Est-ce que l’huile d’olive est un bon remède contre la constipation ?

Est-ce que l’huile d’olive est un bon remède contre la constipation

Est-ce que l’huile d’olive est un bon remède contre la constipation ? Comment la consommer pour une grande efficacité ? Quand faut-il la prendre ? Est-elle conseillée pour les bébés et les femmes enceintes ou celles qui sont allaitantes ? Quels sont les aliments à éviter dans le cas d’une gêne à dégager les selles ? Et enfin que faire face à une grande constipation qui ne peut être soigner par les remèdes naturels ?

I- Est-ce que l’huile d’olive est un bon remède contre la constipation ?

Beaucoup de personnes souffrent très souvent d’un mal récurrent qui affecte la digestion ou le confort, vous obligeant régulièrement à vous sentir mal à l’aise. Ce qui apparaît le plus souvent chez les individus se plaignant d’inconfort est la constipation.

Mais comme nos ancêtres on a une solution miracle. Laquelle vous demandez vous ?

Eh bien il s’agit de l’huile d’olive.

Mais quels sont ses effets ?

L’huile d’olive lutte contre la constipation car elle permet d’accélérer le transit.

Elle contient naturellement de l’oléine qui permet de lubrifier l’appareil digestif. En se mêlant aux matières fécales, elle les ramollit, leur permettant de poursuivre leur progression plus facilement.

L’huile d’olive stimule également les contractions de la vésicule biliaire provoquant la sécrétion d’acides biliaires pour faciliter l’expulsion des selles.

Ainsi on le comprend parfaitement, l’huile d’olive est un produit miracle pour la constipation.

Les effets ne sont pas forcément immédiat mais fonctionnent efficacement et plus naturellement que les laxatifs pharmaceutiques.

II- Quand prendre l’huile d’olive contre la constipation ?

S’il faut utiliser l’huile d’olive pour traiter la constipation, elle serait plus efficace de prendre en guise de posologie une cuillère à soupe d’huile d’olive naturelle le matin à jeun.

Faites-le souvent mais modérément sinon vous risquez d’avoir une colique qui ne donne pas de repos.

III- Peut-on prendre l’huile d’olive contre la constipation pendant la grossesse ? 

Chez les femmes en état grossesse, c’est-à-dire qui ont la chance de donner la vie, il peut être courant de constater des cas de constipation. Pourquoi direz-vous ?

Justement parce que les hormones en plus de la progestérone (en grande quantité secrété) ralentissent le transit intestinal.

Face à un manque d’exercice ou à une prise de complément alimentaire riche en fer on observe également le même effet.

Par ailleurs, la compression abdominale et la place occupée par le bébé dès le 6 mois de la grossesse ont pour capacité de gêner le fonctionnement du transit.

Dans ces cas, toute femme enceinte qui à la place de médecine coûteuse, préfère un bon vieux remède ultra efficace de grand-mère est priée d’essayer de prendre une cuillère d’huile d’olive à jeun le matin afin d’accélérer le flux du transit intestinal.

Si toutefois, l’on ressent des ballonnements il suffit de prendre deux cuillères à soupe de miel dans la journée et le tour est joué.

IV- L’huile d’olive contre la constipation des bébés

Quand on parle de constipation chez les nouveau-nés, il s’agit d’une constipation fonctionnelle, c’est-à-dire qu’elle n’est pas la conséquence d’un problème organique. A la fois bénigne et aisément traitable, elle doit tout de même être suivie de près.

Le moyen le plus simple et extrêmement succinct de la soigner est de donner à cette petite personne une cuillère à café d’huile d’olive le matin à jeun.

Cela permettra sans le moindre doute de ramollir et de lubrifier les selles. De plus si vous jugez que cela ne paraît pas adéquat (une prise directe), il vous suffira alors de l’intégrer dans les préparations pour votre bébé.

A rappeler que les bébés d’avant quatre mois ne peuvent pas ingérer une substance autre que le lait maternel et le lait bébé vendu en pharmacie.

Il est donc conseillé à la maman qui allaite de prendre elle-même une cuillère à soupe d’huile d’olive bio afin de faciliter le transit de son petit bout de choux !

V- Comment utiliser le coton tige et l’huile d’olive contre la constipation ?

Certains pourraient se poser comme question : Que peut-on bien faire avec un coton tige et de l’huile d’olive ?

Ce n’est certainement pas pour le mettre dans la bouche ou encore moins l’avaler directement.

Non ce qui est proposé ici est juste un procédé qui facilitera la sortie des selles si elles paraissent trop dures ou bien trop grosses pour être expulsées.

Du coup, il vous faut donc un coton tige totalement doux et stérile (c’est très important pour l’hygiène de l’enfant) que vous plongerez dans une petite quantité d’huile d’olive.

Une fois l’un des deux bouts bien enrobé de cette huile, vous veillerez à l’appliquer au niveau de la partie extérieure anale (autrement dit vers le trou par où sort le « popo »).

Dès que c’est fait mettez bébé sur le pot et laissez-le libérer cet estomac constipé…

VI- Comment faire la préparation des 3 huiles contre la constipation ?

