Est-ce que la spiruline est bonne en cas de crise de goutte ?

Est-ce que la spiruline est bonne en cas de crise de goutte

Est-ce que la spiruline est bonne en cas de crise de goutte ? Que faire en cas de crise goutte ? Quels sont les autres remèdes naturels pour soulager les crises de gouttes ?

I. Bref rappel sur la crise de goutte 

La goutte est une pathologie qui se manifeste par des douleurs articulaires. Elle est assimilée à de l’arthrite, parce qu’elle touche les articulations et les tissus mous. La cause principale de la goutte est un développement excessif d’acide urique dans le sang.

Cet acide forme des cristaux, qui s’agglutinent au niveau des articulations et provoquent inflammations et douleurs.

Les symptômes d’une crise de goutte sont des douleurs au gros orteil, au genou, aux chevilles ou encore aux articulations des doigts de la main.

Cette douleur est si intense qu’elle peut occasionner fièvre et sueurs, et empêcher de dormir.

L’articulation est enflammée et rouge, une sorte de nodule dur formé à ce niveau.

II. Est-ce que la spiruline est bonne en cas de crise de goutte 

La spiruline est une microalgue considérée par beaucoup comme un superaliment. Ces bienfaits sur la santé humaine sont nombreux, surtout grâce à l’ensemble de ses différents nutriments.

La spiruline est en premier un composé très riche en fer. C’est pour cela qu’elle est souvent employée pour les personnes touchées par l’anémie. En plus de cela, la spiruline est un concentré de protéines et contient bon nombre de vitamines.

Parmi les nombreux effets que la spiruline peut avoir sur le corps humain, il y a aussi son effet stimulant. Ce produit permet de redonner de l’énergie. Pour les convalescents, prendre de la spiruline peut ainsi leur permettre de plus vite se remettre.

La question est de savoir si tout cela rend la spiruline bonne en cas de crise de goutte.

Comme expliqué plus haut, on parle de crise de goutte lorsqu’on développe de l’hyper uricémie, à savoir un taux d’acide urique très élevé. Les cristaux qui se forment ensuite sur les articulations ou les tissus mous sont responsables de la souffrance liée à une crise de goutte.

Habituellement, pour guérir ou du moins soulager une crise de goutte, on prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Des corticostéroïdes, tels que la prednisone, peuvent aussi être conseillés.

Ces médicaments peuvent être pris très tôt, au début de chaque crise, pour éviter que celle-ci n’empire.

La spiruline n’est malheureusement pas adaptée dans les cas de crise de goutte.

Ce complément alimentaire est riche en acides nucléiques (ADN, ARN). Les acides nucléiques présents dans la spiruline peuvent aisément se transformer en acide urique. Et l’acide urique, à forte propension dans le sang, est la cause de la crise de goutte.

Aussi, la spiruline n’est pas conseillée pour les personnes souffrant de goutte, ou pour apaiser les crises. Elle peut en effet accroitre les effets de la crise, en augmentant le taux d’acide urique dans le sang.

III. Conseils en cas de crise de goutte 

En cas de goutte, il est recommandé de boire suffisamment d’eau. Les crises de goutte sont bien souvent dues à la déshydratation.

Le froid peut aussi beaucoup apporter dans les cas de douleurs articulaires liées aux crises de goutte. Appliquez de la glace ou un sachet froid de petits pois dessus.

Vous pouvez aussi consommer des tisanes aux plantes, notamment en laissant infuser des feuilles de bouleau.

L’alimentation joue aussi un grand rôle dans les crises de goutte. Limitez votre consommation d’alcool, de viande rouge et d’aliments très sucrés. À titre préventif, cela peut agir sur les crises de goutte.

IV. Autres remèdes naturels pour soulager une crise de goutte 

1. Le vinaigre de cidre 

Pour prévenir les crises de goutte, faites une recette simple à base de vinaigre de cidre. Vous aurez besoin d’un grand verre d’eau, de deux cuillères à café de miel et de deux cuillères à café de vinaigre de cidre.

Commencez par mettre dans votre verre d’eau vos deux cuillères à café de vinaigre de cidre.

À ce mélange, incorporez les cuillères de miel, et mélangez bien.

Pendant chaque repas, buvez de ce mélange.

C’est l’acide malique présent dans le vinaigre de cidre qui élimine l’acide urique. D’où l’efficacité du vinaigre de cidre.

Il vous est aussi possible, pour soulager vos douleurs articulaires, de vous plonger dans un bain. Dans ce dernier, vous aurez ajouté 2 tasses de vinaigre de cidre.

Faites cela avec un bain chaud, et si possible immergez-vous durant au moins 45 minutes.

2. Citron et miel 

L’excès d’acide urique à l’origine de la crise de goutte peut être atténué par la consommation d’un mélange de citron et miel.

Il vous faut pour cela presser 3 citrons dans un verre d’eau. Ajoutez du miel de bruyère pour sucrer la préparation, et celle-ci est prête.

Consommez votre mélange citron et miel à jeun, chaque matin, pendant au moins une semaine.

Le jus de citron agit sur la crise de goutte parce qu’il est riche en vitamines C. Cette vitamine a la faculté d’agir et de réduire l’acide urique dans le sang.

Il vous est donc possible de ne boire que du jus de citron pour lutter contre la crise de goutte.

Une autre recette avec le jus de citron est de l’associer à du bicarbonate de soude.

Une fois les deux ingrédients mélangés, jus de citron et bicarbonate, attendez quelques secondes, incorporez un verre d’eau et buvez le tout.

3. L’ortie 

Une infusion d’ortie est une excellente manière de lutter contre les crises de goutte. Vous pouvez dans ce cas utiliser des feuilles d’ortie. Mais les gélules d’ortie sont aussi une autre option pour améliorer votre état pendant une crise de goutte.

Vous avez aussi l’option de frotter vos articulations douloureuses avec des feuilles d’ortie fraiches.

C’est une plante qui a des vertus diurétiques, ce qui signifie qu’elle permet de nettoyer les reins. Elle aide à réduire l’acide urique dans le sang.

L’ortie est une plante médicinale aux propriétés aussi bien anti-inflammatoires qu’analgésiques.