve et le vagin avec cette huile au moins deux fois par jour, le matin et le soir pour éviter la sécheresse vaginale.

Après un rapport sexuel douloureux, vous pouvez appliquer 4-5 gouttes d’huile de millepertuis dans le vagin et sur la vulve pour calmer immédiatement les douleurs.

Vous pouvez également ajouter à une cuillérée d’huile de millepertuis quelques gouttes d’huile essentielle de lavande officinale pour un traitement bien plus efficace.

En synergie, vous pouvez mélanger dans un flacon de 70 ml :

60 ml d’huile de millepertuis ;

3 ml ou 90 gouttes d’HE de lavande fine ; et

3 ml ou 90 gouttes d’HE de tea-tree.

Appliquez le mélange sur les parties génitales une fois par jour pendant 3 semaines, faire une pause d’une semaine avant de continuer si besoin.

Peut aussi être appliqué jusqu’à 3-4 fois par jour en cas de démangeaisons.

Ce mélange peut aussi servir de lubrifiant naturel en cas d’inconfort pendant les rapports sexuels, ou de sécheresse vaginale.

III- Autres huiles à utiliser en gynécologie

En plus du macérât huileux de millepertuis, vous pouvez aussi avoir d’autres solutions naturelles pour soulager vos problèmes gynécologiques.

# L’Huile d’argan

L’huile d’argan aussi peut vous soulager contre la sècheresse vaginale particulièrement, ainsi que d’autres problèmes gynécologiques.

Après chaque bain, il vous suffit d’appliquer cette huile sur la vulve et quelques gouttes dans le vagin pour empêcher la sécheresse vaginale ou pour la soulager rapidement.

# L’Huile de coco

L’huile de coco aussi est très utilisée en gynécologie, pas seulement pour soulager les problèmes de sécheresse vaginale, mais aussi pour ses nombreuses propriétés antimicrobiennes reconnues.

Pour son utilisation, il vous suffit par exemple d’appliquer cette huile en interne et en externe sur les parois de la vulve et du vagin, deux fois par jour pour un bon résultat.

# L’Huile d’olive

L’huile d’olive est un antibactérien indispensable dans la plupart des traitements gynécologiques. Elle rentre dans de nombreuses compositions naturelles pour se soulager de nombreux mots.

Elle est très lubrifiante et ses propriétés naturelles lui permettent de lutter efficacement contre la sécheresse vaginale. Il faut tout simplement l’appliquer 2-3 fois par jour sur la vulve et dans le vagin.

Le traitement sera encore bien plus efficace si elle est accompagnée d’une solution hormonale par exemple.

# Les huiles essentielles

Bien que l’utilisation des huiles essentielles soit très répandue, avant leur utilisation, il faut prendre toutes les précautions nécessaires liées à leur utilisation.

En plus la zone vaginale est une muqueuse très délicate, avec une flore très spécifique qui assure sa propre protection.

Nous parlerons ici de l’huile essentielle de tea-tree par exemple, très utilisée dans de nombreux cas pour son effet antibactérien.

Une seule goutte de cette huile essentielle dans votre gel de toilette que vous mettez dans le creux de votre main pour votre toilette intime suffira pour vous débarrasser des mauvaises bactéries, très souvent source de maladies gynécologiques.

L’huile essentielle de lavande fine aussi est très largement utilisée pour soulager de nombreux problèmes gynécologiques.

Attention toutefois à ne pas mettre de l’huile essentielle non diluée dans le vagin, elle peut être très irritante.