Comment soigner l’Helicobacter pylori avec l’huile d’olive ?

Comment soigner l’Helicobacter pylori avec l’huile d’olive ? Est-elle vraiment efficace ? Quelles sont les bonnes manières d’utilisation ? Est-ce que l’huile d’olive peut protéger contre les ulcères et les cancers d’estomac ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour traiter l’Helicobacter pylori ?

I- Bref rappel sur l’Helicobacter pylori

L’Helicobacter pylori est une bactérie qui s’installe dans la muqueuse de l’estomac et l’endommage.

Et pour survivre et se multiplier dans l’environnement acide de l’estomac, les bactéries ont développé différentes stratégies.

D’une part, elles ont la capacité de former une certaine protéine (uréase) qui transforme l’urée en ammoniac et en dioxyde de carbone.

L’ammoniac neutralise l’acide gastrique agressif et protège H. pylori de la décomposition.

D’autre part, les bactéries préfèrent s’installer dans la couche muqueuse de la muqueuse gastrique, où elles sont encore mieux protégées du suc gastrique acide.

La voie de transmission n’a pas encore été entièrement clarifiée.

Une voie fécale-orale ou une voie orale-orale ou gastrique-orale est envisagée. La bactérie est infectée directement de personne à personne, le plus souvent déjà dans l’enfance.

Dans l’ensemble, environ la moitié de la population mondiale est infectée par l’Helicobacter pylori.

Le taux de prévalence en Afrique est d’environ 70 %, mais il est nettement inférieur dans les pays occidentaux industrialisés.

II- Comment soigner l’Helicobacter pylori avec l’huile d’olive ?

L’huile d’olive peut garder le germe, Helicobacter pylori, qui provoque des ulcères d’estomac en échec. C’est ce que suggèrent les tests de laboratoire effectués par des scientifiques espagnols.

Certaines substances biologiquement actives de l’huile végétale survivent au bain acide de l’estomac et attaquent les bactéries.

Comme l’helicobacter est résistant aux antibiotiques dans certains cas, les substances du groupe des phénols présents dans l’huile d’olive pourraient conduire à de nouvelles thérapies.

1) Comment agit l’huile d’olive sur H. pylori ?

Les scientifiques ont examiné les composants de l’huile d’olive vierge courante du supermarché pour leur effet biologique sur le germe Helicobacter.

Ce faisant, ils se sont particulièrement intéressés aux substances du groupe des phénols.

Il est connu par d’autres études que ces substances contenues dans le vin, les feuilles de thé et d’autres produits végétaux ont un effet inhibiteur sur les bactéries.

Dans le bain d’acide chlorhydrique, les chercheurs ont d’abord observé que les phénols de l’huile d’olive peuvent résister aux conditions extrêmes de l’estomac pendant des heures.

Même les enzymes gastriques ajoutés telles que la pepsine n’ont pas décomposé les phénols.

Dans des cultures cellulaires, les chercheurs ont ensuite déterminé les effets des différents phénols sur Helicobacter.

Une seule substance appelée Ty-EDA pouvait tuer la bactérie, a montré l’évaluation. Cependant, les chercheurs ne savent pas exactement comment cela se produit.

Le phénol efficace Ty-EDA a montré un effet antibactérien contre huit souches différentes d’Helicobacter.

Certaines de ces souches étaient déjà résistantes aux antibiotiques.

Dans des conditions simulées, les chercheurs ont montré que l’huile d’olive vierge contient un certain nombre de composés qui peuvent tuer même les formes résistantes d’Helicobacter pylori.

L’huile d’olive vierge est une huile végétale non raffinée qui contient un nombre important de composés phénoliques.

Ces acides faibles étaient jusqu’à présent principalement connus comme supports d’arôme dans les aliments.

L’expérience a montré qu’ils migrent de l’huile dans le suc gastrique et peuvent rester stables pendant plusieurs heures dans l’environnement acide.

Là, ils exercent un effet dit bactéricide (c’est-à-dire tuant les bactéries) sur huit souches d’Helicobacter pylori, dont trois sont résistantes aux antibiotiques.

Le composé décarboxyméthyl ligstroside aglycone est évidemment particulièrement efficace.

2) Comment utiliser l’huile d’olive contre H. pylori ?

L’huile d’olive vierge avec une pression à froid est l’un des remèdes naturels contre l’Helicobacter pylori.

Elle peut être consommée pure (1 cuillère à soupe 2 fois par jour à jeun et au couché) ou intégrée à l’alimentation quotidienne.

Pour certaines personnes, le goût de l’huile d’olive peut être un peu désagréable et il faut s’y habituer, mais les recettes suivantes peuvent aider.

a) Huile d’olive et citron

Mélangez une cuillère à soupe d’huile d’olive avec six à huit gouttes de jus de citron !

Non seulement cela rend le tout plus aromatique, mais l’acide citrique contenu dans le citron a lui aussi des effets efficaces contre H. pylori.

b) Huile d’olive aux fruits ou légumes

Vous pouvez toujours ajouter de l’huile d’olive aux légumes et aux fruits.

Lorsqu’il est combiné avec les fibres de ces aliments, il double l’action contre l’Helicobacter pylori. Le brocoli, les choux, et les fraises en particulier sont très efficaces.

