Aller au contenu

Comment conserver le ginseng? [+ informations utiles]

Comment conserver le ginseng

Comment conserver le ginseng ? Comment le consommer avec efficacité ? Empêche-t-il de dormir ? Est-il bon pour faciliter la fertilité ? Est-il un aphrodisiaque ? Quelle est la bonne posologie ? Quelles différences entre le ginseng et le gingembre ? Et enfin quels sont ses éventuels effets secondaires ?

I- Comment conserver le ginseng ?

Le ginseng est une plante originaire d’Asie, reconnue pour ses grandes vertus sur la santé humaine.

Il existe plusieurs façons de le conserver. Vous pouvez le conserver pendant plusieurs mois, lorsqu’il est sous sa forme originelle de racines entières. Il se garde aussi très longtemps sous forme de poudre et d’ampoules.

Si vous avez les racines entières de ginseng, vous pouvez les peler, les couper grossièrement et les mettre dans votre congélateur.

II. Est-ce que le ginseng empêche de dormir ?

L’une des principales vertus du ginseng est son effet tonifiant. En effet, cette plante est d’ailleurs très utilisée pour les convalescents, qui cherchent à retrouver leur énergie.

De ce fait, le ginsengest de préférence consommé en journée. Une prise de ginseng dans la soirée pourrait nuire à la qualité de votre sommeil.

Mais il existe une herbe indienne, l’ashwagandha, qui est souvent appelée « ginseng indien » et qui aide à l’endormissement. Il est important de bien faire la différence.

III. Comment prendre du ginseng ?

Vous pouvez prendre le ginseng en cure (capsules), ou en faire une décoction que vous prendrez le matin avant votre petit-déjeuner.

Cure de ginseng :

Une cure de ginseng en capsules n’a pas de durée fixe. Selon la commission E, la cure de ginseng ne devrait pas aller au-delà de 3 mois.

Chez les Russes, elle se fait pendant 10 et 15 jours. Ce laps de temps écoulé, il faut au moins 10 et 15 jours de pause avant d’éventuellement reprendre la cure.

Les Chinois quant à eux n’ont pas de temps fixe pour la cure de ginseng. Pour eux, celle-ci doit durer tant qu’on en a besoin.

Décoction de ginseng :

Dans 200 ml d’eau, mettez 1 à 3 g de ginseng séché et faites bouillir pendant 10 à 15 minutes. Une fois refroidie et filtrée, la décoction est prête.

Deux tasses par jour, c’est le maximum conseillé, et de préférence le matin.

IV. Est-ce que le ginseng peut aider à tomber enceinte ?

Le ginseng est depuis longtemps vanté pour son action sur l’infertilité. Cette plante est consommée très souvent dans le but de tomber enceinte.

Des études ont été menées, qui ont démontré l’efficacité du ginseng sur la mobilité et la production des spermatozoïdes. Il s’agit notamment du ginseng rouge de Corée, qui serait capable d’améliorer la fertilité masculine après une cure de 3 mois.

V. Est-ce que le ginseng est bon pour la constipation ?

Le ginseng est une plante qui possède une variété de vitamines (vitamines du groupe B, surtout la vitamine B12, les vitamines C, E et A). Il contient aussi des oligo-éléments et des minéraux, ainsi que des acides aminés.

Aussi, il est normal de penser que le ginseng peut agir sur la constipation. Mais les études sur le ginseng sont la plupart du temps tournées vers la vitalité qu’il procure.

VI. Quelle quantité de ginseng par jour faut-il prendre ?

Bien qu’elle soit une plante, le ginseng peut se révéler dangereux pour la santé. Surtout si la posologie et la durée du traitement ne sont pas respectées.

Pour une personne adulte, la quantité de ginseng à prendre par jour est de 1 à 2 grammes.

Cette posologie est une base, qui peut varier selon l’individu, sa pathologie, son poids et son âge.

VII. Est-ce que le ginseng est dangereux pendant la grossesse ?

Il n’y a pas d’études assez poussées sur les effets du ginseng sur la grossesse et les femmes enceintes. En l’absence de toute conclusion claire, il est habituellement recommandé aux femmes enceintes de faire preuve de prudence.

Aussi, pendant les trois premiers mois de leur grossesse, les femmes enceintes doivent-elles s’abstenir de consommer du ginseng. Ensuite, en petites quantités, cette plante ne ferait pas de mal.

VIII.  Quels sont les effets secondaires et contre-indications du ginseng 

Le ginseng, consommé suivant une posologie stricte, n’a semble-t-il que peu de chances de se révéler dangereux. Malgré cela, certaines personnes ont eu de l’hypertension, des sautes d’humeur (nervosité, irritabilité) et des insomnies après une prise de ginseng. Mais la validité de ces cas n’a pas fait l’unanimité.

Le ginseng est déconseillé si vous prenez des anticoagulants ou des hypoglycémiants. Tout comme il est proscrit avec la consommation decafé et de thé. 

IX. Où trouver du ginseng ?

Vous pouvez trouver du ginseng dans les herboristeries, ainsi que des magasins bios. Faites attention au prix. Le vrai ginseng, qui est arrivé à maturité, coûte entre 20 et 40 euros. Lorsque son prix est trop bas, le ginseng est généralement de mauvaise qualité.

Pour plus de garanties, achetez votre ginseng en pharmacie. Vous aurez moins de doute sur son efficacité.

X. Quelle est la différence entre le ginseng et le gingembre ?

Le ginseng et le gingembre sont tous deux des racines. Mais il existe de nombreuses différences entre les deux.

Le ginseng a comme vertu de redonner la vitalité. Alors que le gingembre permet de digérer et de perdre du poids.

Les goûts sont eux aussi différents. Le gingembre, souvent utilisé en cuisine, a une saveur parfumée et piquante. Le ginseng par contre est plus amer.

Le ginseng ressemble souvent à un homme, et est de couleur marron clair. Le gingembre a l’apparence d’une épaisse racine avec plusieurs ramifications.

XI. Peut-on prendre le ginseng comme aphrodisiaque ?

L’une des principales propriétés du ginseng est son action sur la libido. Cette plante est connue pour être un puissant aphrodisiaque. Le ginseng donne vitalité physique et psychologique, ce qui est un plus pour réveiller une libido endormie.

De plus, il agit sur les problèmes érectiles, sur la faiblesse sexuelle masculine surtout. Cette plante peut donc donner un second souffle à une vie sexuelle.

XII. Le ginseng est-il dangereux durant l’allaitement ?

Comme pendant la grossesse, la prise de ginseng pendant l’allaitement demande de la prudence. Certains conseillent aux femmes allaitantes de s’en abstenir, et de privilégier des plantes plus douces comme l’ortie ou la cannelle.

Mais si le ginseng est pris en petite quantité (2 g maximum par jour), ni le bébé ni la mère ne devraient ressentir d’effets secondaires. Il n’y a aucune étude évoquant des effets négatifs du ginseng sur la lactation et le développement de l’enfant.

XIII.  Quelle est l’influence du ginseng sur le cancer hormono-dépendant :

Le cancer hormono-dépendant ou encore cancer hormono-sensible, est un type de cancer dans lequel les hormones jouent un rôle. En effet, les cellules cancéreuses dans ces cas sont stimulées par les hormones. Ce sont notamment les cancers du sein et de la prostate.

Le ginseng améliore la santé des cancéreux en général. Mais il est fortement proscrit lorsqu’on souffre d’un cancer hormono-dépendant. Il faut aussi éviter d’en consommer si on court un risque d’avoir ce type de cancer.