Comment appliquer le cataplasme d’argile verte sur un kyste ?

Comment appliquer le cataplasme d'argile verte sur un kyste

Comment appliquer le cataplasme d’argile verte sur un kyste ? Est-elle vraiment efficace pour soulager et diminuer l’effet des kystes ? Et enfin quels sont les remèdes naturels pour soigner les différents types de kyste ?

I. Bref rappel sur les différents types de kystes 

1. Le Kyste ovarien :

Le kyste ovarien est une tuméfaction, une grosseur qui apparait au niveau des ovaires. Cette poche est pleine de liquide. Dans la majorité des cas, le kyste ovarien est bénin.

Moins de 10% des femmes sont touchées par cette anomalie, qui peut dans certains cas nécessiter un traitement.

C’est le cas si le kyste est accompagné de douleurs pelviennes, de saignements en dehors des règles (métrorragies) ou de troubles digestifs.

Dans ces cas, divers traitements peuvent être mis en place.

2. Le Kyste mammaire :

Comme le kyste ovarien, le kyste mammaire est généralement sans danger. Encore appelé kyste au sein, il s’agit d’un creux qu’on localise sur les glandes mammaires et qui contient du liquide.

Il peut varier de tailles et même de formes, et peut se développer sur un comme sur les deux seins.

On diagnostique le kyste mammaire au toucher. Il est mobile, et peut même grossir et devenir douloureux à l’approche des menstruations.

Le kyste mammaire disparait tout seul au bout d’un certain temps, mais quelques fois il peut nécessiter une ponction.

3. Le Kyste synovial :

Le kyste synovial est aussi connu sous le nom de kyste ganglionnaire. Cette masse est une excroissance qui apparait au niveau des articulations, ou des tendons.

Le kyste synovial tire son nom du liquide synovial, qui lubrifie articulations et tendons. Les mouvements répétitifs ou inhabituels peuvent occasionner un excès de liquide synovial. Ce liquide en trop gonfle et forme une grosseur, qui est le kyste synovial.

Il existe des traitements pour se débarrasser d’un kyste synovial. Mais lorsque ce dernier apparait sans raison, il disparait souvent de lui-même au bout de 6 mois environ.

La ponction est une technique qui n’est pas toujours conseillée, à cause notamment des dangers d’infection. Mais pour les kystes traumatiques, une exérèse peut être envisagée.

Cette ablation du kyste est appliquée dans les cas de récidive du kyste et de douleurs, et se fait sous anesthésie locale.

4. Le Kyste pilonidal :

On retrouve le kyste pilonidal au niveau du sillon fessier ou du coccyx.

Bien qu’on ne sache pas exactement ce qui provoque l’apparition de ce kyste, certains éléments le favorisent. Il s’agit de l’obésité, une grande pilosité ou encore d’une position assise trop longue.

Touchant beaucoup plus les hommes que les femmes, ce kyste se manifeste par une grosseur dans la zone du sillon interfessier.

Le kyste pilonidal n’est habituellement pas douloureux, mais il peut arriver que du pus ou du sang se développe à ce niveau. Le kyste peut aussi s’accompagner de fièvre.

Dans ces cas, on parle alors d’une infection du kyste pilonidal et il est nécessaire de contacter un médecin.

II. Comment appliquer le cataplasme d’argile verte sur un kyste 

 1. Comment agit l’argile sur les kystes

Les propriétés de l’argile verte sont nombreuses. Sur les kystes, vous pourrez compter sur ces facultés anti-inflammatoires, d’absorption et nourrissantes.

L’argile verte est absorbante, et plus encore, elle est adsorbante. Elle est ainsi capable de drainer hors du corps l’eau et les toxines. Fixée sur la peau, l’argile verte nettoie le sang de ses impuretés et de ses déchets. Ce qui aidera le gonflement à diminuer.

Les propriétés anti-inflammatoires de l’argile verte lui permettront de vous soulager de la douleur liée au kyste.

