Aller au contenu

Peut-on utiliser la bromélaïne pour soulager l’arthrose et les douleurs articulaires ?

Peut-on utiliser la bromélaïne pour soulager l’arthrose et les douleurs articulaires

Peut-on utiliser la bromélaïne pour soulager l’arthrose et les douleurs articulaires ? Comment la consommer ? Quel dosage ?  Est-elle efficace contre les douleurs articulaires ? Et enfin quells sont les autres remèdes naturels pour atténuer les effets de l’arthrose et des douleurs articulaires ?

I- Bref rappel sur l’arthrose

L’arthrose est reconnue comme la maladie articulaire la plus répandue. C’est en effet une maladie qui se caractérise par une destruction du cartilage qui s’étend à toutes les structures de l’articulation, notamment à l’os et au tissu synovial.

Longtemps, les traitements ont été uniquement symptomatiques, mais la recherche a permis de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques : elles conduisent au développement de traitements ciblés visant à enrayer la progression de la maladie.

Précisons qu’un certain nombre d’entre eux sont actuellement en cours d’évaluation.

Il faut relever que la destruction du cartilage est un processus pathologique lié à plusieurs facteurs de risque identifiés.

Nous pouvons énumérer : un âge avancé, des désordres métaboliques générés par un diabète ou l’obésité, un excès de pression, l’hérédité, etc.

Il ne faut pas omettre de dire que toutes les articulations peuvent être concernées. Toutefois, l’épaule, le coude, le poignet, la cheville sont plus rarement atteints.

II- Peut-on utiliser la bromélaïne pour soulager l’arthrose et les douleurs articulaires ?

1- Comment agit la bromélaïne sur les articulations

La bromélaïne est reconnue comme une substance pouvant avoir des effets analgésiques et anti-inflammatoires très puissants.

De ce fait, elle représente une excellente alternative aux anti-inflammatoires vendus en pharmacie.

Une étude scientifique menée en 2006 prouve qu’une supplémentation en bromélaïne « peut être recommandée pour le traitement de patients souffrant d’arthrose de la hanche présentant des signes d’inflammation ».

Concrètement, le traitement enzymatique s’est révélé être aussi efficace que le diclofénac, un anti-inflammatoire non-stéroïdien, prescrit pour atténuer les douleurs articulaires.

La bromélaïne semble donc permettre aux articulations de retrouver un fonctionnement plus normal.

Également, la bromélaïne peut avoir des effets significatifs sur les problèmes comme la raideur articulaire.

Elle agit sur les agents responsables de l’apparition des troubles, ce qui signifie qu’on peut aussi l’utiliser à titre préventif.

Par ailleurs, il faut préciser qu’il est aussi possible d’associer cet enzyme à plusieurs autres pour obtenir de meilleurs résultats.

2- Comment utiliser la bromélaïne contre les douleurs articulaires dues à l’arthrose

Rappelons que la bromélaïne est extraite de la tige de l’ananas. Elle peut se présenter sous forme de comprimés à avaler.

Généralement, elle se prend entre les repas avec un grand verre d’eau, hormis en cas de troubles digestifs.

Il est préférable, si vous n’avez jamais consommé de bromélaïne, de commencer votre cure de supplémentation par de petites doses, puis de les augmenter petit à petit afin de vérifier votre tolérance à ce principe actif.

Pour profiter au mieux de l’efficacité de ce complexe enzymatique, il vous est conseillé d’opter pour un complément alimentaire en gélules gastro-résistantes qui permettra aux enzymes d’arriver intactes dans l’intestin.

3- Le dosage

Le dosage de la prise de la bromélaïne varie en fonction de la raison pour laquelle vous l’utilisez.

La dose conseillée est de 125 mg à 500 mg, 3 fois par jour, et si vous l’employez en complément alimentaire.

C’est à prendre par voie orale pour le traitement de troubles digestifs, de douleurs articulaires, d’un œdème post-opératoire ou post-traumatique ou pour décongestionner les voies respiratoires.

Choisissez une crème, une pommade ou un pansement médicamenteux qui en contient si vous souhaitez appliquer de la bromélaïne par voie externe pour soigner une plaie ou une blessure cutanée et accélérer sa cicatrisation.

Suivez dans ce cas de figure la posologie recommandée par le fabricant du produit.

III- Autres remèdes naturels pour atténuer les effets de l’arthrose

1- La griffe du diable

C’est vrai que c’est un drôle de nom pour une plante si vertueuse. Il faut relever que cette dénomination vient de la forme de ses racines pas vraiment rassurantes.

Ces racines servent justement au soin de l’arthrose.

La griffe du diable se trouve être la plante de référence contre l’arthrose, en ce sens qu’elle est non seulement anti-inflammatoire, mais aussi antalgique.

Harpagophyton est son autre nom, un peu plus scientifique.

Il ne faut pas oublier de dire qu’elle est utilisée depuis des années en Afrique du Sud pour lutter contre les rhumatismes, et même contre les problèmes digestifs.

Même si son goût n’est pas réputé pour être très agréable, vous pourrez la trouver en tisane.

À priori, cette plante n’a pas d’effets secondaires. Cependant, nous vous déconseillons de la consommer en cas de grossesse ou d’allaitement, ainsi qu’en cas de troubles cardio-vasculaires et d’ulcère à l’estomac.

2- Huile essentielle de gaulthérie

L’huile essentielle de gaulthérie, à cause de ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, apaise presque instantanément bon nombre d’affections douloureuses à l’instar de : crampes, contractures, efforts sportifs, arthrose, arthrite, migraines, rien ne semble lui résister.

En application locale, il vous est recommandé de vous limiter à 10% maximum de Gaulthérie.

Vous pouvez également l’utiliser en association avec d’autres huiles antidouleur, telle que l’huile essentielle de lemongrass et/ou de lavandin, le tout dilué entre 10 et 15%, 3 à 4 fois par jour.

Ne dépassez pas 5% de Gaulthérie, si vous présentez plusieurs zones douloureuses à masser.

3- Le cassis

Le Cassis, Ribes Nigrum, est l’une des plantes les intéressantes lorsqu’il s’agit de soigner l’arthrose.

Vous pouvez utiliser en TM : 100 gouttes une à deux fois par jour. En bourgeons : Macérat concentré de bourgeons : 20 gouttes par jour.

Vous pouvez éventuellement y associer des pommades de Kétum ou de Voltarène très efficaces et nettement moins nocives pour le tube digestif que la forme orale.

Par contre, vous devez être prudent à la photosensibilisation avec ces pommades et ne pas vous exposez au soleil après les avoir appliquées.

4- Le Boswellia serrata

Ceux qui ont déjà utilisé ou étudié le Boswelia Serrata l’ont également plébiscité. C’est un qui pousse dans les régions montagneuses de l’Inde et sa résine a des bienfaits reconnus pour soigner l’arthrose.

Cette efficacité de cette plante a été portée à la connaissance du public grâce à des expériences sur des patients humains et animaux.

C’est un remède qui peut être administré par voie orale sous forme de gélules. Tout comme la griffe du diable, il est utilisé contre l’arthrose depuis des siècles.

Notons qu’il existe encore beaucoup d’autres plantes anti-inflammatoires utiles contre l’arthrose comme le curcuma, le bambou, la reine-des-prés et d’autres encore.

5- La griffe du chat 

Les propriétés anti-inflammatoires attribuées traditionnellement à la griffe de chat ont pu être démontrées en laboratoire et sont mises de l’avant pour expliquer le soulagement que la plante procure à l’arthrose.

En plus, des chercheurs ont montré qu’elle pourrait également stimuler les mécanismes de régénération des cartilages.