N’avez-vous jamais ressenti des douleurs au niveau de l’abdomen juste au moment où votre estomac est au prise d’une constipation ?

Alors sachez que les huiles essentielles de mandarine rouge, de gingembre et de basilic tropical sont connues pour leurs vertus en rapport avec les soins aux douleurs abdominales.

Ce qui est agréable avec cette technique c’est que vous pouvez en tirer soit une huile de massage, soit un baume de massage dont on vous explique la recette.

# Huile de massage :

Dans le creux de la main verser :

  • Une noisette d’huile végétale de noisette et ou de macadamia
  • Une goutte d’huile essentielle de gingembre
  • Et une goutte d’essence de mandarine rouge

Alors il faut masser la zone intestinale dans le sens des aiguilles d’une montre et évitez toute exposition au soleil en raison de la photosensibilité de l’essence de mandarine rouge.

# Baume de massage :

Préparer un mélange des 3 huiles essentielles cités ci-dessus incluant celle de basilic tropical avec des doses de 20 gouttes chacune soit 0,5 ml.

Versez dans le creux de la main un peu d’huile végétale de macadamia ou de noisette et 3 gouttes du mélange des huiles essentielles.

Massez la région abdominale dans le sens des aiguilles d’une montre sans oublier le plexus solaire.

Il est recommandé de le faire 3 fois par jour.

VII- Est ce qu’il existe un autre remède à effet immédiat contre la constipation ?

Il existe beaucoup de remèdes assez naturels pour couvrir ou agir de la même façon que l’huile d’olive.

En d’autres termes, buvez du jus d’agrumes (orange, pamplemousse). En effet, ce sont d’excellents laxatifs et leur action sur le transit intestinal s’avère encore meilleure si l’on prend l’habitude de consommer tous les matins à jeun un grand verre bien fait d’un de ces jus.

Autre chose, sachez mangez des pruneaux afin de lutter contre la constipation. C’est un remède à grand-mère qui fait ses preuves. En gros, pruneaux, jus, et confitures de ces fruits sont des laxatifs de grande qualité.

Sinon, boire de l’eau pour éviter la constipation est aussi excellent. Il suffit alors de boire de l’eau potable quotidiennement entre 1,5 à 2 litres de liquides par jour pour être en forme.

Par ce biais, on comprend que l’absorption de liquides en quantités suffisantes favorise le ramollissement des selles et contribue à leur meilleure évacuation.

Le choix reste le vôtre ! Ce n’est que ce qui vous convient que vous devrez adapter et sachez évitez les excès pour éviter les problèmes d’incontinence.

S’agissant de mon expérience personnelle, j’utilise simplement du magnésium dilué dans l’eau à chaque fois que je sens une gêne dans le transit à dégager les selles.

C’est presque instantané l’effet du magnésium de Nigari, une cuillère à sucre dans un grand verre d’eau et le tour est joué ! C’est une question de quelques minutes avant de débloquer complètement la situation !

A noter que ça reste une expérience personnelle. Donc essayez de votre côté pour voir !!!

VIII- Que faire contre une grosse constipation ?

En cas de grosse constipation que même les remèdes naturels ne sauraient résoudre rapidement, vous pouvez vous référez aux prescriptions médicales.

Premièrement les laxatifs stimulants tels que le bisacodyl salin ou anthracémique augmentent la motricité colique et la sécrétion intestinale d’eau, d’électrolytes et de protéines.

Ils provoquent ainsi une diarrhée réactionnelle qui est susceptible d’induire une inflammation de la paroi intestinale et autres mots.

Déconseillés à la femme enceinte ou allaitante, ou en cas de douleurs abdominales n’ayant pas d’origine connue.

En second, les suppositoires ont le même mode d’action que les micro lavements. Ils agissent en provoquant un réflexe de défécation en remplissant l’ampoule rectale. Les suppositoires à la glycérine vont en plus de lubrifier la paroi intestinale pour permettre une exonération plus aisée.

Il en existe encore plein d’autres de médicaments chimiques mais les plus à même de vous servir efficacement sont énumérés là-haut.

Reste plus qu’à tester pour apprécier et comparer !

IX- Aliments à éviter durant une constipation

Beaucoup de personnes souffrant de constipation régulièrement ne se doutent pas souvent des effets de certains aliments sur leur santé actuelle.

Voilà pourquoi et afin de ne pas aggraver le cas il faudra éviter :

  • Crudités trop coriaces
  • Charcuteries
  • Fromages à moisissures ou fermentés
  • Aliments surgelés
  • Les épices
  • Aliments trop irritants, excitants…
  • Aliments qui provoquent des fermentations intestinales
  • Le riz blanc, les pommes de terre, le pain blanc
  • Les coings, les bananes
  • Les produits sucrés comme les bonbons, les pâtisseries
  • Aliments riches en graisses comme les chips, les viennoiseries et les frites
  • Et les boissons trop fraîches

En somme nous avons fait le tour des secrets liés au traitement de la constipation et surtout des choses qu’il faut et ne faut pas faire en cas de constipation.

Testez et faites-en votre prévention contre les maux.