Aller au contenu

Comment déclencher des règles en retard avec du persil et du miel ?

Comment déclencher des règles en retard avec du persil et du miel

Troubles du cycle menstruel : des règles en retard ? Comment utiliser le persil et le miel pour les déclencher ? Comment agissent les deux ingrédients ? Sont-ils efficaces ? Et enfin quels sont les autres remèdes naturels pour déclencher des règles en retard ?

I- Des règles tardives, qu’en savez-vous ?

Commun à toutes les femmes, le cycle menstruel se caractérise principalement par cet écoulement de nature sanguinolent appelé fameusement les menstruations ou menstrues ou encore les règles dans le jargon féminin.

Les menstrues, vous l’aurez compris surviennent donc au cours du cycle menstruel. Ce dernier a une durée variable en fonction de l’organisme de chaque femme.

En situation normal, la survenue des règles sonne un glas annonciateur d’un nouveau cycle et marque par la même occasion la fin du cycle précédent.

Cependant, pour une raison ou une autre, il peut survenir un décalage au cours du cycle qui peut entrainer un retard dans la survenue des règles : l’on parle alors de retard des règles ou de règles tardives.

C’est un phénomène qui arrive à bien des jeunes femmes. Doit-on s’inquiéter ?

Tout d’abord il est important d’identifier la cause du trouble avant de penser à prendre toute décision pour y remédier à cet effet.

Dans bien d’autres cas, il peut s’agir d’une grossesse qui occasionne carrément un arrêt des menstruations. C’est pourquoi, il faut toujours prendre la peine de bien identifier la cause avant d’agir.

II- Comment déclencher des règles en retard avec du persil et du miel ?

Vous aurez surement entendu parler de la recette miracle composée de persil et de miel pour déclencher les règles qui viennent tardivement.

C’est ce dont nous allons parler dans les suivantes lignes. Bien que ce soit une recette empirique, chacun l’adapte comme il peut et le résultat est ainsi donc obtenu suivant la composition.

Mais bien avant, il est indispensable de s’instruire davantage sur les vertus tant « mystiques » du persil et du miel.

# Comment agit le persil ?

Qui parle de persil, parle d’une plante herbacée de la famille des Apiacées, à ne pas confondre avec les Opiacés sources de drogues.

Très peu calorique certes, néanmoins excellente source de fer et de vitamine C avec un bon pouvoir antioxydant, nombreux sont ceux qui connaissent le persil pour sa qualité à rafraîchir l’haleine et à aromatiser les plats en cuisine faisant ainsi ressortir le goût idéal.

Ainsi, pour la plupart, le persil serait juste un ingrédient d’assaisonnement des aliments afin de bénéficier de tous les avantages énumérés plus haut.

Cependant, outre tous ces avantages, le persil a également une action sur les contractions utérines.

Tous, et en particulier les femmes, vous savez bien que ce sont grâce à ces contractions de ce merveilleux organe qu’est l’utérus que les règles sont expulsées de l’organisme de la femme.

Loin d’être de la magie, le persil a acquis cette propriété grâce principalement aux flavonoïdes qu’il renferme.

En effet, ces molécules font l’effet contraire des substances dites « tocolytiques » c’est-à-dire les substances qui inhibent ou ralentissent les contractions utérines.

Les flavonoïdes agissent comme des antioxydants, revitalisent les vaisseaux sanguins qui irriguent la musculature utérine, tout ceci contribue à sa bonne tonicité avec comme conséquence inéluctable : la survenue des menstrues.

Dans d’autres circonstances, en cas de douleurs au cours de l’émission des règles que l’on appelle généralement dans le jargon médical les dysménorrhées ; la femme peut aussi être amenée à utiliser le persil comme antalgique pour apaiser ses douleurs.

# Comment agit le miel ?

Le miel quant à lui, nul grand besoin n’est de vanter ses vertus car c’est l’une des substances liquides les plus utilisées en thérapie de tout genre.

Il régénère les cellules, participe à la lutte contre les infections et bien entendu constitue un important pansement contre les plaies intérieures.

# Comment utiliser cette recette ?

Il n’y a rien de plus simple pour stimuler la survenue des règles tardives que la recette du persil accompagnée du miel.

Il existe plusieurs manières d’utiliser cette recette, veuillez cependant choisir celle qui vous convient le mieux.

