Est-ce que la spiruline peut soulager les symptômes liés à la ménopause ?

Est-ce que la spiruline peut soulager les symptômes liés à la ménopause

Est-ce que la spiruline peut soulager les symptômes liés à la ménopause ? Quels en sont ses bienfaits durant cette période ? Comment la consommer ? Quel dosage ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour soigner les symptômes de la ménopause ?  

I. Bref rappel sur la ménopause 

La ménopause est cette période dans la vie d’une femme pendant laquelle ses règles s’arrêtent. Le fonctionnement des ovaires stoppe. Généralement, la ménopause atteint les femmes aux environs de 50 ans. Mais cet âge n’est qu’une estimation, et varie d’une femme à une autre.

Vivre la ménopause peut s’avérer extrêmement pénible. Le changement hormonal n’est pas sans conséquence. Les bouffées de chaleur sont l’un des symptômes de la ménopause. Elles peuvent survenir aussi bien en journée que dans la soirée, et se déroulent en trois phases.

Des palpitations, puis survient une sensation de chaleur qui s’étend de la poitrine jusqu’aux épaules, et ensuite l’hypersudation. Dans la nuit, les bouffées de chaleur réveillent la femme endormie.

La sécheresse vaginale, les douleurs articulaires ou la fatigue sont d’autres effets que la ménopause peut avoir.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une maladie, la ménopause peut être très inconfortable. Il est important de réussir à trouver des moyens de la vivre aussi paisiblement que possible.

II. Est-ce que la spiruline peut soulager les symptômes liés à la ménopause

1. Qu’apporte la spiruline à la ménopause 

Pour apaiser les symptômes liés à la ménopause, la spiruline peut être utilisée. Cette algue a d’énormes capacités, notamment des propriétés anti-âge non négligeables.

La régénération cellulaire :

Les cellules du corps peuvent se voir régénérer grâce à la prise de spiruline. Elle possède des acides aminés, mais aussi des protéines végétales et de la vitamine B. La santé du cerveau s’en trouve ainsi améliorée, de même que celle du corps en général.

Un boost pour l’organisme :

L’asthénie, ou la fatigue est l’un des symptômes de la ménopause. La prise de spiruline peut aider le corps à retrouver sa vigueur. Parce que la spiruline est pleine de fer, ainsi que d’autres vitamines et de nutriments, elle booste l’organisme.

Des propriétés antioxydantes :

La richesse de la spiruline est ce qui en fait un aliment idéal pour lutter contre le stress oxydatif. On retrouve dans la spiruline de la phycocyanine, mais aussi du zinc, du sélénium et des acides gras polyinsaturés. La spiruline freine ainsi le processus de vieillissement naturel des organes.

2. Comment utiliser la spiruline durant la ménopause

Pour mieux supporter les effets de la ménopause, il faut consommer quotidiennement 5 g de spiruline.

La quantité correspond à une cuillerée de granulés, de poudre ou de paillettes.

Vous pouvez aussi bien en rajouter dans vos boissons qu’en saupoudrer sur vos pâtisseries.

Mais la spiruline n’étant pas un médicament, la posologie n’est pas fixe. Dans les cas où vous n’en aurez jamais pris, il vaut mieux commencer avec la plus petite quantité. 1 g par jour est la quantité idéale.

Cela donnera à votre corps le temps de s’y accommoder.

Pour éviter de vous tromper, vous pouvez en consommer sous forme de gélules.

La spiruline peut avoir des effets secondaires comme des ballonnements ou des douleurs gastriques. Celles-ci disparaissent généralement toutes seules.

Privilégiez la spiruline bio et de bonne marque, vous serez ainsi plus sûr de sa qualité et de son efficacité.

III. Autres remèdes naturels pour soulager les symptômes de la ménopause

1. Le maca :

Le macadu Pérou est un complément alimentaire reconnu pour son action sur la santé des femmes. Il régule le cycle menstruel, et agit sur les symptômes physiques et psychologiques de la ménopause.

En cas de pré-ménopause, consommez par jour entre 800 mg et 1,5 g de maca en poudre. Une petite cuillère à café à peu près.

En cas de ménopause avérée, les quantités varient entre 2 à 3 g de maca par jour.

Pour la post-ménopause, diminuez à nouveau vos quantités, entre 800 mg et 1,5 g par jour.

Vous pouvez diluer le maca à vos smoothies, milkshakes ou infusions.

2. Le ginseng :

Le ginsengde Corée a une action sur certains symptômes de la ménopause, à savoir la libido et l’humeur. Il peut aussi réduire la fatigue latente liée à cette période.

Vous pouvez consommer du ginseng en infusion, mais il est aujourd’hui aussi proposé en gélules et extrait liquide.

Il est conseillé de faire une cure de ginseng. Celle-ci peut durer entre 3 et 6 semaines.

Pour l’extrait normalisé entre 4% et 7% de ginsénoïdes, prenez 200 mg/jour.

Dans le cas de la teinture (1 :5 – g/ml), consommez entre 5 et 10 ml/jour.

Si vous prenez le ginseng sous forme de racine séchée, faites bouillir 1 à 2 g dans 150 ml d’eau pendant 10 à 15 minutes.

Dans tous les cas, avant de vous lancer, demandez conseil à votre médecin traitant. Le ginseng peut avoir des interactions avec d’autres médicaments.

3. La vitamine D :

Une supplémentation en vitamine D pendant la ménopause vous aidera à combler cette carence. Normalement, pour faire le plein en vitamine D il suffit de rester 15 à 20 minutes au soleil. Mais avec l’âge, l’absorption cutanée n’est plus aussi efficace.

L’apport en vitamine D nécessaire au-delà de la cinquantaine est de 800 UI par jour. Mais cette quantité ne fait pas l’unanimité. Vous pouvez consommer des huiles de poisson pour pallier votre déficit.

4. Le calcium :

Avec le temps, les os se fragilisent et perdent de leur solidité. Lorsqu’on a une cinquantaine d’années, il est conseillé de prendre entre 1200 et 1500 mg/jour de calcium.

Il existe de nombreuses sources naturelles et alimentaires de calcium. Vous pouvez par exemple vous tourner vers les haricots verts, le brocoli, les fruits secs comme les amandes.

Ce sont là des sources naturelles de calcium, qui vous aideront à combler votre déficit.

Le lait et ses dérivés ne sont pas les seules sources de calcium qui existent. En vous renseignant et en variant votre alimentation, vous renforcerez votre santé générale.

5. Les huiles essentielles :

Les huiles essentielles peuvent aussi être employées pour améliorer les effets de la ménopause.

Par exemple, pour lutter contre les bouffées de chaleur, ajoutez à 25 cl d’eau bouillante deux cuillères à café d’un mélange de sauge et d’HE de giroflier. Après 10 minutes d’infusion, filtrez le mélange.

Mettez ¼ de miel sur une cuillère, et versez dessus une goutte d’HE de sauge sclarée. Plongez cette cuillère dans votre infusion, et buvez.

Consommez 3 tasses par jour en cure de 20 jours.

Contre la sècheresse vaginale, dans 25 cl d’eau ajoutez une cuillère à dessert d’anis vert. Portez le tout à ébullition pendant 3 minutes, puis laissez infuser 5 minutes.

Filtrez. Dans ¼ de cuillère à café de miel, versez 2 gouttes d’HE de fenouil. Mettez cette cuillère dans votre tasse et mélangez bien.

Chaque jour, prenez deux tasses de cette infusion. Faites cela aussi longtemps que persisteront vos symptômes, à savoir la sécheresse vaginale et les douleurs.