Aller au contenu

L’ananas est-il compatible avec le diabète gestationnel ?

L'ananas est-il compatible avec le diabète gestationnel

L’ananas est-il compatible avec le diabète gestationnel ? Est-il vraiment sans risque ? Comment le consommer ?  Quel est son indice glycémique ? Valeurs nutritionnelles ? Et enfin quels sont les fruits à éviter en cas de diabète gestationnel et ceux qui sont conseillés ?

I- Bref rappel sur le diabète gestationnel

Défini par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, le diabète gestationnel ou diabète de grossesse est diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse.

Il est en principe dépisté au 2 trimestre de la grossesse.

En effet, cette période correspond à la période d’insulino-résistance maximum chez la femme enceinte.

Sous le terme de diabète gestationnel, en général, on regroupe deux populations différentes : d’une part les femmes qui ont un diabète méconnu et que la grossesse va révéler et d’une part les femmes qui développent un diabète uniquement à l’occasion de la grossesse, trouble qui disparaît le plus souvent après la grossesse.

Le diabète gestationnel, comme tous les diabètes, est causé par une intolérance aux glucides, c’est-à-dire un trouble de la régulation du glucose entraînant un excès de sucre dans le sang ou hyperglycémie chronique.

Dans la très grande majorité des cas, le diabète de grossesse, est asymptomatique. De façon exceptionnelle, la patiente peut présenter des symptômes de soif intense, urines abondantes et fatigue importante en cas de taux de sucre très élevé dans le sang.

Il ne faut pas oublier de dire que ce diabète peut avoir des conséquences pour la mère et pour son bébé.

II- L’ananas est-il compatible avec le diabète gestationnel ?

1- Ananas et diabète

Les fruits, en général, peuvent faire augmenter la glycémie étant donné qu’ils contiennent des glucides. Néanmoins, les autorités de santé, à l’instar de l’association Américaine de diabète(AAD), affirment que les personnes diabétiques peuvent inclure les fruits dans leur régime alimentaire parce qu’ils constituent une bonne source de nutriments, notamment de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux.

La plupart des fruits ont moins d’impact sur la glycémie que les autres aliments, car ils ont un indice de glycémie (IG) faible.

L’indice glycémie faible des fruits s’expliquent par le fait que ces derniers contiennent du fructose et des fibres qui aident le corps à digérer les glucides plus lentement, conduisant à une glycémie plus stable au fil du temps.

Si nous prenons l’exemple précis de l’ananas, il a un indice glycémique moyen, ce qui signifie qu’il ne peut avoir un effet plus marqué sur la glycémie que les autres fruits.

Les autres fruits à indice glycémique moyen sont : les melons et certains fruits secs : dattes, raisins secs et canneberges sucrées.

Il est conseillé de consommer l’ananas avec modération et de le combiner avec des protéines ou des graisses saines : noix, graines, beurre de noix, avocat. Cela vous permettra de limiter ses effets sur la glycémie.

L’ananas un complément sain à un régime alimentaire favorable au diabète gestationnel, car il est une excellente source de vitamine C et de manganèse.

De même, il renferme des fibres, de la vitamine A et des vitamines B, ainsi qu’un composé appelé bromélaïne, qui présente de nombreux avantages pour la santé.

En cas de diabète gestationnel, demandez l’avis de votre médecin avant toute consommation de l’ananas. Cela vous permettra d’avoir une idée plus précise.

2- Comment consommer de l’ananas sans risque

D’entrée, les ananas crus ou congelés sont les options de consommation les plus saines. Très souvent, l’ananas en conserve, tranché ou transformé, contient du sucre ajouté, en particulier lorsque le fruit est au sirop.

Essayez de le trouver dans de l’eau plutôt que dans du sirop si la seule option disponible est l’ananas en conserve.

Optez pour des ananas crus ou congelés plutôt que du jus d’ananas ou des ananas séchés, qui contiennent généralement du sucre ajouté et peuvent donc provoquer des pics de glycémie.

Essayez l’ananas comme dessert après avoir consommé des aliments à faible indice glycémique : riz brun, orge, pâtes complètes, haricots, flocons d’avoine, pain aux grains entiers, protéines maigres, graisses saines, etc.

3- Valeurs nutritionnelles et indice glycémique

Nous allons de façon brève vous donner la comparaison de l’indice glycémique de l’ananas avec d’autres fruits : Ananas (IG 50, mûres (IG 25), Airelles (IG 25), Myrtilles (IG 25), Pamplemousses (IG 25), Fraises (IG 25), Mandarines, clémentines (IG 30), Poires (IG 30), Bananes vertes (IG 35), Oranges (IG 35), Pruneaux (IG 40), Raisins (IG 45), Kakis (IG 50) et Kiwis (IG 50).

Il faut tout de même préciser que la teneur en fibres alimentaires de plusieurs de ces fruits, à l’instar de l’ananas, contribue à contrecarrer leur effet sur la glycémie.

III- Ananas et autres types de diabètes

Pour les mêmes raisons que nous avons relevées dans le titre précédent, l’ananas peut être consommé par les personnes qui souffrent des autres types de diabète : type I, type II, etc.

Cependant, elles ne doivent pas en abuser. Il leur est non seulement recommandé d’opter pour de l’ananas frais, mais aussi de l’associer aux protéines et aux graisses saines.

Une consultation préalable du médecin avant toute consommation sera la meilleure chose à faire.

IV- Fruits à éviter en cas de diabète gestationnel

Vous devez éviter la consommation de certains fruits lorsque vous avez un diabète gestationnel, car ils ont un taux de sucre important. Celui-ci est supérieur à 11 g pour 100 g.

Voici la liste de quelques fruits à éviter avec leur taux de sucre en g pour 100 g : Mirabelle 12.40, Mangue 13.50, Litchi 14, Kaki 13.70, Grenade 13.60, Figue 13.40, Raisin blanc 16.10, Raisin noir 15, Cerise 14.20 et Banane 20.50.

V- Fruits conseillés pour les diabétiques

Les fruits conseillés sont ceux qui ont un taux de sucre inférieur ou égal à 11 g pour 100 g.

Nous pouvons énumérer : Prune 9.60, Pomme 11, Pomelo 6.20, Poire 9.15, Pêche 8.19, Pastèque 7.30, Papaye 9.90, Pamplemousse 6.20, Orange 8.04, Nectarine/Brugnon 8.90, Mûre 6, Mandarine 9.70, Melon 6.50, Kumquat 9.60, Kiwi 8.44, Groseille 6.40, Fruits de la passion 9.40, Framboise 4.20, Fraise 4, Figue de barbarie 10.10, Coing 6.30, Clémentine 11, Citron vert 2.25, Citron jaune 1.69, Cassis 10.40, Carambole 2.9, Ananas 11 et Abricot 9.

De préférence, mangez les fruits à la fin des repas afin qu’ils soient digérés en même temps que les autres aliments.