Vous pouvez les confectionner en smoothies ou consommer simplement.

c) Huile d’olive au yaourt

Mélangez une cuillère à soupe d’huile d’olive avec une tasse de yaourt nature.

De cette façon, non seulement vous favorisez la santé de votre digestion, mais vous augmentez également la proportion de “bonnes” bactéries contenues dans le produit laitier dans l’estomac.

III- L’huile d’olive : une protection contre les ulcères et les cancers d’estomac

Chaque année, on rencontre des millions de cas de cancers d’estomac et d’ulcère. Ceux-ci sont généralement causés par l’Helicobacter pylori qui peut être éliminé par les molécules de polyphénol contenues dans l’huile d’olive.

Plusieurs recherches ont démontré que lorsque l’huile est consommée extra vierge, les anti-bactériens qu’elle contient peuvent venir à bout de 8 types de H. pylori.

Ces résultats font de l’huile d’olive un remède naturel préventif contre la bactérie ce qui réduirait considérablement les cas de cancer d’estomac et d’ulcère gastrique dus à l’invasion bactérienne.

IV- Huile d’olive et œsophagite

Habituellement, un régime riche en graisses n’est pas recommandé pour les personnes souffrant d’œsophagite.

L’huile d’olive est une petite exception ici. Elle a des effets positifs dans le traitement de la maladie.

Il n’y a pas de recommandation unique pour le dosage de l’huile d’olive. Cependant, la plupart des sources indiquent qu’environ une cuillère à soupe d’huile doit être prise avant les repas, en particulier le matin à jeun.

Si vous désirez également un effet laxatif, elle peut tout aussi être mélangée avec une giclée de jus de citron et prise avant les repas.

V- Huile d’olive et troubles digestifs

Contre les troubles digestifs, vous n’avez pas besoin de recourir immédiatement aux laxatifs de la pharmacie. L’huile d’olive est une alternative douce mais efficace pour relancer l’intestin.

N’étant pas un médicament, il n’y a pas de recommandations standardisées pour son utilisation comme laxatif naturel.

Il existe cependant des opinions très différentes sur la meilleure façon de consommer l’huile d’olive. En Crète, par exemple, les producteurs d’huile d’olive juraient de boire un verre entier d’huile d’olive chaque jour pour des raisons de santé.

La recommandation suivante est cependant plus facile à mettre en œuvre : prendre une cuillère à soupe d’huile d’olive deux fois par jour, de préférence le matin à jeun et le soir avant de se coucher !

Cela soutient le tube digestif et efface les blocages désagréables.

Mélangez l’huile avec quelques giclées de jus de citron si vous ne voulez pas la boire directement !

VI- Autres remèdes naturels pour soigner l’Helicobacter pylori

En plus de l’huile d’olive, il existe un bon nombre de traitements naturels contre l’Helicobacter pylori dont la plupart est énumérées ci-après.

# Le citron

L’acide contenu dans le citron à la capacité d’améliorer la digestion en changeant le PH contenu du système digestif. Or, cette modification altère l’acidité du système qui devient défavorable à la vie de la bactérie.

Le traitement à base de citron se fait via l’absorption d’infusion de jus de citron.

Consommez-la tiède et non à jeun à raison de 3 verres par jour : matin, midi et soir.

# Huile essentielle d’origan compact

En aromathérapie, l’huile d’origan est utilisée pour traiter l’infection à l’Helicobacter pylori.

Elle possède 02 molécules anti infectieuses capables d’éradiquer la bactérie : le thymol et le carvenol.

L’ingestion se fait par voie orale sous prescription d’un médecin. Comme bon nombre de traitements aux huiles essentielles, ce remède est contre-indiqué chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants.

# La réglisse

La plante méditerranéenne possède des propriétés anti-inflammatoires.

Elle peut à cet effet protéger efficacement les parois du tube digestif et de l’estomac.

Sa principale action consiste à stopper la bactérie H. pylori au stade In vitro.

La consommation du produit se fait par absorption d’une infusion de racine de réglisse matin et soir.

Remarque : il est préférable de prendre l’infusion après les repas.

# Le jus de pomme de terre

L’utilisation du jus de pomme de terre en remède maison ne date pas de d’aujourd’hui. Son efficacité contre les infections bactériennes n’est plus à mettre en doute.

La pomme de terre crue possède une toxine (non nuisible pour la santé) capable de détruire à hauteur de 100 % toute bactérie nuisible.

Le traitement se fait sur une durée de 15 à 30 jours simplement à ingérant le jus de pomme cru.

Privilégiez l’utilisation de pommes fraîches, car elles sont plus efficaces.

Remarque : ne dépassez jamais 30 jours de traitement.

# Le miel

C’est un antiacide naturel. Sa composition chimique (minéraux, anti-oxydants et anti-inflammatoire) peut aider à réparer la muqueuse de l’estomac et ainsi prévenir les ulcères gastriques.

Contre la bactérie H. pylori, utilisez du miel bio. Ingérez 2 cuillères à soupe de miel d’abeilles biologique (environ 50 g) aux premiers symptômes.

Vous pouvez aussi diluer le miel dans de l’eau tiède.