Comment se débarrasser d’une fissure anale avec l’huile d’olive ?

comment se débarrasser d'une fissure anale avec l'huile d'olive

Comment se débarrasser d’une fissure anale avec l’huile d’olive ? Comment agit-elle sur cette maladie ? Est-elle efficace ? Comment l’appliquer ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour soigner les fissures anales ?

I- Bref rappel sur les causes et les symptômes des fissures anales

Nombre de maux affectent le quotidien de l’être humain tant au plan physique (santé) que celui immatériel (psychologie).

Entre douleurs, souffrances et tortures, l’on ne sait plus vraiment où donner de la tête.

Vu leur multitude, il s’avère important de les connaitre profondément et cela peu importe la catégorie.

Aujourd’hui, nous allons fouiller très vite au niveau du rectum et vous parler des fissures anales.

Mais de quoi s’agit-il concrètement ? Est-ce une référence à l’érotisme ou bien un pseudocode pour les adultes ?    

Belles questions :

Eh bien, médicalement parlant, la fissure anale est considérée comme une plaie en forme de raquette due à une petite déchirure de la peau située sur la partie basse de l’anus pouvant causer une douleur vive au moindre mouvement de l’intestin.

Aussi qualifiée de rectale, courante, bénigne et non cancéreuse, cette affection est telle que la déchirure mesure 1 à 2 cm de haut en bas.

Généralement connu pour son apparition commune chez les jeunes adultes, elle touche également 20% des femmes venant d’accoucher.

Par ailleurs cette plaie est également évolutive et peuvent parfois être multiples chez un seul individu.

En effet, si la fissure est récente, la plaie elle reste superficielle et rosée.

Une fois en phase chronique, la plaie se développe avec un fond fibreux blanchâtre et un épanouissement de la peau sur le cotés inférieurs et qui forme des replis appelés marisques.

Notons que cette plaie apparait aussi à cause d’une diarrhée persistante, une inflammation de l’intestin, la colite ulcéreuse ou encore une MST bien fichue comme la syphilis ou l’herpès.

Aussi le mal est accompagné par des démangeaisons, pourchassées de près par une douleur aigue ou un saignement une fois au cabinet.

Alors si la variole a pu trouver remède, comment peut-on donc soigner les fissures anales ?

II- Comment se débarrasser d’une fissure anale avec l’huile d’olive ?

1) Pourquoi l’automédication pour les fissures anales ?

Les fissures anales ne sont aussi dangereuses qu’on se l’imagine et tout ça on le doit aux merveilleuses recettes maisons que nos aïeuls nous transmettaient de génération en génération.

En effet, elles sont possibles et efficacement guéries chez soi sans avoir à dépenser une fortune au bout d’une semaine rigoureuse de traitement.

Toutefois, une fois la semaine passée et qu’i n’y a pas d’améliorations, nous vous conseillons de consulter un médecin.

Un autre élément pour appuyer l’argument de l’automédication est que la plupart des gens sont naturellement timides, ont honte de consulter un médecin quand il s’agit de leur parties intimes. Ils préfèrent se tourner vers les remèdes naturels qui sont dans bien des cas très efficaces.

2) Comment agit l’huile d’olive ?

L’Olea Europaea ou encore connu plus couramment sous le nom de l’huile d’olive est un produit de la famille des oléacées ayant un sensible potentiel oxydatif.

Très utilisé dans l’industrie des raffineries alimentaires outre la production d’huile végétale, l’olive livre de précieux avantages à ses plus fervents consommateurs.

Avec une texture fluide et un gout fruité auxquels se maquille une couleur jaune ou verte limpide, l’huile d’olive est un concentré d’acides gras :

  • Mono insaturés : 55 à 83% oléique
  • Polyinsaturés : 3,5 à 21% linoléique et gamma-linolénique
  • Saturés : 7,5% à 20% palmitique, 2 à 12% stéarique et 0,5% arachidique.

Par ailleurs au plan microscopique, cette huile est riche en vitamines E, D, K et en provitamine A.

On y compte aussi les polyphénols, le squalène, les phytostérols, de la chlorophylle et enfin du sélénium.

Sur le plan de la nutrition ou bien parlant de principes actifs de l’huile d’olive, retenons les phrases suivantes :

  1. L’huile d’olive réduit les risques de maladies cardiovasculaires en protégeant l’organisme du mauvais cholestérol. Avec sa base d’antioxydants en particulier les polyphénols (flavonoïdes) associée aux vitamines E, elle diminue le taux de glucose et de triglycérides dans le plasma sanguin.
  2. Elle favoriserait une bonne mémoire par le biais de minces traces d’acide eicosapentaénoïque et d’acides gras insaturés (à une hauteur de 90%).
  3. Les polyphénols en eux-mêmes préviennent contre les cancers de la prostate et du sein.
  4. Grâce à l’oléocanthal contenu en son sein, l’huile d’olive peut se prévaloir de propriétés antalgiques. Ainsi, un effet anti-inflammatoire identique mais moins efficace à l’ibuprofène est produit pour soulager les douleurs cutanées ou encore faciliter la cicatrisation.
  5. Pour finir elle contribue à maintenir l’excellent fonctionnement du foie en rendant aisé la production de la bile, substance permettant de réguler le teneur en graisses et en sucre dans le corps humain.

Tout cela est bien beau, mais ne nous dis pas encore comment l’appliquer pour les fissures anales…

III- Comment utiliser l’huile d’olive pour les fissures anales ?

