Est-ce qu’on peut utiliser la spiruline pour soulager l’intestin irritable ?

Est-ce qu’on peut utiliser la spiruline pour soulager l’intestin irritable

Est-ce qu’on peut utiliser la spiruline pour soulager l’intestin irritable ? Est-elle efficace ? Comment la consommer ? Quel est le bon dosage quotidien ? Est-elle sans risques et sans effets secondaires ? Quelle alimentation pour l’intestin irritable ? et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour soulager la maladie de l’intestin irritable ?

I- Bref rappel sur l’intestin irritable 

Le syndrome de l’intestin irritable est une maladie des troubles fonctionnels de l’intestin. Elle se manifeste par des douleurs abdominales et des problèmes de transit (constipation ou diarrhée). On peut aussi avoir des maux de tête, ou des raideurs musculaires.

C’est une maladie dite fonctionnelle, car aucun des organes touchés ne souffre d’anomalies.

Les causes sont assez mal connues. Néanmoins, un déséquilibre de la flore intestinale peut être l’une d’entre elles.

L’intestin peut aussi devenir hypersensible à cause de sa porosité, qui le ferait passer des bactéries à travers sa membrane. D’où les micro-inflammations. C’est la théorie de « l’intestin poreux ».

Les reflux gastro-œsophagiens, les cystites ou encore les fibromyalgies sont autant de maux qui peuvent causer ce syndrome.

Le stress est aussi une des causes les plus fréquemment évoquées.

Pour lutter contre le syndrome de l’intestin irritable, il faut en premier identifier les aliments déclencheurs de crise. Pratiquement un quart des personnes atteintes par cette pathologie font des intolérances à certains aliments.

Les habitudes alimentaires sont donc à modifier, et la prise d’antispasmodiques peut se révéler utile en cas de crise.

II.  Est-ce qu’on peut utiliser la spiruline pour soulager l’intestin irritable ?

1. Les bienfaits de la spiruline pour les intestins

Le syndrome de l’intestin irritable est dû à un déséquilibre dans le microbiote intestinal. Le tube digestif humain est formé d’un grand nombre de bactéries, champignons et autres éléments nécessaires à notre santé.

En cas de syndrome irritable, cet équilibre est rompu, d’où les douleurs, les ballonnements et les gaz.

La spiruline contient la protéase, une enzyme qui fluidifie le sang en réduisant le taux de cholestérol.

Le système immunitaire est boosté par la consommation régulière de spiruline. Le microbiote est aussi en meilleur état, ce qui permet à l’intestin de mieux fonctionner.

Parce que la spiruline est antivirale et antifongique, c’est un produit idéal pour une détox, notamment du foie.

Le rôle de cet organe étant de filtrer le sang, la santé du foie est primordiale pour la santé de l’organisme.

Riche en protéines et en minéraux, la spiruline permet d’éviter certaines carences.

Anti-inflammatoire, cette cyanobactérie atténue les sensations de douleur qui sont souvent liées à un syndrome de l’intestin irritable.

 2. Les contre-indications et effets indésirables 

C’est parce qu’elle est très riche en nutriments que la spiruline peut aussi s’avérer un peu dangereuse.

Sa richesse en fer rend ce produit contre-indiqué pour les personnes souffrant d’hémochromatose. En effet, cette maladie rare provoque une accumulation du fer dans l’organisme. La spiruline, parce qu’elle contient énormément de fer, peut donc conduire à une intoxication au fer.

La spiruline peut causer quelques effets secondaires, bien que ceux-ci soient souvent dus à une posologie inadaptée.

Il s’agit de troubles digestifs, tels que les ballonnements, les gaz, la diarrhée ou au contraire, la constipation.

Des céphalées sont aussi possibles, de même que des douleurs aux muscles.

Généralement ces symptômes disparaissent avec le temps, et une consommation plus progressive de la spiruline.

3.  Dosage de spiruline

Le dosage de spiruline peut varier d’une personne à une autre. Il est conseillé de prendre entre 1 g et 3 g par jour, de préférence pendant les repas. Cela permet une meilleure assimilation.

Dans d’autres cadres, certains consomment jusqu’à 5 g, voire plus par jour. C’est notamment le cas des sportifs qui en prennent pour améliorer leur endurance.

Mais pour la santé digestive, il est recommandé de ne pas dépasser 5 g par jour.

4. Comment consommer de la spiruline

La consommation de la spiruline est aussi diverse que son conditionnement.

La spiruline existe en gélules, qui peuvent être prises telles qu’elles pendant les repas. Avec les gélules, le dosage est aisé.

Mais la spiruline peut aussi intégrer vos plats, notamment la spiruline en paillette et en poudre.

Il vous est ainsi possible de saupoudrer la spiruline sur vos plats. Une à deux cuillères à café suffisent. Tout comme vous pouvez en rajouter dans vos smoothies, ou de mettre les paillettes dans votre yaourt.

III. Quelle alimentation pour l’intestin irritable 

En premier, il est primordial d’identifier les produits qui irritent l’organisme. La tenue d’un journal alimentaire est importante. Dans celui-ci vous noterez tout ce que vous mangez et l’impact de ces produits sur votre organisme.

Il faut privilégier les fibres solubles, qu’on retrouve dans le seigle, l’avoine, ou les produits riches en pectine. Il s’agit ici de la pomme par exemple.

La consommation d’aliments riches en fructose ainsi qu’en sorbitol est à réduire. On parle ici de produits comme le pamplemousse, l’ananas, mais aussi des sirops comme l’agave ou l’érable.

Limiter le café, manger des céréales sans gluten et cuire à feu doux ou à la vapeur vos aliments, peut aussi soulager votre intestin.

IV.  Autres remèdes naturels pour l’intestin irritable 

  • Le curcuma :

Pendant 10 à 15 minutes, infusez 1 à 2 g de curcuma dans de l’eau, en y ajoutant 2 ou 3 graines de poivre noir.

Vous pouvez aussi boire du curcuma avec du citron.

Il y a aussi la formule du miel d’or qui est un mélange à part égale du curcuma et du miel. Vous pouvez prendre deux à trois petite cuillère par jour jusqu’à ce vous sentiez soulagé.

Et si vous n’êtes pas allergique ni au curcuma ni au miel vous pouvez faire des cures multiples durant l’année de ce miel d’or.

Le curcuma est un anti-inflammatoire qui agit sur les troubles gastriques.

  • Gingembre et camomille :

Commencez par faire bouillir 2 verres d’eau. Lorsque celle-ci sera à ébullition, vous pourrez incorporer la racine de gingembre râpée (5 g) et 1 cuillère de fleurs de camomille.

Laissez infuser 2 à 3 minutes à feu doux.

Puis laissez reposer entre 10 et 15 minutes, avant de passer la préparation au tamis.

Ajoutez-y des glaçons, et si vous le voulez du miel d’abeilles.

La première tasse, buvez-la à jeun, et ensuite une autre en milieu d’après-midi.

  • Le radis :

En seulement une semaine, le radis serait capable de venir à bout des troubles intestinaux.

Pour cela, il suffit d’en consommer deux par jour. Vous pouvez couper vos radis en morceaux et les ajouter à une salade par exemple.

Le radis serait un aliment détox, qui en plus accroitrait la production d’enzymes digestives.