De plus, l’argile verte est nourrissante et pleine de minéraux. Dans les cas d’un kyste pilonidal, elle aidera à soigner les tissus.

2. Comment utiliser l’argile pour soulager les kystes 

Faire un cataplasme d’argile verte est un moyen naturel de soigner votre kyste.

Dans le cas d’un kyste pilonidal, qui peut suinter, il faut utiliser l’argile avec une compresse. Cela évitera de mettre directement l’argile en contact avec votre organisme.

Pour commencer, pliez en deux une compresse stérile non tissée, pour qu’elle soit épaisse. La taille de la compresse doit pouvoir recouvrir entièrement votre kyste pilonidal.

Sur le côté, mettez votre pâte d’argile, que vous aurez obtenue en mélangeant de l’argile avec de l’eau. Vous pouvez utiliser vos doigts ou une cuillère en bois, surtout rien de métallique.

Utilisez une seconde compresse, que cette fois vous n’aurez pas pliée en deux, et posez-la sur la zone argileuse.

Lorsque vous appliquerez la compresse, veillez à ce que la zone double épaisseur soit celle en contact avec votre peau.

Ce cataplasme doit agir une heure, et une à deux fois par jour. Avec l’aide d’un pansement ergonomique stérile, vous maintiendrez votre cataplasme et éviterez de vous salir.

Une fois le cataplasme ôté, nettoyez la zone avec du sérum physiologique. L’huile essentielle d’arbre à thé peut aussi être utilisée pour rincer le pli interfessier.

Pour les kystes sébacés la méthode est sensiblement la même.

Une compresse peut ou pas être utilisée dans ce cas. Mélangez de la poudre d’argile et de l’eau et posez 2 à 3 cm de la pâte sur la zone touchée.

Une heure environ est le temps de pose idéal.

NB : répétez cette application d’argile jusqu’à la disparition du kyste ou du moins à la disparition de la douleur qu’il engendre en attendant qu’il disparaisse de lui-même.

III. Autres remèdes naturels pour soulager les kystes 

1. Huile essentielle tea tree pour soigner les kystes

L’huile essentielle d’arbre à thé offre d’énormes avantages pour traiter les kystes.

Pour l’utiliser au mieux, il vous suffit d’en appliquer sur le kyste deux fois par jour. Frottez l’huile essentielle tea tree sur votre peau, aussi souvent que nécessaire pour voir disparaitre vos kystes.

Lorsqu’il aura imprégné votre peau, une sensation de chaleur apaisante vous gagnera. Vous pourrez profiter de son effet anti-inflammatoire pour vous sentir soulagé.

2. Les bouillottes 

Les idées les plus simples sont souvent les meilleures.

Les bouillottes sont des astuces très efficaces contre les kystes. La chaleur agit sur ces derniers, et permet de réduire leur taille et l’inflammation.

Si vous n’avez pas de bouillotte, n’hésitez pas à utiliser à la place une compresse chaude avec une serviette. La chaleur appliquée sur votre peau réduira le kyste et accélèrera votre guérison.

Évitez néanmoins de le faire plus de 30 minutes.

3. Le vinaigre de cidre 

Pour utiliser le vinaigre de cidre et vous débarrasser de vos kystes, vous n’avez qu’à en imbiber un peu sur une compresse. Vous pouvez aussi le faire avec du coton, avant d’appliquer ce dernier sur votre kyste.

Faites cela aussi souvent que vous le pourrez dans la journée.

Pour ce qui est des kystes ovariens, le vinaigre de cidre est plus efficace bu.

Dans un verre d’eau tiède, ajoutez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre ainsi qu’une de mélasse noire. Consommez un verre de cette boisson le matin, et un autre le soir.

Non seulement le vinaigre de cidre fera diminuer la taille de votre kyste, mais en plus il soulagera brûlures et démangeaisons.

Privilégiez un vinaigre de cidre bio, dont les qualités seront encore meilleures.