Aller au contenu

Comment utiliser la plante d’astragale pour la thyroïde ?

Comment utiliser la plante d’astragale pour la thyroïde ? Quelle efficacité ? Comment agit-elle ? Quels aliments faut-il éviter en cas de problèmes de thyroïde ? Quelles sont les contre-indications concernant cette plante ? Et enfin quels sont les bonnes plantes et ingrédients naturels conseillés pour la santé de la thyroïde ?

I. Bref rappel sur la plante d’astragale 

C’est dans des pays comme la Chine ou encore la Corée, qu’on retrouve naturellement l’astragale. Cette plante est un végétal médicinal, employé dans le traitement de divers maux.

Elle est adaptogène, et renforce l’état général d’un organisme. Pour cela, et pour ses innombrables nutriments, l’astragale est utilisé pour la santé des personnes âgées depuis des siècles en Asie.

Ces propriétés sont nombreuses. C’est aussi une plante qui agit sur le système immunitaire, ainsi que sur les maux cardiaques et respiratoires.

II. Comment utiliser la plante d’astragale pour la thyroïde 

1. Comment agit l’astragale sur la thyroïde 

Pour comprendre quel impact la prise d’astragale peut avoir sur les problèmes de thyroïde, il faut d’abord établir ce que sont ces derniers.

La thyroïde est une glande qui se trouve au niveau du cou, en dessous de la position de la pomme d’Adam.

Cette glande fait partie du système endocrinien, et est en charge de nombreuses fonctions dans le corps. Les problèmes de thyroïdes sont de deux types ; hypothyroïdie et hyperthyroïdie. Ainsi, soit la thyroïde produit peu soit elle produit trop d’hormones.

Habituellement, l’iode est considéré comme un plus pour soigner la thyroïde, ainsi que les minéraux comme le zinc.

L’action de l’astragale se situe tout d’abord dans son apport en nutriments et minéraux. Le zinc, le magnésium ou encore le potassium ; sont autant d’éléments que possède cette plante et qui ont une action sur la thyroïde.

De plus, des études ont mis en avant l’auto-immunité de nombreuses hypothyroïdies. Cela signifie qu’un système immunitaire renforcé peut agir sur l’hypothyroïdie, et la faire régresser.

Pour cela, l’astragale est une plante incontournable. En effet, ce végétal est reconnu depuis longtemps pour son action sur le système immunitaire humain. L’astragale le renforce et améliore la production cellulaire.

Ce qui ne peut qu’être bénéfique pour les personnes atteintes d’hypothyroïdie.

2. Comment utiliser l’astragale pour la thyroïde

La prise d’astragale peut se faire de différentes manières. Maintenant que cette plante orientale est de plus en plus présente dans le reste du monde, elle est conditionnée de plusieurs façons.

Il vous est ainsi possible d’en consommer en vous faisant une décoction avec de la racine séchée d’astragale.

Une autre option est la poudre d’astragale, avec laquelle vous pouvez faire une tisane ou agrémenter une boisson. Cette poudre va très bien dans les smoothies ou les jus de fruits. N’hésitez pas à en saupoudrer dans vos soupes.

Sinon, pour une posologie plus facile, vous pouvez consommer de l’astragale en comprimés ou en gélules.

3. Posologie 

Les doses de l’astragale peuvent varier. Si vous souhaitez en prendre, renseignez-vous bien au préalable.

Généralement, les doses se situent entre 2 et 10 g de racines en poudre par jour. Vous pouvez prendre le matin en une prise, ou la prendre deux fois dans la journée.

Mettez la poudre d’astragale dans un verre d’eau froide, attendez qu’elle descende jusqu’au fond de ce dernier, et buvez le tout.

Il est généralement conseillé de prendre au minimum 1,5 g d’astragale par jour, et au maximum 5g.

Mais il reste primordial de consulter votre médecin avant de décider de consommer de l’astragale.

III. Aliments interdits en cas de problème de thyroïde 

Si vous souffrez de la thyroïde, vous devez faire attention à votre alimentation.

Ne consommez pas trop de café ou d’aliments trop sucrés. Ce type de produits fatigue les glandes surrénales.

Évitez aussi l’alcool, la cigarette, et les graisses partiellement hydrogénées. Elles peuvent empêcher la synthèse de certaines hormones.

IV. Contre-indications 

L’astragale est contre-indiqué pour les femmes enceintes ou les jeunes mères, qui allaitent encore.

Cette plante est aussi déconseillée pour ceux sous traitement d’anticoagulants, et les personnes atteintes par une maladie auto-immune ou l’hypotension.

V. Autres plantes bonnes pour la thyroïde 

# Le fucus 

Pour lutter contre vos problèmes de thyroïde, prenez chaque jour 150 mg de fucus, et ce pendant 3 semaines.

Le fucus est une algue riche en iode, qui agit par conséquent sur la production d’hormones. Cette plante contient aussi des polyphénols et des minéraux.

Pour cela, elle est recommandée dans les cas d’hypothyroïdie.

#  L’avoine 

Il est conseillé de mettre 50 gouttes de teinture mère d’avoine dans un verre d’eau et de le boire le matin.

Vous pouvez ajouter à cela une cuillère à café de macérât glycériné de bourgeon de cassis.

L’avoine contient des polyphénols et de nombreux autres oligoéléments.

# L’Ashwangandha 

En poudre, consommez entre 4 et 10 g par jour d’ashwangandha, en tisane. Vous pouvez aussi en rajouter dans vos plats, ou la verser dans un verre d’eau que vous boirez ensuite.

Les expériences réalisées sur les souris montrent l’effet de l’ashawangandha sur les hormones. Cette plante réduit aussi le cortisol, l’hormone du stress.

# L’Échinacée 

La racine d’Échinacée est la partie de cette plante qui a le maximum d’effet sur la thyroïde. L’Échinacée a un impact sur le système immunitaire, ce qui lui permet d’agir sur les problèmes thyroïdiens.

Consommez de l’Échinacée en trempant les racines de cette dernière dans de l’eau bouillante pour en faire une infusion.

L’OMS et d’autres commissions sanitaires mettent tout de même en garde contre la prise d’Échinacée pour les personnes souffrant de maladies systémiques. Il peut s’agir du SIDA, ou des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques.

# L’Ortie 

L’ortie a une forte teneur en iode, ce qui lui permet d’agir aussi bien sur l’hypothyroïdie que sur l’hyperthyroïdie.

Cette plante peut se consommer facilement, mais est généralement prise sous forme de décoction ou d’infusion.

Il vous est aussi possible de manger ses feuilles en les ajoutant à votre salade, ou en les pressant pour en faire un jus.