La reine du monde gourmet, riche en graisses saines lubrifie le canal intestinal pour des échanges plus faciles avec le milieu intérieur.

De par sa caractéristique anti-inflammatoire, l‘huile d’olive aide à réduire les douleurs liées aux fissures anales.

Parallèlement, le meilleur moyen de l’utiliser dans ce contexte est dans un mélange avec du miel et de la cire d’abeille. Pour cela :

  • Mélangez des quantités égales d’huile d’olive, de miel et de cire d’abeille dans un bol
  • Réchauffez au micro-ondes jusqu’à fonte totale de la cire d’abeille
  • Laissez refroidir puis appliquez sur la zone touchée

Pour une efficacité plus optimale, il est conseillé de répéter l’opération plusieurs fois par jour.

Une question : Quelles sont les autres remèdes maisons connues pour les fissures anales en dehors de l’application de l’huile d’olive ?

IV- Autres remèdes natures pour les fissures anales

1) Aloe vera

L’aloe vera est une plante succulente, aux feuilles persistantes et aux racines peu profondes, poussant en touffes.

Son origine bien qu’incertaine trouve son évocation en Egypte ou encore en région méditerranéenne.

Cette plante a des propriétés analgésiques pouvant soulager les symptômes de fissures anales et aider à la réparation des tissus de la peau endommagée.

Pour l’appliquer, il faut à cet effet :

  • Coupez une feuille d’une plante d’aloe vera en tranchant sur la longueur et utilisez une cuillère pour gratter le gel
  • Appliquez un peu de gel sur la zone affectée

Naturellement, nous vous recommandons de le faire plusieurs fois par jour jusqu’à la disparition définitive des démangeaisons.

2) Bain de siège

Une autre technique pour vous soulager de mal est de préconiser un bain de siège de préférence chaude.

Cela a pour effet d’augmenter le flux sanguin vers la région anale pour la guérison des menues déchirures et le soulagement des démangeaisons et douleurs continues.

Si on s’en tient à son mode d’utilisation il faut :

  • Remplir une baignoire d’eau chaude
  • Ajouter quelques gouttes d’une huile essentielle de votre choix et mélanger
  • Prenez la pose assise dans la baignoire jusqu’à la taille pendant 15 à 20 minutes
  • On peut mettre aussi à la place des huiles essentielles, de bicarbonate de soude ou le vinaigre de cidre, ou les deux à la fois

Conseil : N’hésitez pas à le faire 2 à 3 fois par jour.

3) Consoude

La consoude est une herbe populaire pour le soin des fissures anales. Grâce aux propriétés médicinales de la racine et des feuilles, cette herbe aide à promouvoir une croissance cellulaire rapide en engageant la réparation efficace des tissus de la peau.

Le moyen pour l’utiliser est assez simple :

  • Ajoutez une cuillère à soupe de consoude séchée dans une tasse d’eau chaude.
  • Couvrez et laisser infuser pendant 10 à 15 minutes
  • Egouttez et laissez refroidir.
  • Utilisez la solution ainsi préparée pour nettoyer la zone affectée 2 ou 3 fois par jour.

Vous pouvez aussi l’utiliser en l’intégrant à votre savon de toilette ou encore à votre pommade.

V- Traitements pharmaceutiques

Faut-il se rendre obligatoirement chez le médecin lorsqu’on a une fissure anale ?

La réponse est oui, uniquement si ces fissures anales deviennent chroniques à cause d’une hypertonicité du sphincter anal.

En fait, les médecins préconisent une intervention chirurgicale afin de soigner le mal à la racine : d’où la sphinctérectomie.

La sphinctérectomie consiste à couper une partie des muscles du sphincter pour enrayer les spasmes et favoriser la guérison.

Cette intervention se fait en chirurgie ambulatoire et ne nécessite pas d’hospitalisation. Cela cicatrise en quelques jours mais il n’est pas rare de constater une certaine intensité d’incontinence.

Pas de panique : cela est temporaire et voire même nécessaire.

Une autre solution pharmaceutique est la prise de dérivés nitrés comme le trinitrate de glycérol qui sont efficaces contre la douleur et améliorent la cicatrisation à raison d’une application matin et soir pendant un mois et demi.

Les inhibiteurs calciques sont aussi utiles mais n’ont pas une indication officielle. Il en est de même pour le toxique botulique qui peut être injectée dans le sphincter afin de relâcher les muscles sièges de contracture.

De là, elle en paralysant les muscles calme les spasmes et favorise la guérison.

VI- Quelques mesures simples pour prévenir les fissures anales

Un traitement supplémentaire s’impose surtout lorsqu’on a souffert de ce mal une fois !

En d’autres termes :

  • Evitez de pousser pendant les selles sinon vous risquez une nouvelle déchirure
  • Changez chez les nourrissons les couches fréquemment afin de les prévenir de cette affection
  • En cas de diarrhée, tachez de la traiter automatiquement
  • Evitez les aliments constipants comme par exemple le riz blanc, la banane, la viande rouge, le fromage et les fritures
  • Hydratez vous régulièrement en buvant de l’eau ou en prenant souvent une douche rapide
  • Faites du sport régulièrement pour favoriser l’augmentation du débit sanguin
  •  Evitez de vous grattez au risque d’irriter votre rectum
  • Evitez de soulever des charges lourdes ou toute forme d’exercice qui vous oblige à pousser.

Et voilà, nous espérons avoir éclairer votre lanterne en ce qui concerne les fissures anales. Suivez les conseils et portez-vous bien !