Est-ce que je peux utiliser les huiles essentielles en étant enceinte ?

Est-ce possible d'utiliser les huiles essentielles en étant enceinte

Est-ce que je peux utiliser les huiles essentielles en étant enceinte ? Sont-elles toutes dangereuses pendant la grossesse ? Lesquelles je peux utiliser sans risques ? Et lesquelles je dois éviter à tout prix ? Et enfin quelles précautions dois-je prendre pour en faire usage en étant enceinte ?

I- Pourquoi on fait des huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des essences végétales obtenues par extraction mécanique, par distillation à sec ou par entrainement à la vapeur d’eau.

Les huiles essentielles sont principalement le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques volatiles d’une plante, d’un fruit ou d’une graine.

Depuis très longtemps dans la pharmacopée traditionnelle, les huiles essentielles sont utilisées pour se soulager de nombreux maux, et il y a quelques dizaines d’années, elles sont largement utilisées dans la médecine moderne, au vu de leurs nombreuses vertus bénéfiques pour le bien-être.

Sous réserve de strictement respecter les règles d’usage, vous pouvez trouver une réelle satisfaction dans l’utilisation des huiles essentielles au quotidien pour votre santé.

II- Est-ce que je peux utiliser les huiles essentielles en étant enceinte

En principe, la plupart des huiles essentielles sont à déconseiller pour les femmes enceintes, surtout lorsqu’elles sont utilisées par voie orale.

Parce qu’elles présentent un degré de concentration très élevé de substances actives. On pense qu’il y a des risques de passage de ces substances à l’embryon, et qui peuvent être nocives pour lui.

Toutefois, sur un avis médical, certaines huiles essentielles peuvent être utilisées par les femmes enceintes, surtout lorsqu’il est prouvé que ces dernières sont sans effets négatifs pour le fœtus.

Dans ce cas, les femmes enceintes trouveront un réel soulagement dans l’emploi de certaines de ces huiles essentielles.

1) Les huiles essentielles interdites pendant la grossesse

Certaines huiles essentielles sont totalement interdites pendant la grossesse, particulièrement celles qui contiennent des cétones.

Il est démontré que ces substances sont potentiellement neurotoxiques, et peuvent très facilement provoquer une interruption de la grossesse.

En effet, le risque du passage à travers le placenta de certaines substances contenues dans les huiles essentielles serait très toxique pour le fœtus en formation, et le risque d’avortement est très élevé pendant les trois premiers mois de la grossesse. Il convient donc d’être très prudent.

Il s’agit principalement de l’huile essentielle de menthe poivrée, menthe amère, la sauge officinale, le romarin verbénone, eucalyptus mentholé, persil, origan compact, camphre, absinthe, vétiver, et thuya.

2) Les huiles essentielles autorisées pendant la grossesse

A partir du 4e mois de la grossesse, certaines huiles essentielles sont autorisées, surtout celles qui ne présentent aucune molécule toxique potentiellement dangereuse pour le fœtus, et qui peuvent soulager la femme enceinte pour certains problèmes comme les nausées, les insomnies, ou encore certaines affections, et certaines peuvent même faciliter l’accouchement.

Les huiles autorisées pendant la grossesse peuvent être : le tea-tree, le basilic, la camomille, le ciste, le citron, l’eucalyptus citronné, le gingembre, le géranium rosat, la gaulthérie, la lavande, le laurier noble, la lavande aspic, la lavande vraie, la marjolaine, le niaouli, l’oranger, le petit grain de bigarade, le ravintsara, la rose, le thym à thujanol, l’ylang-ylang, etc.

Toutefois, il faut toujours demander un avis médical avant l’utilisation des huiles essentielles.

3) Comment et pourquoi les utiliser

Par voie orale : très souvent, il faut diluer avec une huile végétale ayant le même effet, ou encore avec du miel.

C’est le cas de la tea-tree par exemple qui est excellent pour combattre de nombreux maux.

Par voie cutanée : se fait généralement par des massages répétés plusieurs fois par jour sur les parties concernées jusqu’à satisfaction.

Par diffusion : vous pouvez utiliser un flacon spray pour répandre ou diffuser dans l’atmosphère de votre local une huile essentielle comme la lavande vraie, elle laisse un parfum agréable et apaisant dans toute la pièce.

Et Par inhalation : il suffit de déposer quelques gouttes d’huile essentielle sur un mouchoir bien propre ou sur du coton, ou encore de frotter quelques gouttes d’huile dans la paume de vos mains, et de l’inhaler en respirant en tenant vos mains à une distance d’environ 5 cm de votre nez, environ 4 fois par jour.

Certaines huiles essentielles permettent de détendre les nerfs et le système nerveux central, et leur action antibactérienne, antivirale, antispasmodique et anti-inflammatoire sont particulièrement bénéfique pour la santé de la femme enceinte.

III- Conseils et précautions

Il convient toujours de demander l’avis de votre médecin avant toute utilisation des huiles essentielles, surtout lorsque vous êtes enceinte.

N’utilisez jamais les huiles essentielles sur une longue période ;

Faites toujours un test allergique avant l’utilisation d’une huile essentielle ;

N’utilisez jamais les huiles essentielles synthétiques ;

Il faut toujours penser à diluer les huiles essentielles avant leur utilisation ;

Ne mélangez jamais vous-même les huiles essentielles, sans avoir les connaissances requises ;

Il faut toujours respecter les doses prescrites ;