Ici, nous vous proposons une méthode très simple, la plus connue d’ailleurs : celle de l’infusion de persil.

En première intention lorsque vous avez du persil et du miel à portée de main, l’idée première qui vous vient à l’esprit est de le hacher afin de le faire bouillir dans de l’eau.

Laissez-le suffisamment immergé dans cette eau bouillante afin d’en extraire totalement le jus qui sera de couleur verte.

Une fois cette manœuvre réalisée et après filtration, il ne vous reste plus qu’à mélanger ce jus avec du miel.

Le mélange doit être pris trois fois dans la journée pour une quantité d’environ 250 ml soit l’équivalent d’une tasse de thé.

Comme autres astuces pour rétablir la survenue de vos menstruations, vous pouvez en dehors de l’infusion de persil augmenter la quantité de persil dans vos repas.

Comme tout autre légume (plante), en l’intégrant dans votre consommation quotidienne, ainsi parviendrai-vous certainement à déclencher vos menstruations qui tardent tant à venir.

III- Autres remèdes naturels pour déclencher les règles en retard

# Le curcuma

Cette merveilleuse plante de la famille du gingembre possède de nombreuses propriétés qui font d’elle la plante de premier choix après le persil pour le traitement des règles tardives.

Frais ou moulu, c’est un puissant antioxydant et un anti-inflammatoire reconnu grâce à sa molécule far, la curcumine.

Utilisez le curcuma avec la même combinaison comme pour le persil en association avec le miel pour une action efficace.

Dans certains cas, pensez à faire bouillir le curcuma avec quelques grains de poivre noir et là, la prise sera régulée à deux tasses par jour.

# La vitamine C

La vitamine C comme tout autre vitamine est un complément alimentaire, c’est-à-dire qu’elle ne peut être synthétisée par l’organisme et doit lui être apportée par l’alimentation.

De par ses propriétés énergisantes, la vitamine C redonne de la vitalité à votre corps et tonifie les muscles qui semblent fatigués.

Vous comprenez alors de ce fait que cet important composé redonne vivacité à la musculature utérine.

# La cannelle

Toujours dans notre exploration des recettes pour éradiquer le retard des règles, voici-en une issue des écorces intérieures de certains arbres appartenant à la famille des lauracées : il s’agit de la cannelle.

Elle est aussi considérée comme une épice en cuisine. Utilisez-la comme les précédentes recettes et laissez parler tranquillement les résultats.

# La méditation : un parfait antistress

Le meilleur moyen de se détendre est la méditation. La femme, c’est avant tout une « centrale de décharge hormonale ».

Lorsque vous êtes stressé, le cycle hormonal est rompu et perturbé : il se crée alors un déséquilibre qui peut engendrer un retard d’apparition des règles.

La solution la toute simple est alors de se détendre et d’être relaxe. Pensez donc à la méditation, cela vous sera d’une grande aide à garder votre calme.

# Diminuer l’exercice physique

Vous allez trouver incompréhensible ce conseil car l’on sait tous que le sport n’a que des bienfaits bénéfiques à l’ensemble de notre organisme.

Cependant, il vous faut savoir aussi que trop de sport favorise une contraction excessive des muscles de la paroi abdominale dont la musculature utérine que vous risquez de léser à force de la faire travailler d’une manière excessive.

Faites du sport oui mais avec modération.

IV- Dangers et précautions

Comme le dit-on souvent, l’abus de toute chose est nuisible. Cette règle s’applique dans n’importe quel domaine que ce soit.

Il y a une erreur qu’il ne faut surtout pas commettre. Certaines femmes pensent à tort qu’il est possible d’introduire directement le persil dans le vagin. Détrompez-vous ! C’est une mauvaise pratique.

Loin de vous faire un cours sur l’anatomie fonctionnelle du vagin, il est important de savoir qu’il est formé d’une flore commensale qui sert de défense contre les infections.

En introduisant directement la plante dans votre vagin, vous courez le risque d’apporter de nouveaux microbes et ainsi de perturber cette flore de défense.

Comme conséquence, vous êtes exposés aux infections génitales parfois morbides lorsqu’elles sont mal diagnostiquées.

Ne mettez jamais une substance mal connue dans votre vagin, car c’est un milieu extrêmement sensible.